Facebook Ads

Google Ads

Tiktok Ads

chevron_left chevron_right

News

View

24 987€ en un jour grâce à Facebook Messenger

News – par Antoine Davy

24 987€ en un jour grâce à Facebook Messenger

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook)   Nous avons travaillé pour une marque de streetwear qui venait de se lancer mais avais une croissance dingue !  Globalement, nous avons généré plus 180 000€ en une seule campagne pour ce client, il était très content :)    Mais dans cette article, nous allons vous expliquer la stratégie la plus rentable de cette campagne : Notre Hack Manychat !   Manychat est un outil très connu et ultra simple à utiliser qui vous permet de créer des “bot messenger”. Cela permet de créer des listes de prospects, séquences de messages, réponses automatisées etc… C’est un peu comme de l’emailing mais dans Messenger. D’ailleurs, si vous lisez cet article, il y’a de grandes chances que vous l’ayez reçu dans messenger, grâce au bot Manychat de Slice.    Alors pourquoi Manychat plutôt que de l’emailing? Et bien Manychat c’est un peu comme de l’emailing, mais avec un taux d’ouverture de 95%, c’est phénoménal ! Votre prospect reçoit un message personnalisé, directement dans messenger.   Revenons à notre campagne.    Comme nous vous le disions plus haut, notre client était une jeune marque de vêtements streetwear qui était en super croissance, uniquement grâce à des Influenceurs. La marque à été développée seulement sur Instagram.   C’est un très bon départ mais cela nous posait quelques problèmes :    · L’algo de Facebook venait de changer et celui d’Instagram n’allait pas tarder à suivre. Si l’algorithme d’instagram tue leur portée, la marque est morte !    · Avoir une seule plateforme d’acquisition est très dangereux ! Si notre client se fait hacker sa page Insta ou si Instagram decide de dépublier leur page, la marque est morte également !    Il fallait absolument étendre les plateformes pour leur audience et vite, c’est là ou Manychat entre en jeux. On aurait pu le faire de manière “classique” : promotions croisées, retarget d’audiences etc… mais la situation était urgente et surtout, comme d’habitude, on cherchait le meilleurs ROAS possible.    Voilà donc la stratégie mise en place :    Créer les séquences, liens d’inscription et liste Manychat.  Chaque personne qui clique sur ce lien sera automatiquement enrôlée dans notre bot messenger et pourra recevoir nos messages.    Pour enregistrer un maximum d’entrées, nous créons un jeu concours. À gagner : 1000€ de vêtements de la marque pour le grand gagnant, des réductions pour les autres gagnants !  Maintenant, nous partageons une story avec l’instagram de notre client, il suffisait de “swipe up” pour entrer dans la liste Manychat et confirmer sa participation au jeu concours. Bim : plus de 1400 participations en moins de 24h00 !    C’est maintenant que la magie de Facebook Ads rentre en jeu. Nous créons une audience similaire à partir des 1400 inscriptions d’instagram. Créons une publicité avec le même contenu que la story Insta puis nous dépensons 3000€ sur une semaine en publicité Facebook et Instagram pour faire rentrer un maximum de personnes dans notre jeu concours. Nouvelle victoire : 6260 nouveaux inscrits au jeu concours.    2. Monétiser    Ça y’est, notre client peut envoyer un message direct à 7700 personnes intéressées par le Streetwear, qui connaissent sa marque et attendent impatiemment de savoir s’ils ont gagné le jeu concours. (la plupart vont visiter le site après avoir confirmé leur participation au jeu concours)    Le 7em jour de la campagne, nous annonçons le gagnant. En fait, surprise, tout le monde avait gagné! Evidemment, il n’y avait qu’un gagnant pour le lot 1000€ de bon d’achat dans la boutique, mais les 7699 autres avaient gagné le deuxième prix : un bon de réduction de 15€ à partir de 75€ d’achats.    Les commandes se sont mises à pleuvoir, c’était vraiment impressionnant, 3000€ de pub pour presque 25000€ de ventes.    La raison pour laquelle ça à marché se cache dans les détails : - Nous avons personnalisé chaque message avec le prénom du “gagnant” et crée un code promo qui ai l’air d’avoir été généré spécialement pour le gagnant, du style “KB67X4” au lieu de “GAGNANT15”   Voici à quoi ressemble le message :     - Au lieu d’annoncer un pourcentage de réduction, nous avons annoncé un prix en €, ce qui donne beaucoup plus l’impression d’avoir reçu un “lot”.    -Nous avons rendu le code promo accessible pour 24h00 uniquement   -12h00 après le premier message, de nombreux articles étaient en rupture de stock, nous avons envoyé un message à tous les participants pour leur annoncer la liste des articles qui étaient en rupture.    3. Conclusion    La vraie victoire de cette stratégie n’est pas d’avoir généré 25000€ avec si peu d’investissement, c’est surtout d’avoir créé une liste de 7700 personnes, fans de streetwear qui recevront à l’avenir un message direct à chaque actualité/promotion de la marque, ce qui va générer des ventes tout au long de l’année et fidéliser l’audience de notre client .

En savoir plus

5 raisons d'utiliser Facebook ads - Slice-agency

News – par Antoine Davy

5 raisons d'utiliser Facebook ads

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook)   À l’ère du digital, les réseaux sociaux sont la manière la plus populaire de promouvoir son contenu. Une fois le post publié, les annonceurs partagent leur contenu sur Facebook, Twitter, Pinterest et LinkedIn entre autres.  Ce n’est d’ailleurs pas très compliqué de comprendre pourquoi cette méthode est réputée. En plus d’être gratuite, la promotion de votre contenu sur les réseaux sociaux a également la possibilité de créer un buzz. Après tout, 88% des millenials suivent l’actualité sur Facebook, selon une étude publiée en 2015 par l’Institut de la Presse américaine.  Pour certains, la promotion de leur contenu sur Facebook ne fait pas tout non plus. Il peut arriver de ne pas réussir à obtenir les likes, les commentaires et les partages tant convoités. Si c’est votre cas, il ne faut pas désespérer. En même temps, vous êtes en concurrence avec 4,7 milliards de contenus partagés chaque jour par les utilisateurs Facebook. Et ce n’est pas tâche facile.  Si vos résultats actuels ne sont pas satisfaisants, il est temps pour vous de passer sur Facebook ads. Dans cet article, vous découvrirez une liste des 5 raisons pour lesquelles vous devriez publier votre contenu sur Facebook ads.    1. Maximiser la portée de ses campagnes Malheureusement, la publication organique restreint votre portée. Lorsque vous postez un contenu sur Facebook, seuls vos abonnés pourront le voir. Et encore, vous n’avez aucune garantie que tous vos abonnés le verront, puisqu’il sera affiché sur leur feed parmi les autres posts d’annonceurs, d’amis et de la famille.  En diffusant des publicités Facebook, vous atteignez bien plus d’internautes que juste vos abonnés. Le ciblage est une pièce majeure de vos campagnes puisqu’il permet de montrer vos publicités aux bonnes personnes. Ainsi, vous pouvez atteindre les amis de vos abonnés, mais aussi les utilisateurs de votre zone géographique, ceux qui s’intéressent aux mêmes contenus que vous et même ceux qui sont abonnés à des contenus concurrents.    2. Booster son taux d’engagement sur Facebook Dès votre première publicité sur Facebook, vous verrez votre engagement augmenter. Ceci s’explique pour deux raisons :  Vous augmentez votre portée : en diffusant votre publicité auprès d’un plus grand nombre d’utilisateurs, vous augmentez vos chances d’engagement.   Vous avez une visibilité plus longue : les publicités Facebook n’apparaissent pas seulement une fois. Elles seront diffusées plusieurs fois auprès de votre audience tant que vous décidez de ne pas les arrêter. Si votre audience n’a pas lu et n’est pas engagée avec votre contenu la première fois, peut-être le sera-t-elle la deuxième ou la troisième fois. En diffusant votre publicité plus longtemps, votre audience pourrait céder. C’est un travail de longue haleine.    3. Apprendre à mieux connaître son audience Avec les publicités Facebook, vous avez accès à des outils comme Audience Insights. Celui-ci permet d’analyser des données relatives au genre et à l’âge des groupes intéressés par votre contenu ou encore aux contenus les plus performants parmi bien d’autres informations.  Cet aperçu vous donne les clés pour mieux cibler votre audience. Par exemple, si vous avez ciblé les hommes et les femmes, mais vos insights montrent que plus de femmes lisent votre contenu, alors vous pouvez choisir de ne montrer vos publicités qu’aux femmes.  De plus, les données récoltées vous permettent de savoir quels sujets intéressent le plus votre audience. Par exemple, vos insights indiquent que vos listicles fonctionnent mieux que vos nouveaux articles. Vous saurez alors quel contenu privilégier dans le futur.    4. Accéder à des outils de pointe pour le ciblage On vous l’a déjà dit, mais grâce à Facebook, votre contenu est vu par plus de personnes et surtout vous pouvez les cibler. Voici quelques options disponibles sur Facebook ads :  Démographie : âge, genre, intérêts, langue, etc.  Relations : utilisateurs qui ont liké la page Facebook d’une marque ou d’une app, les amis des utilisateurs les plus intéressés. Intérêts : utilisateurs intéressés par une marque ou potentiellement intéressés par une marque, les films, la musique, le sport, les jeux, le shopping, etc. Audiences personnalisées : clients existants qui ont un compte Facebook pris en compte grâce à une liste de contact client.  Comportements : utilisateurs avec un comportement particulier en ce qui concerne l’automobile, l’achat, le mobile, les comportements financiers, etc.   Ce n’est qu’une petite partie des options offertes par le Gestionnaire de publicités Facebook.   5. Optimiser son taux de conversion Lorsque vous créez une publicité sur Facebook, le plus important c’est le ciblage. On ne le répètera jamais assez, sans un bon ciblage, c’est le bide assuré. Vous aurez beau avoir une description poétique avec une photo ou un film digne du premier prix, si votre cible n’est pas précise, vos efforts seront inutiles.  Qui dit ciblage précis, dit chances élevées d’avoir des conversions. En sachant mieux cibler, vous atteindrez une audience qui est potentiellement intéressée par votre publicité et qui a des chances d’être convertie. Autrement, en ciblant des utilisateurs non intéressés, vous gaspillez votre budget sur les CPM, sans compter l’absence des résultats souhaités.   Si la portée organique ne vous a rien apporté, il est alors temps de passer à Facebook ads. Vos campagnes auront un meilleur taux d’engagement, une plus grande portée et vous aurez plus de détails sur qui est votre audience. En ciblant mieux, votre taux de conversion augmentera et vous serez lancé.  Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super fort !

