Formation contenu media →

Facebook Ads

Comment écrire un bon copy writing sur Facebook Ads?

“ Une bonne publicité, c’est le poids des mots et le choc des photos”, Jean Cau inventa cette locution pour Paris Match qui fut sa devise jusqu’en 2008. Ce slogan est la combinaison d’une phrase choc et d’une image frappante, qui fit le succès de l’hebdomadaire dans les dernières décennies du 21e siècle.

La publicité Facebook n’est pas si différente de la publicité classique, traditionnelle. Elle est là pour susciter le désir du consommateur grâce à un texte et un visuel impactants. Parfois elle est même d’intérêt général, aux États-Unis l’armée recrute grâce à des campagnes publicitaires en ligne. En France, très récemment, le groupe politique LREM a fait de la publicité sur Facebook pour inciter les gens à faire une procuration (le message était politiquement neutre donc légal).

Malgré les similitudes entre publicité traditionnelle et publicité numérique, écrire pour de la rédaction web ou pour des articles de blog est encore une tâche différente. Là où il faut de la consistance dans les phrases pour la rédaction web, pour la publicité le texte doit être au maximum impactant et engageant. Facebook va favoriser les publicités qui suscitent des partages, des réactions, des commentaires en les mettant en avant. 

Nous allons voir dans cet article certaines règles pour un copywriting de qualité de vos publicités Facebook, mais également valables pour les autres médias sociaux. 

  • Adopter un ton décontracté

  • Le premier point paraît être une évidence, mais vous n’imaginez pas le nombre de personnes qui écrivent des publicités trop longues ou qui cherchent à impressionner leur audience par des mots très recherchés ou des expressions philosophiques. 

    Au contraire, il faut être vous-même dans votre texte, au point de devenir presque amical avec vos prospects, ce n’est pas grave si cela correspond à la ligne éditoriale de votre marque. Pensez à Michel & Augustin ou Burger King ! Imaginez si tout à coup le ton employé changeait subitement et prenez un air tout à fait sérieux, leurs clients ne comprendraient pas ce basculement et bouderaient les produits. Cela arrive lorsque le produit est méconnaissable par rapport à ce qu’il était et le copywriting n’est pas exempt de ce type de problème. 

    Après, écrire sous un ton décontracté ne veut pas dire amateur. Au contraire, il est tout à fait possible de cumuler professionnalisme et légèreté (voir les exemples ci-dessus). 

  • Montrer votre personnalité

  • Sans rentrer dans les caricatures, il est vrai qu’une marque ressemble beaucoup à ses fondateurs. 

    Si vous êtes chaleureux, agréable, attachant ou amusant, montrez-le ! Au mieux vos clients vous aimerons, au mieux ils vont détesteront… mais resteront vos clients malgré eux ! 

    Quelle que soit votre personnalité, brandissez-la sur les réseaux sociaux et faite la transparaître dans les mots que vous utilisez pour la rédaction de vos publicités

  • Écrire des textes courts

  • S’il vous plaît, ne faites pas comme Blaise Pascal, qui a dit de manière très intelligente “j’ai écrit cette longue lettre, car je n’ai pas eu le temps de la faire plus courte”. Derrière cette phrase se cache un paradoxe : il est plus difficile d’écrire un texte court, pensez à un slogan par exemple, qu’un petit paragraphe descriptif. D’autant plus que notre capacité d’attention a baissé à cause des multiples sollicitations publicitaires sur les smartphones et autres outils. 

    Pour remédier à notre mémoire qui retient désormais à peine plus d’information que celle d’un poisson rouge (nous caricaturons), soyez concis et bref. 

    Prenons par exemple cette phrase : “ si tu veux résoudre un conflit entre deux personnes, tu dois vraiment écouter”. La version concise serait : “ Le secret pour gérer des conflits ? Écouter.” Avouez que c’est beaucoup plus impactant et donc plus mémorable. Répondre à une question par un seul mot. 

    N’oubliez pas la voix active dans vos phrases au lieu d’utiliser la voix passive, qui peut paraître étrange. La voix active permet de rendre n’importe quel titre publicitaire beaucoup plus ciselé, bien taillé linguistiquement. 

    Exemples : l’entreprise licencie 40 personnes (au lieu de “40 personnes ont été licenciées par l’entreprise”). Regardez comme la première partie de la phrase est beaucoup plus compréhensible que la deuxième, entre parenthèses

    Enfin, un autre argument plus technique cette fois-ci qui plaide en faveur des textes courts est la part d’utilisation du smartphone qui est plus importante que les autres appareils numériques (ordinateur ou tablette). 

  • Utiliser les formules PAS & AIDA

  • Pas de panique, nous allons éclaircir ces acronymes au combien obscurs lorsque vous commencez la publicité. 

    PAS : problème, agitation du problème, solution. 

    AIDA: attention, pour capter celle de son utilisateur, intérêt pour le susciter, désir, pour le faire naître, action, pour le pousser à l’action en lui donnant votre solution. 

    Ces méthodes de copywriting sont maintenant éprouvées et ont traversé les âges, les copywriters modernes les connaissent très bien. 

  • Terminer par un CTA ( call to action, ou appel à l’action)

  • L’appel à l’action peut prendre plusieurs formes, soit une phrase à l’impératif : achetez, enregistrez, découvrez, soit une question directe ou indirecte. Il est souvent représenté par un rectangle de couleur vive et incite l’utilisateur à cliquer.
    Vous pouvez prendre exemple sur les appels à l’action déjà enregistrés par Facebook dans le gestionnaire de publicités et qui sont disponibles, vous en avez à peu près une quinzaine de proposés.

    Ensuite, nous vous conseillons de n’écrire qu’un seul appel à l’action de manière à ne pas embrouiller vos lecteurs qui ne sauraient plus où donner de la tête.  

    Dans cet article, nous vous avons appris à écrire des publicités impactantes pour vos réseaux sociaux. Les différents points soulevés ci-dessus ne sont pas exclusifs à Facebook et peuvent tout aussi bien être utilisés sur Instagram ou LinkedIn. Il y a juste la façon de s’exprimer qui changerait.  

    < /body>