En savoir plus

6 erreurs à ne pas faire avec vos audiences personnalisées Facebook - Slice-agency

News – par Benjamin Davy

6 erreurs à ne pas faire avec vos audiences personnalisées Facebook

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook)   Le retargeting sur les plateformes de PPC, comme Facebook Ads, devrait être une priorité pour les marketeurs. Selon une étude, le retargeting, également appelé “reciblage publicitaire”, augmente le taux de réponse de 400%. Une autre montre que les campagnes classiques ont un taux de clic de 0,7%, alors que les campagnes de retargeting ont un CTR de 7%, soit dix fois plus de résultats.    En terme de retargeting, Facebook Ads tient la première place avec un grand potentiel offert par les audiences personnalisées. Les annonceurs ont accès à de nombreuses options leur permettant de cibler une audience. Ils peuvent choisir de cibler des utilisateurs enregistrés sur une liste ou des utilisateurs qui ont visité un certain site, ont regardé la vidéo de présentation sur votre plateforme, ou encore les utilisateurs qui ont aimé un post spécifique à une période donnée.    Comme sur toutes les autres plateformes de PPC, les audiences personnalisées sont une mine d’or pour les annonceurs qui savent les utiliser.  Et pour ceux qui ne savent pas ? Ce n’est pas rare de voir une première campagne de retargeting foncer droit dans un mur. Et lorsque cela arrive, votre taux de conversion n’augmente pas tant que ça et avec un CPC plus faible que celui promis.    Si votre campagne de retargeting n’est pas aussi performante que vous le souhaitez, c’est que vous avez certainement commis une des six erreurs classiques avec les audiences personnalisées Facebook. Voyons ensemble quelles sont ces erreurs et comment les réparer afin que vos campagnes repartent de plus belle.      1. Votre fenêtre d’attribution est trop courte   Lorsque vous décidez de recibler à travers une action spécifique, comme visiter un certain site, il arrive que vos fenêtres d’attribution soient trop courtes. Certains utilisateurs peuvent mettre du temps à se convertir. En restreignant cette fenêtre, vous cédez accidentellement une partie de votre audience.    De nombreuses marques ciblent les utilisateurs qui ont vu leur publicité dans les 7 derniers jours. La fenêtre maximum peut varier selon les entreprises, de même que l’intention supposée des pages consultées par votre audience. Mais vous ne prenez aucun risque à élargir la fenêtre d’attribution au delà d’une semaine.  Vous pouvez même choisir d’avoir une fenêtre de plus d’un mois. Pour certaines entreprises, la durée parfaite se trouve entre 60 et 90 jours. En faisant le test de plusieurs durées, vous aurez une meilleure idée de celle qui vous convient le mieux.      2. Vous n’êtes pas assez niche   Dans certains cas, le reciblage à travers un comportement spécifique peut suffire. Mais a fortiori, dans d’autres cas, ça ne passe pas.  Prenons un exemple : vous vendez un système de sécurité pour les maisons avec un contrôle de qualité. Pour votre reciblage, vous choisissez les utilisateurs qui ont visité la page de vos tarifs. Vous savez que tout le monde veut être en sécurité, mais ce qui est protégé peut varier d’une personne à une autre. En ciblant les intérêts, vous pourrez alors mieux segmenter votre audience pour créer un message percutant.  Au lieu de diffuser une seule campagne, vous pouvez la diviser et choisir de cibler les parents et les propriétaires d’animaux. En diffusant une publicité dont le message publicitaire serait “protégez ceux que vous aimez”, vous touchez un point sensible qui pourrait convertir l’utilisateur.    Pour les grandes entreprises avec de larges audiences personnalisées, il faut vous demandez si vous êtes assez niche. Si ce n’est pas le cas, le ciblage par intérêts, par comportements et par critères démographiques, vous amène à diffuser un message plus pertinent pour votre audience.      3. Vous ne prenez pas en compte votre tunnel de conversion pour les ventes digitales   Pour chaque campagne, l’étape du tunnel de conversion est très importante dans les ventes digitales. Ciblez-vous des prospects tièdes qui auraient bien besoin d’une nouvelle vidéo de branding pour passer à l’acte d’achat ? Ou peut-être ciblez-vous des prospects chauds qui ont juste besoin de la bonne offre promotionnelle pour se convertir ?    Il est essentiel de réussir à trouver la bonne campagne pour chaque étape du tunnel de conversion, surtout pour les publicités PPC. Facebook ne déroge pas à la règle. Vous pouvez choisir de recibler les utilisateurs qui ont vu votre vidéo ou encore ceux qui ont exécuté une action sur votre app mobile. L’important sera de toujours comprendre le sens de cette action et donc de votre relation avec ces utilisateurs. Grâce à ces informations, vous pourrez créer des campagnes pertinentes pour votre cible afin qu’elle arrive jusqu’à l’étape de conversion.     4. Vous ne reciblez pas les visiteurs de pages spécifiques   C’est un principe très simple. Certains annonceurs reciblent tous les visiteurs de leur site, alors que les campagnes de retargeting visant les visiteurs de pages spécifiques apportent de nombreux avantages.    Par exemple, vous diffusez une publicité avec une offre de “moins 20% sur votre premier achat” sans exclure les utilisateurs qui ont vu la page de confirmation de commande. Non seulement vous n’obtiendrez pas de résultat, mais vous aurez des clients mécontents qui demanderont un remboursement.    Si vous proposez plusieurs services, il s’agit de créer des publicités ciblant un service spécifique et destinées à des utilisateurs intéressés par ce service.  Ainsi, en étant plus spécifique, on obtient plus de conversions. Grâce aux audiences personnalisées, vous pourrez apprendre à connaître votre audience et donc à mieux cibler par la suite. Facebook vous offre cette opportunité, il ne vous reste plus qu’à la saisir.      5. Votre audience similaire est trop large   Une audience similaire permet de cibler des utilisateurs similaires à votre audience personnalisée actuelle. Pour utiliser cette fonctionnalité de manière optimale, il s’agit de se fonder sur des audiences personnalisées de qualité, bien segmentée et qui ont permis de convertir par le passé.    Maintenant que vous savez ce qui fonctionne, vous pouvez appliquer cette stratégie sur des prospects froids.  Seulement, il arrive que vos audiences similaires soient trop larges. Facebook vous donne alors la possibilité d’indiquer si votre audience similaire correspond à votre audience personnalisée ou si elle est déconnectée avec de nombreux autres utilisateurs.    L’efficacité de ces campagnes dépend de la similarité entre vos audiences. Il faut qu’elles soient le plus semblables possibles. Ne dépassez jamais 3% pour ce genre de campagnes de ciblage et n’ayez pas peur de rester à 1%.      6. Vous utilisez des audiences personnalisées avec l’option “booster la publication”   Il n’y a pas si longtemps, cette situation n’existait même pas et l’option de booster une publication ne concernait que les relations entre les pages et un ciblage démographique de base. Même si depuis elle s’est élargie, il ne s’agit pas de l’utiliser à tout-va.    Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette option, vous la trouverez sous la forme d’un CTA “Boost” placé sous la publication sur votre page. Elle permet aux annonceurs de créer des campagnes publicitaires orientées sur l’engagement sans avoir à passer par le système des publicités.    Bien que cette option soit pratique, elle a tout de même un prix. Ainsi vous perdez la majorité de vos objectifs de campagne, vous ne pouvez pas faire de test par répartition efficace et vous n’avez aucun contrôle sur l’emplacement des options. La liste continue avec la perte des fonctionnalités avancées comme l’optimisation par actions et le choix d’utiliser ou non la répartition par jour à votre avantage.    Ça ne vaut pas le coup de gagner quelques minutes, si c’est pour perdre autant de contrôle sur vos publicités Facebook. Ignorez l’option “Booster la publication” et vous verrez que vos campagnes auront plus de succès.      Conclusion    Il existe tellement d’options pour créer vos audiences personnalisées qu’il n’est pas surprenant que vous ayez du mal à vous y retrouver. Pour vous faciliter la tâche, Facebook vous offre des fenêtres d’attribution très courtes et des raccourcis avec des boutons d’optimisation qui ne fonctionnent pas toujours en votre faveur.    Pourtant, l’outil des audiences personnalisées est exceptionnel. Ne laissez pas quelques campagnes décevantes vous empêcher de profiter de son potentiel. Vous pouvez ainsi surveiller vos erreurs courantes et vous concentrer sur la création de messages percutants pour des audiences segmentées. Maintenant, c’est à vous de jouer. 

En savoir plus

6 raisons de l’échec de vos publicités Facebook - Slice-agency

News – par Antoine Davy

6 raisons de l’échec de vos publicités Facebook

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook)   La performance de votre publicité est en baisse et vous ne savez pas pourquoi ? Cela peut venir d’une négligence à un test A/B, d’un mauvais ciblage ou encore de l’utilisation des mêmes visuels. Dans cet article, on vous présente les 6 causes les plus communes de l’échec de vos publicités.    Vous n’utilisez que du contenu statique   L’image de votre publicité est la seule chose qui compte à vos yeux ? Si oui, il vous faut une courte mise à jour. Sur les réseaux sociaux, le contenu dynamique surpasse largement le contenu statique. Dans un flot d’images, votre audience s’arrêtera plus facilement sur votre publicité s’il y a une vidéo ou un gif. En effet, le contenu dynamique permet de raconter une histoire, ce qui donne envie à votre audience d’en savoir plus.    D’accord, les vidéos, ça coûte cher et ça prend du temps. Dans ce cas-là, choisissez plutôt des publicités avec des gifs. Il existe plusieurs applications pour les créer facilement, comme Gifboom, Cinemagram ou encore Gif Camera.    Vous ne diffusez pas vos publicités sur plusieurs plateformes    Souvent, vous dépensez plus si vous ne diffusez vos publicités que sur Facebook. Du coup, vous négligez également d’autres placements comme Instagram ou encore Audience Network. Pour avoir des résultats rentables et efficaces, il faut diffuser vos publicités sur différentes plateformes.    Prenons un exemple. Imaginons que vous vouliez vendre des shorts avec un budget de 80€. En diffusant vos publicités sur Facebook et sur Audience Network, vous vendez 17 shorts avec un coût moyen de 4,71€ par short.    Par contre, si vous ne diffusez que sur Facebook, les ventes baissent mais le coût de votre publicité augmente. Ainsi, il vend 16 shorts avec un coût moyen de 5€ par short.    En ne diffusant vos publicités que sur une seule plateforme, vous tournez le dos à d’autres opportunités moins onéreuses. Alors que sur plusieurs plateformes, vos publicités offriront un meilleur retour sur investissement.    Vous ne mettez pas votre contenu à jour   Les annonceurs qui excellent mettent le contenu de leurs publicités à jour au moins toutes les deux semaines. Cette pratique permet de remédier à la fatigue publicitaire. Ce phénomène survient lorsque votre audience ignore votre publicité parce qu’elle l’a trop vue. Lorsque la fatigue publicitaire persiste, votre fréquence, vos conversions et vos ROI baissent alors que vos coûts augmentent.    Vous cherchez une solution rentable et peu onéreuse ? La mise à jour de votre contenu est la clé. Voici quelques astuces :   Réviser le texte Ajouter ou supprimer des détails sur le prix, des emojis, un produit ou un nom de marque Changer de la première personne à la troisième personne et inversement Changer le verbalisme des CTA Transformer les déclarations en questions et inversement   Éditer l’image Ajouter des filtres, du texte, des autocollants, des arrière-plans originaux et autres effets existants Ajouter ou supprimer le logo de la marque Transformer les photos et vidéos existantes en gifs   Alterner entre les différents formats publicitaires Alterner entre les formats publicitaires proposés par Facebook : une image unique, une vidéo, un carrousel, un diaporama et des canvas   Vous ne faites pas de test A/B   L’A/B testing est le seul moyen de créer une publicité Facebook plus performante. Sinon, comment savoir quelle publicité fonctionne le mieux ou celle qui est la plus rentable ?    Vous pouvez tester deux CTA, deux images, deux textes ou deux cibles. Par exemple, Sketchdeck, une entreprise d’outils design en ligne, a fait un test entre plusieurs images et a découvert que les images sans texte ont une meilleure performance. Cela a aussi montré que les publicités avec des images de femmes fonctionnent mieux que celles avec des hommes. De même, les images sans logo donnent un meilleur résultat que celles sans logo. Grâce au test A/B, Sketchdeck a pu déceler les publicités qui ont un meilleur ROI.    Vous ne ciblez pas bien votre audience    La mise à jour régulière de votre contenu, la diffusion de vos publicités sur plusieurs plateformes ou le fait de les actualiser toutes les deux semaines ne fait pas tout. Si votre ciblage est mauvais, vos publicités échoueront.    Le ciblage (peut-être la partie la plus importante de votre campagne) détermine qui pourra voir vos publicités. Faites-le bien et vos publicités seront montrées aux internautes les plus susceptibles de réagir à votre offre. Faites-le mal et vos publicités seront montrées à des internautes indifférents. Un bon ciblage signifie un ciblage détaillé.    Par exemple, vous souhaitez cibler des entreprises locales dans le secteur du commerce de détail. Pour cela, vous devez d’abord entrer votre position et définir votre rayon dans l’onglet “localisations”.    Ensuite, dans le “ciblage détaillé”, vous devrez ajouter “vente au détail” dans la catégorie “B2B”. Pour finir, vous devez choisir qui pourra voir vos publicités, comme chefs d’entreprise, fondateurs, ou encore propriétaire d’une boutique.    Si vous connaissez votre audience et savez comment créer un ciblage détaillé, vos publicités seront montrées à une audience qualifiée.    Vous n’exploitez pas les audiences similaires   Les audiences personnalisées permettent de cibler des clients déjà existants. Mais cela ne suffit pas. Si vous n’utilisez pas les audiences similaires, vous ne pourrez pas étendre la portée de votre publicité correctement.    Plutôt que d’élargir votre ciblage (ce qui le rend moins détaillé) pour atteindre une audience plus large, utilisez les audiences similaires de Facebook. Cette fonctionnalité permet d’atteindre des internautes similaires à vos clients existants et donc une audience plus qualifiée. Si vous souhaitez avoir plus de clients sans cibler les audiences similaires, vous risquez de diffuser vos publicités auprès d’internautes qui ne seront pas convertis.    Si vos publicités échouent, ne vous inquiétez pas. Il n’est pas trop tard pour les sauver.    Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super fort !

En savoir plus

7 moyens d'améliorer vos campagnes de retargeting - Slice-agency

News – par Antoine Davy

7 moyens d'améliorer vos campagnes de retargeting

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook)   Le retargeting, également appelé remarketing, est une technique publicitaire digitale permettant de cibler une audience personnalisée selon leur comportement en ligne.    En d’autres termes, les campagnes de reciblage transforment le “lèche-vitrine” sur internet en achats sur votre boutique.    C’est le rêve de tout marketeur que la majorité des visiteurs du site deviennent des clients. Mais il faut se le dire, le processus d’achat est bien plus compliqué. En fait, 98% du trafic de votre site internet ne se transforme pas en client à la première visite.    Que vous soyez débutant ou expert, ces 7 astuces de retargeting vous aideront à créer des campagnes plus performantes.    Qu’est-ce que le retargeting ?    Comme indiqué plus haut, 98% des visiteurs de votre site internet ou de votre boutique partent sans acheter la première fois.    Et s’il existait un moyen de communiquer avec cette catégorie de personnes ?   S’il était possible de vendre plus de produits à des personnes qui connaissent déjà votre marque ?    Heureusement pour les marketeurs, la réponse est oui et oui ! Cette méthode s’appelle le retargeting. Avec une stratégie marketing efficace, vous pourrez récupérer ces visiteurs et les convertir en clients, en abonnés, en ambassadeur et bien d’autres.    Les campagnes publicitaires de retargeting s’inspirent de l’une des théories marketing les plus anciennes : la règle de 7.    Cette règle déclare que les prospects doivent entendre ou voir votre message marketing au moins 7 fois avant d’acheter un produit de votre marque.    Ainsi, vous devez construire une relation de confiance avec l’acheteur à travers plusieurs messages ou interactions.    Pour améliorer vos campagnes publicitaires, on vous propose 7 astuces simples à mettre en place.    1. Comprendre le parcours de l’acheteur   Le parcours de l’acheteur, également appelé le “buyer journey”, est très important et vous devez bien le comprendre pour pouvoir l’appliquer à vos campagnes de retargeting.    De la même manière que pour l’entonnoir de conversion, le processus débute avec plus de clients dans la partie “attirer” et finit avec moins de personnes dans la partie “conversion”.    Le reciblage vise à attirer davantage de clients au fur et à mesure qu’ils avancent dans l’entonnoir de conversion. Il faut tout de même être prudent, puisque si vous ne comprenez pas votre parcours d’achat, c’est votre taux de conversion qui en souffrira.    Une chose à ne surtout pas faire, c’est de laisser ses campagnes de retargeting se débrouiller toute seule.    Vous pourriez être en train de montrer votre publicité aux mauvaises personnes et plusieurs fois en plus ! Sans ajouter que vous ne pourrez plus avoir conscience de la performance de vos publicités.    S’il y a bien une chose que les marketeurs doivent comprendre, c’est leurs données et l’efficacité de leurs décisions marketing. Ainsi, ils doivent pouvoir déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Qui est converti et grâce à quoi ? Quel ensemble de publicités ou contenu publicitaire a le meilleur ROI ?    2. Améliorer le ciblage d’audience   De nombreuses marques commencent en ciblant quiconque visite leur site internet dans leurs campagnes de reciblage.    Il est inutile de dire que cette approche n’est pas forcément la plus efficace.    Les internautes visitent votre site web pour différentes raisons. Ils visitent donc différentes pages. Ainsi, les pages visitées représentent différentes intentions de l’acheteur. Peut-être qu’ils ne cherchent même pas à acheter votre produit après tout.    L’idée est donc que ces comportements et vos audiences personnalisées s’accordent. Par exemple, si vous êtes un e-commerce et qu’une personne visite votre boutique en ligne pour acheter des chaussures, assurez-vous de bien segmenter votre audience en qualifiant cette personne “d’acheteur de chaussures”.    En créant différentes audiences fondées sur différents sujets qui intéressent vos visiteurs, vous pourrez cibler chaque audience avec un contenu personnalisé selon leurs intérêts et leurs comportements, tout en réduisant vos coûts publicitaires.    Ainsi, vous pouvez créer une audience personnalisée selon le trafic de vos pages Facebook ou Instagram, ou encore selon l’expérience client ou des études de cas, etc.    3. Garder un œil sur la répétition des publicités   La fréquence de leurs campagnes n’est pas toujours suivie par les annonceurs, alors qu’elle est essentielle pour améliorer leur performance générale.     Une étude récente montre que la répétition des publicités a un impact négatif sur les émotions de l’acheteur dans les campagnes de reciblage.    Plus la publicité est fréquente, plus l’acheteur aura un regard négatif sur votre marque. En effet, elle peut être intrusive, ennuyante et pire encore, elle peut énerver vos clients qui seront fâchés avec votre marque. La fréquence de vos publicités aura donc un effet sur vos ventes actuelles et futures.    Il faut alors penser à ajouter des limites de répétition de vos publicités. Ainsi, si vous choisissez de limiter la fréquence de vos publicités à 3, celle-ci ne sera montrée à votre audience seulement 3 fois et ne sera plus diffusée ou alors rediffusée en changeant le contenu.    4. Tester jusqu’à trouver l’offre la plus convaincante   Les lead magnets, contenu magnétique en français encore appelé “contenu premium”, font partie des CTA les plus convaincants. Il s’agit alors de choisir ce que vos clients aiment et que d’autres personnes aimeront également.    Si vous n’avez pas vraiment d’idée pour votre lead magnet, commencez par analyser rapidement le trafic de votre site web. Quels sont les produits, les pages, les articles visités le plus souvent par les internautes ?   Pour aller plus loin, analysez également les taux de conversion pour ces produits ou pages. En d’autres termes, vous devez chercher le nombre total de personnes converties via une certaine page par rapport au nombre total de visiteurs.    Plus le taux de conversion est élevé, plus le magnet est efficace.    5. Utiliser du contenu créatif dynamique pour les publicités Facebook   Peut-être avez-vous déjà testé les publicités dynamiques Facebook pour vos produits, mais avez-vous testé le contenu créatif dynamique pour vos publicités ?    Le contenu créatif dynamique est un outil publicitaire formidable puisqu’il permet d’éviter de deviner la description de votre publicité.    Vous pouvez ainsi télécharger plusieurs variantes d’images, de vidéos, de titres et de descriptions, de même pour les textes de CTA. Facebook fera ensuite un test et choisira les meilleures combinaisons pour une optimisation automatique.    Il est tout de même important de rappeler que le contenu créatif dynamique ne fonctionne qu’avec le trafic, les conversions et les campagnes d’installation d’application. Vous devez donc utiliser ce genre de publicités au milieu et à la fin de votre entonnoir de conversion.    Par exemple, si votre e-commerce vend des lunettes de soleil, vous pouvez facilement tester les photos de produit ou les plans d’action dans vos publicités versus les témoignages de clients.    Facebook appliquera ensuite votre budget à la publicité pour qu’elle soit la plus performante possible.    6. Appliquer un séquençage simple de l’engagement des campagnes   Cette méthode consiste à prendre une audience large et de la convertir en une audience restreinte, plus qualifiée.    Par contre, ceci n’a rien à voir avec le fait de segmenter votre audience, puisque qu’il s’agit de personnes qui interagissent avec votre contenu. C’est une bonne manière de faire évoluer votre conscience de marque tout en permettant de diriger les personnes vers la fin de votre entonnoir.    Prenons par exemple, une PME e-commerce qui vend des produits capillaires uniques. Commencez par booster une vidéo qui a bien fonctionné sur Facebook ou Instagram de manière naturelle.    Après quelques temps, les vues de cette vidéo vont progressivement s’accumuler. Vous pourrez alors créer une audience personnalisée sur la base des personnes ayant vu 3 secondes, 10 secondes, 50%, 75% ou même 100% de votre vidéo. Le ciblage de votre audience sera alors plus sensé en terme de séquençage.    Il s’agit ici de se mettre à la place de votre audience. Demandez-vous quelle est l’étape logique qui suit la vue de votre publicité. Vous pourrez ensuite la planifier pour les prochains jours ou semaines.    7. Adopter le marketing émotionnel   On aimerait tous se dire que nous sommes des acheteurs intelligents qui font des choix rationnels, mais ce n’est que partiellement vrai. Notre part émotionnelle a de quoi dire lorsqu’il s’agit d’acheter des produits en ligne.    Une simple liste de fonctionnalités du produit permet de convaincre l’internaute de manière rationnelle. Mais celle-ci a tendance à n’avoir aucun effet sur sa part émotionnelle. Dans ce cas-là, ce ne sont pas les fonctionnalités qui intéressent l’acheteur, mais plutôt les avantages à avoir ce produit.    Il faut donc adresser un message publicitaire qui touchera l’acheteur aussi bien de manière rationnelle que émotionnelle. En gros, il ne faut pas oublier que votre destinataire est un humain. Le langage émotionnel a alors toute son importance. C’est pourquoi, il vaut mieux présenter les avantages du produits plutôt que ses fonctionnalités.    Aidez votre audience à imaginer une vie avec votre produit, une vie dont elle ignorait l’existence.    Les campagnes publicitaires sur Facebook sont un vrai casse-tête pour vous ? Vous ne savez pas par où commencer ou comment améliorer leur performance ? Ça tombe bien, parce que chez Slice on est là pour vous aider. Les campagnes de retargeting n’ont aucun secret pour nous. Prenez un rendez-vous dès aujourd’hui pour booster vos publicités Facebook de demain !  

En savoir plus

9 astuces pour Facebook Ads - Slice-agency

News – par Antoine Davy

9 astuces pour Facebook Ads

Facebook Ads a tant à offrir. Grâce à cet incroyable outil, vous pouvez cibler presque n’importe quelle audience pour n’importe quel placement publicitaire, sur Facebook ou ailleurs, et avec plusieurs formats de publicité. En personnalisant vos publicités, Facebook Ads devient un pouvoir extraordinaire.    Ça ne s’est pas si bien passé pour vous ? Le système ne semble pas fonctionner en votre faveur ? Même les marketeurs expérimentés peuvent rencontrer des difficultés avec Facebook Ads, tant le système est complexe.    Dans cet article, découvrez les conseils d’une agence de publicité Facebook pour optimiser vos campagnes et générer de meilleurs résultats. Peu importe vos objectifs, ces 9 astuces vous permettront de maximiser votre ROI pour la plupart des campagnes.    Le reciblage est votre ami   En moyenne, les campagnes de retargeting ont des taux de conversion élevés et des CPC faibles. Les utilisateurs ayant visité une page spécifique de votre site web ou vos clients réguliers, à qui vous montrer des publicités avec des réductions, représentent une cible qui connaît déjà votre marque. C’est cette familiarité qui souvent pousse les utilisateurs à cliquer sur votre publicité. Curieux de savoir ce que vous avez à offrir, vous pouvez convertir ces visiteurs plus facilement.    Les fonctionnalités de retargeting sur Facebook vous permettent de cibler selon deux catégories différentes :    Les utilisateurs téléchargés depuis une liste. Ces listes peuvent être composées d’anciens clients, d’abonnés aux emails ou au blog. Elles s’avèrent alors très utile pour des offres concernant cette cible dans une période déterminée. Les ventes privées pour vos “membres platinum” ou encore un nouveau produit complétant un ancien achat pour vos clients.  Les utilisateurs ayant interagi dernièrement avec votre marque. Il peut s’agir d’une action sur votre site web ou les vues d’une vidéo sur votre plateforme. Il existe même une option pour recibler les personnes ayant fait des achats dans votre boutique physique. Ils peuvent ainsi être configurés pas des évènements hors ligne.    Avec ces audiences personnalisées, vous pouvez diffuser des publicités à des utilisateurs selon une action en particulier, de la même manière que les campagnes d’email de réponse automatique. Si un utilisateur regarde la fiche d’un produit sur votre site web, vous pouvez créer des publicités dynamiques pour lui montrer ce même produit 3 jours plus tard. Cette méthode permet ainsi d’augmenter vos chances que l’utilisateur poursuive son achat.    Peu importe le type d’audiences personnalisées ou de campagnes de retargeting que vous utilisez, il s’agit surtout de bien connaître votre audience cible afin de créer un message pertinent.    La vidéo reste importante   Suite à l’annonce du manque de fiabilité des métriques publicitaires pour les vidéos, on a eu peur que ce format n’ait plus aucune valeur. Pourtant, la vidéo reste un outil très important pour le marketing sur Facebook en général.   Après tout, la vidéo laisse plus de place au storyteling et vos campagnes publicitaires qui racontent une histoire ont tendance à être plus vendeuses. De nombreux utilisateurs liront les deux premières lignes de votre publicité et se diront “non, merci”, mais regarderont tout de même les 20 secondes de vidéo pour le plaisir. Ainsi, la vidéo vous offre l’opportunité d’adresser un message clair et concis pour créer l’impact recherché.    Transformez ces conseils en une stratégie de base sur Facebook Ads et configurez une publicité pour des conversions avec une vidéo. Diffusez une campagne séduisante à votre trafic froid ou à une audience personnalisée avec une vidéo centrée sur votre brand storytelling. Ensuite, créez une publicité ciblant les utilisateurs qui ont regardés au moins 10 secondes de la vidéo pour leur montrer des publicités à formulaire et leur offrir un eBook, des cours gratuits, ou encore une consultation.    La création de plusieurs exemplaires   Un petit changement dans le texte peut transformer une publicité. Par exemple, en ajustant le texte de votre campagne, vous pouvez réduire votre CPC de 9,40€ à 1,50€.    Même le meilleur des rédacteurs publicitaires peut se tromper. Pour tester la viabilité d’une publicité, il est important de voir ce qui fonctionne. Plus vous vous y prenez tôt, plus vous aurez une marque pour faire des tests par répartition sur les différents exemplaires.    C’est pourquoi, la création de plusieurs exemplaires de publicités, dont chacun comporte plusieurs titres et textes cohérents, offre une longueur d’avance. Ces titres et textes doivent être centrés sur un message unique pour persuader l’utilisateur de cliquer, mais avec un style et un langage différent. Ainsi, vous pouvez aussi bien choisir d’utiliser des listes à puces, des paragraphes plus longs, ou encore des phrases courtes. Le but est de garder une offre cohérente, tout en la soulignant par différents moyens.    Cette méthode vous permet de déterminer rapidement ce qui fonctionne et pourquoi afin de créer du contenu à fort potentiel de conversion. Chaque audience est différente, donc faire un test est très important.    Bien réfléchir aux placements publicitaires   Vous pouvez atteindre des utilisateurs via différents emplacements sur Facebook et en dehors, dont Instagram et Audience Network. Vous pouvez également choisir de gérer des publicités pour des emplacements sur le bureau, sur mobile ou les deux.    Les différents placements publicitaires jouent un rôle important puisqu’ils ont un impact différent sur vos campagnes. Par exemple, les utilisateurs mobile n’achètent peut-être pas autant que les utilisateurs sur bureau, mais seront engagés plus facilement. Les placements publicitaires sur Instagram coûtent toujours plus chers que ceux sur Facebook, mais génère un engagement moyen plus élevé.    De même, les publicités Facebook dans le fil d’actualité fonctionnent mieux que celles dans la colonne publicitaire à droite. Par contre, les publicités sur le fil d’actualité permettent souvent d’augmenter ses taux de clics.    Tous les placements publicitaires sont disponibles automatiquement, mais vous pouvez modifier cette option au moment de la création de la publicité. Il faut se méfier des placements publicitaires et bien peser le pour et le contre afin de déterminer lesquels choisir.    La pertinence élevée et la faible répétition   Facebook Ads propose deux métriques importantes, que la plupart des annonceurs ont tendance à ignorer. Il s’agit de l’indice de pertinence et de la répétition.    La répétition représente le nombre de fois qu’un utilisateur unique voit la même version de votre publicité. Si votre score de répétition est de 2, alors cela signifie que chaque utilisateur a vu votre publicité en moyenne 2 fois. Ce qui n’est pas mauvais du tout. Par contre, si votre indicateur est de 9, c’est une autre histoire. Quelqu’un qui a vu 9 fois votre publicité a peu de chance d’être converti et cela pourrait avoir un effet négatif sur vos campagnes. Idéalement, votre score devrait rester entre 1 et 3.    Pour garder un score de répétition faible, il s’agit de choisir une audience assez large pour que votre publicité continue son cycle de diffusion auprès des utilisateurs ciblés.    D’un autre côté, votre score de pertinence doit être le plus élevé possible. Facebook notera votre publicité à l’aide d’un indice entre 1 et 10 pour estimer la pertinence de celle-ci par rapport à votre audience cible. Ce chiffre est calculé grâce aux algorithmes et aux réactions à vos publicités.    L’engagement positif, comme les clics, les vues, les commentaires et les partages, augmente votre score. Les engagements négatifs, comme ceux qui cachent leur publicité,  réduisent ce score. Ainsi, vous pouvez viser un 8 et plus pour votre score de pertinence. Ceci vous donnera un meilleur élan dans les algorithmes et pourra également réduire votre CPC.    L’importance du contenu Mobile First   L’usage des smartphones ne cesse d’augmenter ce qui veut dire que vous devez offrir votre contenu là où les utilisateurs vont le plus pour interagir avec eux.    Mais le truc, c’est que du contenu destiné au bureau ne se traduira pas forcément bien dans une version mobile. Par contre, le contenu destiné au mobile s’adapte parfaitement au bureau. Ainsi, il est important de se concentrer sur un concept de Mobile First qui vous permet d’atteindre une audience moins accessible.    Il faut alors s’assurer que votre contenu respecte aux meilleures pratiques sur mobiles, comme les vidéos verticales dans vos campagnes. En effet, les utilisateurs mobiles peuvent mettre la vidéo en plein écran facilement sans avoir à tourner leur portable.    Pensez également aux formats spéciaux pour mobile, y compris les options comme Instant Experience et les publicités dans les stories. Ces deux expériences bénéficient du mode plein écran automatique sur mobile et renvoient les utilisateurs vers la landing page de leur choix.    Les plafonds ne vont pas toujours dans votre sens   Avec un budget serré, Facebook vous permet d’installer un plafond si vous avez une stratégie du “plus faible coût”. Ainsi, vous payez le plus petit montant possible pour chaque placement publicitaire et le plafond permet de dire par exemple : “Je ne dépenserai pas un centime de plus que 1,51€ sur chaque placement”.    Les plafonds peuvent devenir très pratiques, surtout si vous savez quel seuil vous ne souhaitez pas dépasser pour chaque publicité.    Maintenant que c’est dit, il faut savoir qu’il existe une limite. La règle des moyennes peut parfois fonctionner en votre faveur. Si votre plafond est de 1,51€, un placement sur Audience Network peut vous coûter 1€, ce qui vous fait économiser 0,51€ par rapport à un placement publicitaire sur Instagram qui coûterait 1,80€. Mais dans ce cas, vous avez plus de placements publicitaires tout en restant proche, en moyenne, de votre plafond.    Vérifiez ce qui fonctionne le mieux pour vous avant de choisir un plafond ou non.    L’utilisation d’audiences de qualité pour créer des audiences similaires   Toute agence de publicité Facebook suit ce conseil. La plupart des entreprises, même les plus petites, ont des clients avec une plus grande valeur que les autres. Peut-être sont-ils plus engagés ou peut-être sont-ils des gros dépensiers et des clients fidèles. L’idée est donc de créer une audience personnalisée à partir de ces utilisateurs, pour ensuite l’utiliser comme base pour votre audience similaire.   Cette technique vous permet d’interagir avec une audience froide, mais particulièrement proche de vos meilleurs clients. Ainsi, vous créez une opportunité pour trouver plus de clients qui aimeraient travailler avec vous.    Lorsque vous créez cette audience similaire sur la base d’audiences de qualité, tentez de garder l’audience aussi similaire que possible pour maintenir une bonne taille d’audience. Pour obtenir cette information, il vous suffit de faire glisser le repère de la taille d’audience dans la création de vos audiences similaires.    Connaître son audience avant de démarrer le ciblage   Facebook est bien connu pour ses vastes options de ciblage. Pour un marketeur, c’est un peu comme si vous donniez quartier libre à un enfant dans un magasin de bonbons. C’est très excitant. Vous pouvez créer presque n’importe quelle audience de niche. Mais, il y a quand même une règle à respecter : il ne faut pas toujours le faire. Parfois, les audiences de niche donnent une audience trop restreinte. Et ce n’est pas ce qu’on veut puisque votre score de répétition serait trop élevé pour une campagne assez générale. Au final, vous ne ferez que limiter la performance de cette campagne.   Avec l’expérience, vous vous rendrez compte que ce qui compte c’est le ciblage. Ainsi, vous devez savoir qui est ciblé avant même de choisir les réglages du ciblage. Ne vous laissez pas distraire par toutes les options qui existent. Restez dans la ligne que vous vous êtes imposés. Par exemple, vous voulez atteindre des “végétariens” et des personnes “intéressée par le yoga”. Évitez d’ajouter 5 autres centres d’intérêts juste parce qu’ils suivent la logique.    Imaginons que vous êtes une entreprise locale qui vend un produit d’appel général. Une agence de publicité Facebook pourrait choisir une stratégie de niche pour le ciblage et se retrouver avec une audience trop limitée et un CPC très élevé, même si le ciblage semblait correct.    En bref, suivez ces conseils et vous deviendrez pro   Les campagnes de PPC peuvent sembler éprouvantes, mais ces astuces pour vos publicités sur Facebook peuvent rendre le processus plus simple et plus efficace. Chaque conseil vous aide à utiliser le système de publicité comme un pro. Vous pourrez générer des ROI plus élevés, réduire vos coûts en publicité et augmenter vos taux de conversion aussi bien qu’une agence de publicité Facebook.    Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts ! 

En savoir plus

Combien ça coûte Facebook Ads ? - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Combien ça coûte Facebook Ads ?

Facebook Ads est une option de paiement au clic (PPC) exceptionnelle. Vous pouvez lancer des campagnes ciblées pour des audiences spécifiques. Ainsi, vos publicités apparaîtront sur le fil d’actualité de ces utilisateurs, alors même qu’ils n’ont peut-être jamais entendu parler de votre marque. C’est indéniable, Facebook Ads offre une énorme opportunité à toutes les entreprises, quelque soit leur forme ou leur taille.    Mais c’est trop beau pour être vrai. Il y a bien évidemment un piège et il s’appelle le PPC. Il faut payer pour pouvoir jouer. Facebook Ads, comme n’importe quelle autre plateforme de PPC, peut récupérer une part importante de votre budget et assez rapidement.    Pour se préparer, de nombreuses entreprises cherchent une réponse simple à “combien coûte Facebook Ads ?”. C’est une question délicate car le système d’enchères évolue constamment et il n’y a pas de coûts fixes.   On va quand même tenter de répondre à cette question en regardant le fonctionnement de du système d’enchères et d’autres facteurs affectant le coût, le benchmark de différents secteurs, les fourchettes de prix actuels et comment garder un CPC bas.    Comment fonctionne les enchères Facebook ?   La régie publicitaire Facebook fonctionne sur un système d’enchères. Les annonceurs “enchérissent” sur le placement de leur publicité dans le feed d’une audience restreinte. En gros, celui qui met la plus grande enchère gagne le placement.    C’est une notion importante puisque l’espace publicitaire est limité, même si Facebook crée toujours de nouveaux placements publicitaires (le plus récent est Marketplace).    Il faut aussi savoir que vous n’êtes pas le seul à vouloir cet espace publicitaire. Vous jouez contre vos concurrents directs mais d’autres aussi. Par exemple, votre entreprise de coaching veut atteindre des entrepreneurs âgés de 25 à 30 ans. Vous serez non seulement en concurrence avec l’entreprise automobile qui souhaite leur montrer des voitures chères, mais également l’agent immobilier qui veut leur vendre une maison et l’entreprise tech qui cherche à mettre des Apple Watch à leur poignet.    À chaque ajout de critère de ciblage à votre publicité, vous pouvez connaître la taille de votre audience, mais vous ne pouvez pas savoir qui d’autre a choisi cette cible.    Ce n’est pas tout, voici quelques informations à retenir :    Ne misez qu’un centime de plus que l’enchère de votre concurrent. Si vous pouvez faire une enchère jusqu’à 3 euros, mais que votre concurrent a misé 1,11 euro, alors vous devez enchérir à 1,12 euros.  Certaines audiences coûtent plus chères que d’autres.  Puisqu’il existe différents facteurs influençant le coût d’une publicité, il est normal de voir des fluctuations du prix selon vos différentes campagnes.  Votre coût ne restera pas statique. Il faudra le vérifier régulièrement pour ne pas louper une bon coût. Un jour votre CPC pourrait être de 2,23 euros et deux jours plus tard, de 3,45 euros.    Qu’est-ce qui affecte le coût des publicités Facebook ?    Voici les 5 facteurs les plus importants :    Le score de pertinence de vos publicités. Cette métrique Facebook permet de voir la pertinence de votre publicité pour l’audience ciblée. L’engagement et les clics augmentent ce score. D’un autre côté, des utilisateurs qui répondent que “cette publicité ne les intéresse pas” ou ceux qui l’ignorent peut endommager votre score. Les publicités avec un score de pertinence élevé seront favorites dans l’algorithme Facebook et permettront même de payer moins cher pour les mêmes placements.  Les placements choisis. Il existe différents placements aussi parce qu’il y a différents CPC. Instagram, par exemple, coûte presque toujours plus cher que Facebook. Habituellement, le réseau d’audience génère des CPC bas.  L’audience ciblée. Certaines audiences coûtent plus chères que d’autres. Il peut être difficile de suivre vos audiences, surtout lorsque vous ne savez pas vraiment quels membres vous ciblez. Dans certains cas, cibler des audiences plus restreintes peut engendrer un coût élevé puisque que l’option des placements à faible coût sont de moins en moins nombreux.  La concurrence. Ce que fait votre concurrent, ce qu’il est prêt à payer, ses taux de pertinence et le niveau de concurrence simultané dans le système des enchères affectent vos coûts. Aux alentours de Noël ou des grandes vacances, il n’est pas rare que vos coûts augmentent parce que le Marketplace est inondé par les annonceurs.  Qu’est-ce que vous optimisez ? Un clic coûte souvent moins cher qu’une conversion ou des leads générés. Et les vues vidéo peuvent coûter moins chères que les clics. Ainsi, différentes actions auront un impact sur vos coûts par actions (CPA).    Au final, combien coûte Facebook Ads ?    Il existe de nombreuses données qui donnent le coût de Facebook Ads selon différents facteurs.    La recherche varie, mais voici l’essentiel.    Une étude a montré que le coût standard sur Facebook Ads est de 0,25 euros par vue pour atteindre 1000 utilisateurs, ce qu’il fait de lui l’option la plus abordable.    Une autre étude de cas énonce que le CPC moyen est de 1,86 euros sur Facebook Ads, mais qu’il peut aller jusqu’à 5 euros. Il arrive que les CPC soient bien plus hauts, comme 30 euros le clic.    Selon d’autres données, le CPC moyen se trouverait autour de 97 euros. Les placements sur Instagram sont encore plus chers, que ce soit dans le feed ou dans les stories (CPC d’environ 1,15 euros pour le feed). Ces données montrent également une augmentation du CPC pendant les fêtes, avec des CPC ayant augmenté de 0,15 euros en moyenne entre octobre et décembre.    On le voit encore, les facteurs affectant le coût d’une publicité sont nombreux. Il n’y a pas de réponse toute faite.    Souvent, les marques avec des campagnes publicitaires ciblées et bien rédigées ont un CPC allant de 1,20 euros à 2 euros. Le coût peut bien évidemment être plus élevé. Si vous êtes dans un secteur difficile ou dans un secteur avec une phase de réflexion plus longue/un investissement client plus important, alors les coûts seront plus élevés. Dès que Halloween est passé et que le Black Friday a officiellement commencé, les CPC et les CPA grimpent.    Comment réduire les coûts sur Facebook Ads ?    Tout le monde veut s’assurer que son budget fonctionne bien et que chaque centime sera bien dépensé pour donner le meilleur de lui-même. Bien que la majeure partie du système d’enchères est hors contrôle, il existe différentes étapes pour réduire ses coûts immédiatement ou à long terme.    Voici les meilleures stratégies à utiliser :    Test fractionné : Il faut faire des tests fractionnés de vos campagnes publicitaires. Ainsi, vous pourrez voir quels textes, images, offres, ciblages d’audiences et descriptions publicitaires fonctionnent le mieux. Cette méthode vous permet d’avoir les meilleurs résultats au prix le plus bas et Facebook optimisera même vos tests fractionnés pour montrer aux utilisateurs les publicités les plus performantes (souvent les moins chères) en activant cette fonctionnalité.  Rédaction : Souvent le texte importe plus que l’image dans une publicité, alors il s’agit de soigner la rédaction. En soi, le texte est l’explication de l’offre pour convaincre les utilisateurs de cliquer sur la publicité. Testez différents styles et messages pour déceler ce qui fonctionne le mieux.  Stratégie de limite d’enchères : Si vous êtes inquiets à l’idée que votre budget vous glisse entre les mains, vous avez certaines options. Par exemple, vous savez que vous ne voulez pas dépenser plus de 0,96 euros. Et bien c’est possible, tout simplement en fixant un seuil pour vos enchères sur Facebook Ads. En contrepartie, vous devez vous attendre à perdre des placements potentiels que vous auriez eus avec une stratégie d’enchères utilisant un contrôle des coûts moyens.  Campagnes de retargeting : Généralement, le reciblage permet de générer un ROI plus élevé au coût le plus bas. Il s’agit ici des audiences déjà familières avec votre marque et qui auront plus tendance à interagir positivement avec votre publicité. Vous voudrez toujours atteindre une nouvelle audience, mais le réengagement des clients actuels et passés est bien plus efficace. Il vous permettra de faire des ventes ou d’accomplir un objectif à un coût relativement faible.  Score de pertinence élevé : certaines personnes pensent que le score de pertinence est une métrique accessoire, c’est-à-dire qu’on ne le compte pas vraiment. Mais ça ne pouvait pas être plus faux ! Ce score montre la prédiction de Facebook pour la réaction de votre audience à votre publicité. Il peut également influencer les coûts. Ainsi, si le score de pertinence de votre publicité est élevé, vos coûts seront plus bas. Donc si vous n’avez aucune raison en tête, donnez la priorité à cette publicité.  Répétition faible : Vous souhaitez garder votre score de pertinence élevé et votre répétition faible. Cette dernière vous montre le nombre de fois qu’un utilisateur unique voit la même publicité. Il est donc logique de dire que plus votre répétition est élevée, plus les utilisateurs voient toujours les mêmes publicités. Plus ils la voient, moins ils seront convertis à partir d’un certain point. Si votre répétition dépasse 3, il est temps de faire une petite beauté pour repartir de plus belle avec une audience plus large et une nouvelle annonce.    En bref, le coût de Facebook Ads dépend   Au final, on peut dire que Facebook Ads n’est jamais statique, même pour une seule entreprise ou pour tout un secteur. Peut-être payez-vous plus que des entreprises similaires à la vôtre car vos publicités, votre ciblage et vos stratégies sont différentes. C’est normal. Les benchmarks ne donnent qu’une idée de ce à quoi il faut vous attendre. Il faut d’abord lancer des campagnes publicitaires pour voir ce qui est normal pour vous et de démarrer là-dessus.    Facebook Ads peut être compliqué. Combien dépensez-vous actuellement pour vos publicités Facebook ? Comment réduisez-vous vos coûts ? Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts !

En savoir plus

Comment augmenter le taux de clic de ses FB ads ? - Slice-agency

News – par Allison Grenouiller

Comment augmenter le taux de clic de ses FB ads ?

Le taux de clic (TDC) est l’un des meilleurs indicateurs Facebook pour suivre et comprendre les réactions de votre audience à vos publicités.    En connaissant le taux de clic de vos publicités Facebook, vous pourrez savoir si vos visuels fonctionnent et surtout, si vous ciblez la bonne audience.    Dans cet article, on vous montre comment utiliser ce taux de clic sur Facebook pour optimiser vos publicités et aussi pourquoi est-il si important au succès de vos publicités.    Pourquoi le taux de clic sur Facebook est-il important ?    À terme, l’indicateur à suivre pour toutes vos campagnes Facebook est le retour sur investissement (ROI).    C’est vrai ! À quoi bon avoir un taux de clic de 95%, si votre ROI est de 0€ après avoir dépensé 5000€.    Le TDC sur Facebook ne devrait pas servir à déterminer si votre publicité fonctionne ou non.    Par exemple, si vous lancez une campagne avec un ROI de 10% et un TDC de 1%, alors vous devrez augmenter votre ROI pour augmenter votre TDC. Si 1% des visiteurs donne un retour de 10%, alors si vous doublez votre TDC, il y a des chances pour que votre ROI augmente de 11 à 20%.    Plus les utilisateurs cliquent sur votre publicité, plus Facebook saura que votre campagne est pertinente, ce qui réduit également votre coût par clic (CPC) et coût par action (CPA).    Comment augmenter votre taux de clic sur Facebook   Il existe 3 méthodes pour augmenter le TDC sur vos publicités Facebook.    — Affiner votre audience : le taux de clic est calculé en pourcentage. Par exemple, si votre publicité génère 5000 impressions et 35 personnes cliquent dessus pour être redirigées vers votre site web ou votre application, alors votre taux de clic est de 0,7%.    Pour augmenter votre TDC en affinant votre audience, il s’agit d’enlever les utilisateurs qui ont le moins de chance de cliquer sur votre publicité. Vous pouvez affiner votre audience de plusieurs manières. Par exemple, si vos données montrent que les femmes âgées entre 30 et 45 ans sont les utilisateurs qui cliquent le plus sur votre publicité, alors vous voudrez peut-être exclure tous les autres (en assumant que ces clics mènent à la conversion recherchée).    Il est également préférable d’exclure les utilisateurs ayant déjà cliqué sur votre publicité et ceux qui ont déjà consumé le message et sont à une étape plus avancée dans votre tunnel de conversion.    En ciblant une audience de haute qualité, votre taux de clic augmentera.    Mais, affiner une audience a tout de même un inconvénient. Vos campagnes deviennent plus difficile à scaler puisqu’en les affinant, vos audiences sont plus restreintes.    — Placement : Grâce au taux de clic, Facebook vous fournit des données selon le placement de votre publicité. Tout dépend de votre produit, si votre audience est tiède et quel est le but de votre publicité, puisque ces critères auront un impact sur votre taux de clic. Par exemple, les photos lifestyle ont plus de chance d’avoir un clic sur Instagram que sur dans la sidebar de votre site. Mais, le téléchargement d’un eBook obtiendra généralement plus de clics sur Facebook que sur Instagram (qui est plutôt une plateforme lifestyle).    — Texte de la publicité : pour améliorer votre taux de clic sur Facebook de manière efficace, il s’agit d’éditer les textes et les formats de vos publicités.    Les publicités dynamiques ont tendance à offrir le meilleur taux de clic lorsqu’il s’agit d’une campagne de retargeting fondée sur le comportement des utilisateurs sur votre site web. Alors que les articles instantanés ont plutôt intérêt à prendre la forme d’un article de blog pour être mieux diffusés auprès de votre audience.    Les formats du carrousel et des publicités de collection sont également adaptés lorsque vous postez un style de produit.    Les images et le texte utilisés joueront un rôle essentiel sur l’augmentation du taux de clic de vos publicités Facebook. C’est pourquoi il faut les tester pour voir ce qui fonctionne ou non. .    Comprendre votre objectif   Si l’objectif de votre campagne est de maximiser les vues de votre vidéo ou d’atteindre le plus d’utilisateurs possible, il est inutile de regarder votre taux de clic puisque Facebook n’optimise pas vos publicités pour les clics.    Par contre, si vous tentez de générer des opt-ins ou des ventes en redirigeant votre trafic vers une landing page, le taux de clic sur votre publicité devient un indicateur important à suivre et à optimiser.    Après le lancement d’une campagne publicitaire sur Facebook, comment utilisez-vous votre taux de clic ? Quelle est votre meilleure astuce pour augmenter le TDC de vos publicités sur Facebook et Instagram ? Vous ne savez pas vraiment ? Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts ! 

En savoir plus

Comment bien débuter avec la publicité Facebook? - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Comment bien débuter avec la publicité Facebook?

Comment bien configurer son compte publicitaire Facebook? C’est parti ! Dans ce chapitre nous vous expliquons comment lancer votre première campagne. Le Business Manager (Gestionnaire de Publicité) Tout part de là ! Il vous aidera à gérer l’intégralité de vos campagnes de publicité. Il vous permettra de : → Lancer des campagnes sur Facebook, Instagram, et le réseau d’audiences de Facebook (Audience Network) → Créer des ensembles de publicités qui regrouperont vos differentes annonces/publicités → Définir vos enchères → Définir vos differents ciblages (Âges, Sexes, Affinités...) → Analyser très précisement les résultats de vos différentes campagnes, combinaisons d’annonces, ciblages... → Créer des A/B tests incroyables Voilà, vous avez compris l’intérêt du Business Manager. Il faut maintenant le configurer. 1° Paramètres de base. C’est pas très compliqué, une fois dans votre gestionnaire de publicité, selectionnez votre compte publicitaire (que vous devriez normalemnt déjà avoir créé) → Cliquez sur « paramètres du compte » en haut à droite du Gestionnaire et renseignez-y les infos de votre entreprise. → Vous pouvez aussi donner accès la gestion de votre gestionnaire à n’importe qui comme à une agence de publicité Facebook, dans les paramètres, vous pouvez « ajouter un compte » (en haut à droite). Ensuite, rien de plus simple, renseignez son adresse puis choisissez les niveaux de droits que vous voulez lui accorder. → Ajoutez ensuite une nouvelle méthode de paiement dans l’onglet facturation. Nous vous conseillons d’ajouter votre CB pro mais aussi de configurer le paiement par prélévement. Pourquoi? Imaginez que vos pubs cartonnent et qu’il faillent « scaler » les dépenses, vous allez vite atteindre les minuscules ridicules plafonds de dépenses par CB des banques françaises. Vous pouvez également ajouter Paypal mais nous ne vous conseillons pas d’utiliser uniquement Paypal comme méthode de paiement, Facebook n’aime pas trop ça... 2° Comment et quand serez-vous facturé? Facebook fonctionne par seuil. → Facebook facturera votre première source de financement à chaque fois que vous atteindrez votre seuil actuel. → Le seuil varie en fonction des comptes publicitaires, pays, méthodes de paiements etc. → Quand vous commencerez à dépenser, vos seuils seront très faibles (entre 25€ et 50€) mais augmenterons assez rapidement jusqu’a 750€, si vos paiements sont accéptés. C’est comme cela que Facebook se protège des mauvais payeurs. 3° Paramètres d’audiences C’est le plus important, on en reparlera plus tard ! → Vraiment, c’est très important, on vous explique comment bien choisir la taille de son audience sur facebook Ads Il est aussi très important de savoir comment utiliser les audiences personnalisées de Facebook Comprendre le fonctionnement des dépenses publicitaires sur Facebook et Instagram   1° Comment Facebook dépense votre argent? Qu’est-ce qu’un Budget sur Facebook Ads? → Le budget existe sous deux formes : votre budget quotidien et le budget global par campagne. Nous conseillons d’utiliser uniquement le budget quotidien pour commencer. → Un budget est relatif à un Ad Set, il peut varier de l’un à l’autre Comment bien dépenser son budget? → Ultra important : Choisissez toujours un budget qui puisse vous permettre d’obtenir au moins 30 conversions de votre objectif par semaine dans votre Ad Set. Exemple : Vous remarquez qu’un ajout au panier dans un Ad Set dont l’objectif est « ajout au panier » vous coûte 3€. Votre budget quotidien devra être au moins de 3*30/7 = 13 (3€ multipliés par 30 conversions divisé par 7 jours de la semaine) Comment choisir son type de diffusion? → Il y’a deux types de diffusion. Standard et accélérée. Chacune peut-être pertinente en fonction de la situation. → Standard : Facebook étalera vos dépenses également tout au long de la journée. Il est conseillé de l’utiliser la plupart du temps pour des campagnes que vous voulez étendre sur une longue période puis scaler. → Accélérée : Facebook dépensera votre budget le plus vite possible, il montrera votre contenu à un maximum de monde dans votre cible dans un laps de temps le plus court possible, évidemment, cela coûte donc un peu plus cher. Ce type de diffusion est très adapté à des évènements périodiques : ventes Flash, fête de mères etc... ou encore pour tester très vite la réaction de votre audience à differents contenus afin de choisir ensuite le contenu le plus adapté à une campagne en diffusion standard. Facturation, CPC ou CPM? → CPC si vous voulez gagner de l’argent. CPM si vous voulez augmenter votre notoriété. Ce qui vous fera aussi gagner de l’argent. -> Comment réduire ses CPA (coût par achat) Comment choisir et définir le type de campagne Facebook le plus adapté à votre Objectif?   Tout dépend des objectifs de votre marque... → Des tas de rumeurs circulent sur des techniques détournées de choix d’objectifs. On peut lire ici et là qu’il faut commencer par un objectif d’engagement puis dupliquer son Ad Set dans une campagne avec pour objectif « ajout au panier » pour finir par un objectif d’achat. On a essayé, perdu beaucoup d’argent, on peut vous assurer que c’est faux. Enfin presque (voire dernier point de cette page). → Choisissez tout simplement l’objectif que vous désirez atteindre. Vous voulez faire des ventes? Choisissez l’objectif « achat sur le site web », Facebook montrera votre publicité à des personnes qui ont l’habitude d’acheter des produits en ligne après avoir été ciblé par une pub. ...Mais aussi de votre budget! → Comme on vous le disait précedemment, ce n’est pas si simple. Exemple : si vous cherchez à obtenir des « achats » mais que votre coût par achat moyen est de 60€, vous devrez alors dépenser un minimum de 260€ par jour par Ad Set.(30 conversions par semaine) Dans ce cas là, commencez par chercher à obtenir la conversion inferieure (Ajout au panier en l’occurence) jusqu’à obtenir des ROAS (Return on Ad Spent) qui vous conviennent.   5 étapes indispensables pour obtenir des ROI positifs sur Facebook Ads ! Plus d’ 1 million d’entreprises utilisent Facebook Ads, démarquez-vous. → Créez du contenu à forte valeur ajoutée. Les vidéos fonctionnent super bien sur Facebook, investir dans une ou plusieurs vidéos de présentation de votre produit/service est très souvent rapidement amorti. Sur le long terme, un contenu avec de meilleurs CTR peut vous faire gagner des centaines de milliers d’euros. Soignez aussi le format de vos contenus en fonction du placement (choisissez du contenu vertical pour les placements en story insta, carré pour un feed insta, 16:9 pour un feed Facebook etc... C’est encore une manière facile d’améliorer ses CTR et donc votre score de qualité et donc votre CPC. → Le ciblage c’est le nerf de la guerre, testez, testez, testez. Lorsque vous commencez, essayez de cibler des tas d’audiences différentes, même si elles ne paraissent pas pertinentes. Nous avons déjà obtenus des resultats incroyables en ciblant l’audience « Netflix » pour une marque de bijoux. → Tout ce que vous avez fait précédemment ne sert à rien si vous ne passez pas du temps à analyser vos résultats et à affiner vos dépenses en fonction de ces derniers. Utilisez la fonction « breakdown » de votre Ad Manager pour lire vos résultats efficacement. → A/B testez tout le temps! Testez toujours vos Ad Sets, publicités, audiences, objectifs indépendemment les uns des autres. Par exemple, lorque vous créez un Ad Set, n’utilisez qu’une audience à la fois, vous pourrez l’affiner par la suite grâce aux résultats que vous avez lu dans votre breakdown. → Patientez. Laissez toujours deux trois jours à Facebook lorsque vous lancez de nouveaux Ad Sets pour lui laisser le temps d’apprendre et trouver votre cible idéal. Facebook Ads c’est beaucoup d’attente, ne modifiez jamais plusieurs fois un adset dans la même journée, Facebook vous pénalisera car il recommence sa phase d’apprentissage à chaque modification. Patientez également lorsque vos publicités fonctionnent bien, pour ne pas déranger l’apprentissage de Facebook, nous vous conseillons d’augmenter vos budgets quotidiens de maximum 20% par jour et de respecter des paliers de 2 jours tous les 10 jours aux cours desquels vous n’augmentez pas le budget de vos Ad Sets gagnants. Vous pouvez aussi faire appel à notre agence de publicité Facebook :) Remarketing, LLA, CBO... Comment ça marche?   1° Les audiences personnalisées → C’est la base du remarketing sur Facebook Ads, vous pouvez en créer des tas de différentes. Elles vous permettrons de recibler vos visiteurs avec un message ultra personnalisé en fonction de la position de votre prospect dans votre funnel de vente. Quelques exemples d’audiences que vous pouvez recibler qui vous feront réaliser la puissance de cet outil : - Personnes qui ont regardé au moins 75% de l’une de vos vidéos. - Personnes qui ont ajouté l’un de vos produit à leur panier mais qui n’ont pas commencé à renseigner leur moyen de paiement - Personnes qui ont vu plus de 75% de votre Homepage et qui ont passé plus de 40 secondes sur votre site. - Personnes ayant aimé l’une de vos publications - Personnes ayant déjà utilisé votre application - Personnes ayant une LTV supérieure à 500€ À savoir : Pour pouvoir créer une custom audience, votre cible doit être d’au minimum 1000 personnes, Facebook nous empêche de cibler de plus petits echantillons pour préserver l’anonymat des cibles. 2° Les 2 techniques de remarketing sur Facebook et Instagram Ads → Importer un fichier client existant : C’est une très bonne nouvelle si vous commencez maintenant les publicités sur Facebook, mais que votre activité a déjà un certain passif. Facebook vous permet d’importer votre liste de clients à partir d’un excel, d’une liste à copier/coller ou encore de Mailchimp. Vous pourrez ensuite retoucher vos clients grâce à leur adresse email. → Cibler les visiteurs de votre site avec Facebook Grâce au Pixel Facebook, vous pourrez recibler vos visiteurs en fonction d’actions ultra précises qu’ils auront pris sur votre site. 3° Les Audiences similaires (LLA) Les audiences similaires c’est un peu de la magie. Le but ultime d’un expert de publicité Facebook c’est de pouvoir créer son Audience similaire (LLA), vous allez comprendre pourquoi. Comment ça marche en gros? Une fois que vous avez obtenu un certain nombre de conversions de votre objectif, Facebook va créer un Persona assez précis de votre acheteur moyen en analysant toutes les données qu’il possède sur vos acheteurs. Les résultats sont vraiment époustouflants. En revanche, nous avons remarqué qu’il faut au mois 150 conversions de votre objectif de conversion surles 180 derniers jours dans un seul pays pour commencer à en créer d’efficaces. C’est pour ça qu’il est parfois malin de vendre à perte ses 150 premiers produits de manière à aller chercher cette LLA et être rentable ensuite. Comment bien les utiliser? Les LLA fonctionent par % de la population. Exemple : Une « LLA Buyers 1% » va cibler les 1% de la population Française qui ressemblent le plus à votre acheteur moyen. Mais c’est pas tout ! Vous pouvez aussi créer des LLA à partir de chaque audience personnalisée dont nous parlions précédemment. Vous pouvez par exemple créer une audience similaire aux personnes qui ont regardé un certain pourcentage de vos vidéos etc... Vous trouverez ici des conseils pour vos campagnes de retargeting Facebook 4° Qu’est-ce que les CBO CBO = Campagne Budget Optimisation Les CBO sont une fonctionnalité avancée de Facebook Ads dont nous parlerons dans un prochain E-book. Comment « scaler » ses campagnes de publicité Facebook tout en maintenant son ROI?   1° Scaler c’est compliqué Très souvent, vous avez enfin trouvé une combinaison de publicité, de cible et de placement qui fonctionne super bien. Mais dès que vous voulez augmenter vos budgets de dépenses, vos ROI dégringolent au fur et à mesure de vos augmentations de budget. C’est un problème très classique, sur Facebook, les audiences s’épuisent, il faut les renouveller. Facebook vous permet d’importer votre liste de clients à partir d’un excel, d’une liste à copier/coller ou encore de Mailchimp. Vous pourrez ensuite retoucher vos clients grâce à leur adresse email. Il y’a pourtant plusieurs astuces pour « scaler » vos budgets sans tuer votre ROI. → Commencez par bien définir la LTV de vos clients et votre ROAS cible. Cela vous permettra de vous rendre compte que bien souvent, même des résultats qui parraissent moyens sont finalement très bons. Par exemple, si votre client moyen vous rapporte 20€ mais que cela vous à coûté 20€ en publicité Facebook pour l’obtenir, votre ROI sera de 1, ce qui semble pas top. Mais si votre client moyen achète trois fois vos produits par an, alors 20€ pour un client, c’est pas cher ! → Augmentez vos budgets progressivement. Nous conseillons de ne jamais augmenter vos budgets de plus de 20% par jour → Faites des pauses. Généralement, il est bénéfique de faire des pauses dans vos augmentations de budgets. Nous avons remarqué que stabiliser les budgets pendant 2 jours tous les 10 jours en periode de scaling faisait beaucoup de bien à nos ROAS. → N’effectuez qu’un seul changement à la fois. Quand vous modifiez un ensemble de publicité, ne changez qu’une seule variable par jour (age, sexe, placement etc...) sinon vous risquez de faire perdre son apprentissage à Facebook.; → Faites des CBO. Les CBO vous permettent de dupliquer plusieurs Ad Sets dans une seule campagne de manière à les tester avec un budget commun. Facebook optimisera automatiquement les budgets en fonction des resultats de chaque Adset. Chaque industrie est différente et cet e-book ne peux pas couvrir toutes les stratégies publicitaires relatives aux industries que nous maîtrisons. Contactez-nous, nous vous donnerons gratuitement 5 conseils personnalisés à mettre en place immédiatement pour augmenter instantanément vos ROI. Voici un exemple de client pour le quel notre agence a obtenus d'incroyable résultats grâce aux publicités Facebook Et si vous n'êtes toujours pas convaincu, voici 5 raisons d'utiliser Facebook Ads et quelques conseils pour faire de la publicité sur Pinterest Si ce ce guide ne vous a pas aider, vous pouvez aller lire : les raisons de l'échec de vos publicités Facebook ! Peut-être que vous devriez vous pencher sur le retargeting Facebook Ou peut-être que vous voulez savoir comment choisir sa fenêtre de conversion sur Facebook Ads?   On a aussi écrit un article qui vous explique comment cartonner au 4ème trimestre avec vos publicités Facebook

En savoir plus

Comment choisir la bonne fenêtre de conversion pour vos campagnes ? - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Comment choisir la bonne fenêtre de conversion pour vos campagnes ?

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook)   Lorsque vous créez une publicité avec un objectif de conversions, Facebook vous demandera quelle fenêtre de conversion vous souhaitez utiliser.    Vous devez vous poser quatre questions :    Avant de cliquer sur la publicité 1 jour après avoir cliqué 7 jours après avoir cliqué   Après avoir cliqué sur la publicité 1 jour après avoir cliqué ou vu 7 jours après avoir cliqué ou 1 jour après avoir vu   Dans cet article, on vous explique comment choisir la bonne fenêtre de conversion pour vos campagnes.    Qu’est-ce qu’une fenêtre de conversion ?    Une fenêtre de conversion, c’est le temps qu’un prospect met pour effectuer la conversion désirée.    Par exemple, l’acheteur d’une télévision 4K toute neuve aura moins de chance d’être converti dans la journée qui suit l’affichage de votre publicité. Le cycle d’achat de biens onéreux peut prendre de quelques semaines (pour l’électronique) à des mois (pour une voiture et une maison).   Les biens peu onéreux, comme les vêtements ou la nourriture, ont des cycles d’achat plus courts. Ils peuvent être de seulement quelques minutes à plusieurs jours.   Si vous optimisez l’ajout au panier, ils se produiront souvent dans les 24 heures.    Il est important de connaître le type de produits que vous avez et la durée de la phase de considération dans laquelle se trouve vos prospects.   Les installations d’applications mobiles gratuites, les lead magnets ou les bons d’achat fonctionnent mieux avec une fenêtre d’un jour puisque l’obstacle à l’action est minime.    Imaginons que la plupart des achats sur votre site sont effectués dans les 24 heures. Vous devrez alors utiliser une fenêtre de conversion courte. En choisissant “1 jour après avoir cliqué ou vu”, Facebook cherchera des prospects susceptibles d’être convertis dans la journée.    Par contre, si la plupart des achats sont effectués après un jour, alors il vaut mieux choisir “7 jours après avoir cliqué” ou “7 jours après avoir cliqué ou 1 jour après avoir vu” dans la fenêtre de conversion.    En utilisant une fenêtre de sept jours, vos publicités pourront recevoir plus de conversions. Mais si la plupart de vos conversions ont une fenêtre d’un jour, vos publicités ne seront pas montrées aux bonnes personnes.    Si vous n’êtes pas certains du cycle moyen de vos conversions, vous pouvez faire un test par répartition sur Facebook. Il vous permettra de tester différentes versions de vos publicités pour voir ce qui fonctionne le mieux et optimiser vos futures campagnes.    Ceci pourra vous aider à choisir la bonne fenêtre de conversion pour vos campagnes.    Il peut être utile de choisir une fenêtre de conversion large et permettre d’optimiser la campagne pour le bon événement. Par contre, il vaut mieux utiliser une fenêtre de conversion courte si l’essentiel de votre trafic provient de recherches naturelles ou de centaines de ventes par jour. Dans tous les cas, il est toujours plus sûr de faire un test afin de savoir laquelle fonctionne le mieux.    C’est à 50 que la magie opère    Pour tirer le meilleur des fenêtres de conversion, chacun de vos ensembles de publicités doit avoir au moins 50 conversions par semaines. Si vous optimisez vos achats mais que vos ensembles de publicités n’atteignent pas les 50 conversions, il serait peut-être mieux d’utiliser l’ajout au panier.    Un ou sept jours ?    Il n’y a pas de bonne réponse pour les fenêtres de conversion. La durée optimale dépend des produits que vous vendez et de votre audience.      Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super fort !  

En savoir plus

Comment écrire un bon copy writing sur Facebook Ads? - Slice-agency

News – par Allison Grenouiller

Comment écrire un bon copy writing sur Facebook Ads?

“ Une bonne publicité, c’est le poids des mots et le choc des photos”, Jean Cau inventa cette locution pour Paris Match qui fut sa devise jusqu’en 2008. Ce slogan est la combinaison d’une phrase choc et d’une image frappante, qui fit le succès de l’hebdomadaire dans les dernières décennies du 21e siècle. La publicité Facebook n’est pas si différente de la publicité classique, traditionnelle. Elle est là pour susciter le désir du consommateur grâce à un texte et un visuel impactants. Parfois elle est même d’intérêt général, aux États-Unis l’armée recrute grâce à des campagnes publicitaires en ligne. En France, très récemment, le groupe politique LREM a fait de la publicité sur Facebook pour inciter les gens à faire une procuration (le message était politiquement neutre donc légal). Malgré les similitudes entre publicité traditionnelle et publicité numérique, écrire pour de la rédaction web ou pour des articles de blog est encore une tâche différente. Là où il faut de la consistance dans les phrases pour la rédaction web, pour la publicité le texte doit être au maximum impactant et engageant. Facebook va favoriser les publicités qui suscitent des partages, des réactions, des commentaires en les mettant en avant.  Nous allons voir dans cet article certaines règles pour un copywriting de qualité de vos publicités Facebook, mais également valables pour les autres médias sociaux.  Adopter un ton décontracté Le premier point paraît être une évidence, mais vous n’imaginez pas le nombre de personnes qui écrivent des publicités trop longues ou qui cherchent à impressionner leur audience par des mots très recherchés ou des expressions philosophiques.  Au contraire, il faut être vous-même dans votre texte, au point de devenir presque amical avec vos prospects, ce n’est pas grave si cela correspond à la ligne éditoriale de votre marque. Pensez à Michel & Augustin ou Burger King ! Imaginez si tout à coup le ton employé changeait subitement et prenez un air tout à fait sérieux, leurs clients ne comprendraient pas ce basculement et bouderaient les produits. Cela arrive lorsque le produit est méconnaissable par rapport à ce qu’il était et le copywriting n’est pas exempt de ce type de problème.  Après, écrire sous un ton décontracté ne veut pas dire amateur. Au contraire, il est tout à fait possible de cumuler professionnalisme et légèreté (voir les exemples ci-dessus).  Montrer votre personnalité Sans rentrer dans les caricatures, il est vrai qu’une marque ressemble beaucoup à ses fondateurs.  Si vous êtes chaleureux, agréable, attachant ou amusant, montrez-le ! Au mieux vos clients vous aimerons, au mieux ils vont détesteront… mais resteront vos clients malgré eux !  Quelle que soit votre personnalité, brandissez-la sur les réseaux sociaux et faite la transparaître dans les mots que vous utilisez pour la rédaction de vos publicités.  Écrire des textes courts S’il vous plaît, ne faites pas comme Blaise Pascal, qui a dit de manière très intelligente “j’ai écrit cette longue lettre, car je n’ai pas eu le temps de la faire plus courte”. Derrière cette phrase se cache un paradoxe : il est plus difficile d’écrire un texte court, pensez à un slogan par exemple, qu’un petit paragraphe descriptif. D’autant plus que notre capacité d’attention a baissé à cause des multiples sollicitations publicitaires sur les smartphones et autres outils.  Pour remédier à notre mémoire qui retient désormais à peine plus d’information que celle d’un poisson rouge (nous caricaturons), soyez concis et bref.  Prenons par exemple cette phrase : “ si tu veux résoudre un conflit entre deux personnes, tu dois vraiment écouter”. La version concise serait : “ Le secret pour gérer des conflits ? Écouter.” Avouez que c’est beaucoup plus impactant et donc plus mémorable. Répondre à une question par un seul mot.  N’oubliez pas la voix active dans vos phrases au lieu d’utiliser la voix passive, qui peut paraître étrange. La voix active permet de rendre n’importe quel titre publicitaire beaucoup plus ciselé, bien taillé linguistiquement.  Exemples : l’entreprise licencie 40 personnes (au lieu de “40 personnes ont été licenciées par l’entreprise”). Regardez comme la première partie de la phrase est beaucoup plus compréhensible que la deuxième, entre parenthèses.  Enfin, un autre argument plus technique cette fois-ci qui plaide en faveur des textes courts est la part d’utilisation du smartphone qui est plus importante que les autres appareils numériques (ordinateur ou tablette).  Utiliser les formules PAS & AIDA Pas de panique, nous allons éclaircir ces acronymes au combien obscurs lorsque vous commencez la publicité.  PAS : problème, agitation du problème, solution.  AIDA: attention, pour capter celle de son utilisateur, intérêt pour le susciter, désir, pour le faire naître, action, pour le pousser à l’action en lui donnant votre solution.  Ces méthodes de copywriting sont maintenant éprouvées et ont traversé les âges, les copywriters modernes les connaissent très bien.  Terminer par un CTA ( call to action, ou appel à l’action) L’appel à l’action peut prendre plusieurs formes, soit une phrase à l’impératif : achetez, enregistrez, découvrez, soit une question directe ou indirecte. Il est souvent représenté par un rectangle de couleur vive et incite l’utilisateur à cliquer. Vous pouvez prendre exemple sur les appels à l’action déjà enregistrés par Facebook dans le gestionnaire de publicités et qui sont disponibles, vous en avez à peu près une quinzaine de proposés. Ensuite, nous vous conseillons de n’écrire qu’un seul appel à l’action de manière à ne pas embrouiller vos lecteurs qui ne sauraient plus où donner de la tête.   Dans cet article, nous vous avons appris à écrire des publicités impactantes pour vos réseaux sociaux. Les différents points soulevés ci-dessus ne sont pas exclusifs à Facebook et peuvent tout aussi bien être utilisés sur Instagram ou LinkedIn. Il y a juste la façon de s’exprimer qui changerait.  

En savoir plus

Comment être scalable en utilisant les lookalike audiences ? - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Comment être scalable en utilisant les lookalike audiences ?

Pour les plus gros dépensiers sur Facebook, l’objectif est d’aller de 100 ventes par jours à plus de 1000.  La meilleure façon d’y arriver, c’est encore de faire appel aux lookalike audiences, aussi appelées les audiences similaires.  Que votre objectif soit de passer de 100 clients à 10 000 clients par jour, ou de 1000€ à 100 000€ de ventes par jour, vous devrez cibler une audience large pour atteindre ces chiffres.  Tripler les dépenses publicitaires pour le retargeting ne va que réduire votre CPA et ROAS. Vous prenez également le risque que vos publicités soient montrées toujours aux mêmes personnes.   Le secret de l’extensibilité, ou “scalabilité”, tient en deux mots : les lookalike audiences et le TOFU (top of the funnel, c’est-à-dire le haut de l’entonnoir de conversion). En diffusant des publicités aux audiences similaires dans l’étape “attirer” de votre entonnoir de conversion, vous avez plus de chances d’être scalable.  Dans cet article, on vous explique comment scaler vos publicités Facebook avec les audiences similaires.  Choisissez vos lookalike audiences les plus importantes  Vous pouvez plus ou moins créer une audience similaires à partir de ce que vous voulez, comme les listes de clients ou encore les fans de votre page.  Pour scaler vos publicités Facebook avec des audiences similaires, il s’agit de choisir les données les plus importantes :  Liste de clients Achats (données pixel) Plus vos audiences seront larges, plus vos chances de scaler seront hautes. Par exemple, une liste de 10 000 clients sera beaucoup plus efficace qu’une liste de 500 clients.  C’est pourquoi vous devez fournir beaucoup de données à Facebook pour qu’il puisse construire une audience similaire capable d’atteindre un maximum de nouveaux clients.  Si vos listes de clients ou vos données pixel sont trop restreintes, cette méthode ne sera pas la plus adaptée.  Vous pouvez essayer avec des audiences similaires plus faibles :  Ajouts au panier Audiences personnalisées de votre site web Vidéos Pages de vos fans L’intention d’achat étant plus faible dans cette catégorie, il se peut que les audiences similaires soient moins performantes que celles des listes de clients ou des données pixel. Mais il faut quand même les tester.  Choisissez vos offres et descriptions les mieux réussies Convertir une audience froide grâce à des publicités est une rude épreuve. Alors autant utiliser des visuels et des offres qui ont déjà fait leurs preuves par le passé.  La raison est très simple : si vous diffusez une nouvelle offre à une audience similaire et que vos ventes ne sont pas nombreuses, vous ne pouvez pas savoir si le problème vient de l’offre ou de l’audience.  En diffusant une offre et une description qui ont déjà eu du succès, vous pouvez vous focaliser sur l’audience similaire. L’avantage est que vous aurez moins de problèmes à résoudre.  Conseils pour l’utilisation de vos lookalike audiences Vous avez créé vos audiences similaires et trouvé vos meilleurs visuels et offres.  Maintenant c’est à votre publicité de faire le boulot. Voici quelques conseil pour la mettre dans la bonne direction.  Quel pourcentage de vos audiences similaires faut-il utiliser ? Généralement plus la base de données est importante (listes de clients, achats), plus votre audience similaire sera large.  Par exemple, si vous avez une liste de 100 000 acheteurs, Facebook utilisent une grande quantité de données pour trouver des nouveaux acheteurs. Ainsi, vous pourrez choisir jusqu’à 10% de votre audience similaire.  Si vous avez seulement une liste de 1000 acheteurs, vous devriez choisir une part plus petite.  Il faut également prendre en compte le budget. Les budgets les plus importants veulent des audiences similaires larges. Autrement, vous ne pourrez pas scaler efficacement en dépensant 10 000€ par jour et en choisissant 1% de votre audience similaire. Ceci représenterait 2,2 millions avant de les filtrer par âge, genre, intérêts ou localisation.  Testez différentes options d’enchères, comme les enchères automatiques avec des enchères manuelles à différents montants pour voir lesquelles ont le meilleur CPA.  Vous pouvez par exemple commencer par des enchères automatiques pour augmenter votre volume de données, puis choisir une enchère manuelle en se fondant sur ces résultats.   Vos clients peuvent faire partie de vos audiences similaires, donc il faut empêcher les clients de voir tous vos ensembles de publicités.  Si vous utilisez un grand nombre d’audiences similaires pour scaler, l’outil de chevauchement risque de vous plaire. C’est gratuit et vous pourrez vérifier si vous avez assez d’utilisateurs uniques.  Attention à ne pas dépasser 20% de chevauchement pour chaque audience similaire ! Autrement vous finirez par diffuser les mêmes publicités de plusieurs ensembles de publicités aux utilisateurs.  Quelle est votre scalabilité sur Facebook ?   Les lookalike audiences sont une des meilleures façons de scaler ses publicités sur Facebook.  C’est un peu un jeu des devinettes pour le ciblage par intérêt mais on peut le combiner à plusieurs intérêts. Avec les fêtes qui approchent, optimisez vos publicités et boostez vos ventes.  Et vous, comment utilisez-vous vos audiences similaires pour scaler vos publicités Facebook ? Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts ! 

En savoir plus

Facebook Ads : quelle est la taille d'audience idéale ? - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Facebook Ads : quelle est la taille d'audience idéale ?

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook) Comment savoir s’il vaut mieux cibler une audience restreinte mais qualifiée ? Ou cibler une audience large mais qui peut atteindre plus de monde ? Le choix de l’audience d’une publicité Facebook est fondamental pour une campagne réussie.  Dans cet article, découvrez quelques conseils sur le ciblage de l’audience pour vos publicités Facebook.  Plus l’audience est large, mieux c’est Plus votre audience est large, plus vous aurez la chance d’avoir une campagne réussie. Par exemple, pour atteindre une nouvelle audience, en dessous d’un million d’utilisateurs est considéré comme une petite audience.   Vous vous dîtes peut-être : “Je propose un produit niche et je ne pense pas qu’un million de personnes achèteront mon produit. Mon audience devrait plutôt être de 100 000 utilisateurs.” Mais le choix d’une audience large ne signifie pas qu’un million d’utilisateurs seront intéressés par votre produit ou même qu’ils cliqueront sur votre publicité. L’intérêt de cibler une audience se trouve ailleurs.   En ciblant une audience large sur Facebook, on a plus de chances d’obtenir le résultat souhaité. Facebook est un algorithme d’apprentissage qui a besoin de données pour optimiser vos campagnes. Si votre audience monte à 2 millions d’utilisateurs, Facebook ne montrera votre publicité qu’aux plus prédisposés à exécuter l’action désirée.  Ainsi, ce n’est pas parce que vous avez choisi une audience de 2 millions d’utilisateurs que Facebook diffusera votre publicité à la totalité de l’audience ciblée.  Lancez une campagne sur 5 jours et vérifiez les insights de diffusion. Vous verrez que le pourcentage des premières impressions baisse chaque jour. Et ceci, bien avant que votre campagne n’ait touché ne serait-ce que la moitié de votre audience ciblée.   Cela s’explique car Facebook ne diffusera vos publicités qu’aux utilisateurs prédisposés à exécuter l’action souhaitée.  Par exemple, vous avez une audience de 2 millions de personnes et vous désirez optimiser la conversion des achats. En piochant dans les données de votre pixel et dans ses données internes, Facebook ne trouve que 150 000 prédisposés à effectuer un achat. Ainsi, il diffusera vos publicités aux 150 000 utilisateurs et ignorera les autres qui ont peu de chance d’être convertis.   C’est pourquoi une audience large est plus intéressante. Vous n’avez plus qu’à attendre que la magie de Facebook opère. Alors qu’avec une audience de 100 000 personnes, la publicité sera certainement diffusée à des utilisateurs qui ne sont pas vraiment intéressés.  Développer un business avec des audiences larges La plupart des entreprises rêvent de passer de 1000€ à 10 000€ dans leurs dépenses en publicités.  Pour évoluer, il faut choisir des audiences importantes. Les audiences restreintes atteignent la cible en seulement un ou deux jours.  Quand faut-il choisir une audience restreinte ? Il est parfois impossible pour une entreprise locale de cibler un million d’utilisateurs. Surtout lorsque la population de la ville est encore plus petite.   Dans ces cas-là, préférez une stratégie dite de “carpet bombing”. Elle consiste à appliquer des filtres standards, tels que l’âge, sans ajouter aucun centre d’intérêts.  Suivez la performance de votre campagne avant d’ajouter des audiences similaires ou des centres d’intérêts. Ce changement est délicat puisqu’il réduit encore plus la taille de votre audience.   C’est une erreur courante dans les entreprises locales. En cochant trop de centres d’intérêts, elles réduisent la taille de leur audience et la portée potentielle de leurs publicités.  Quelle est la taille de vos audiences sur Facebook ? Ces conseils ne sont que pour les publicités ciblant de nouveaux utilisateurs. Les audiences de reciblage sont souvent plus restreintes et n’ont donc pas à être en millions.  Facebook est un algorithme d’apprentissage. Il a donc besoin de données pour fonctionner et fournir les meilleurs résultats. De la même manière qu’une liste client de 10 000 emails donnera une meilleure audience similaire qu’une liste client de 1000 emails. Grâce aux audiences larges, Facebook a plus de chance d’optimiser vos publicités.   Et vous, quelle est la taille de votre entreprise au début du tunnel de vente ?   Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super fort !

En savoir plus

Facebook pixel : tout savoir sur les événements standards - Slice-agency

News – par Benjamin Davy

Facebook pixel : tout savoir sur les événements standards

  Le pixel Facebook est la partie la plus importante d’une publicité sur Facebook. Il vous permet de tout faire, du suivi des ventes au centime près à la création d’audiences pour le reciblage en se fondant sur le comportement des utilisateurs de votre site web.    Les événements standards Facebook sont une bonne partie du pixel et Facebook a ajouté 8 nouveaux événements standards. Dans cet article, notre agence de publicité Facebook vous explique quels sont ces événements et comment ils fonctionnent.    Qu’est-ce qu’un événement standard ?   Un événement standard est une action commune sur votre site web que vous souhaitez suivre. Avant, il était possible de suivre 8 événements standards pour une entreprise :    Vue du contenu – quiconque visite votre site web   Recherche – quiconque utilise la barre de recherche   Ajouter au panier – quiconque ajoute un article à son panier    Initier un paiement – quiconque passe une commande   Ajouter les infos de paiement – quiconque ajoute ses informations de paiement   Finaliser l’achat – quiconque finalise son achat   Prospect – quiconque fournit son adresse email   Terminer l’inscription – quiconque s’inscrit sur votre site web   Les anciens ensembles d’événements standards Facebook étaient très utiles pour les entreprises qui vendaient essentiellement en ligne. Cependant, toutes les entreprises ne fonctionnent pas de la même manière. Facebook réalise que les consommateurs achètent différemment une paire de chaussures et une voiture ou une maison. La valeur des produits a donc son importance.    Facebook a désormais ajouté 8 nouveaux événements standards :    Contact – téléphone/SMS, email, chat ou d’autres types de contact entre un client et votre entreprise.    Personnalisation du produit – outil de configuration pour personnaliser vos produits ou d’autres applications appartenant à votre entreprise.   Faire un don – outil de collecte de fonds pour votre association caritative.    Recherche de lieu – lorsqu’une personne trouve votre emplacement sur votre site web ou une application, dans l’intention de voir un produit dans une boutique.    Planifier – prise d’un rendez-vous pour l’un de vos établissements.   Démarrage de période d’essai – démarrage d’un test gratuit d’un produit ou d’un service que vous proposez (par exemple, souscription à une période d’essai)   Envoi de demande – l’envoi d’une demande pour un produit ou un service que vous proposez.    S’abonner – le début d’un abonnement payant pour un produit ou un service que vous proposez.    Ces nouveaux événements sont très utiles pour les niches qui vendent en ligne et hors ligne. Il y a donc différentes actions à mesurer. Par exemple, votre entreprise peut utiliser l’événement “Démarrer une période d’essai” pour mieux suivre le nombre d’utilisateurs Facebook qui prennent cette option. Les magasins peuvent utiliser l’événement “Recherche de lieu” et “Contact” pour voir l’impact de Facebook sur le trafic entrant. L’événement “Faire un don” peut être utilisé par les organisations à but non lucratif et du système éducatif. Les services financiers peuvent utiliser l’événement “Envoi de demande”.    Comment utiliser les événements standards ?    Le principal avantage de ces 8 nouveaux événements standards est qu’ils vous permettent de mieux mesurer les étapes dans votre entonnoir de conversion Facebook.    Même s’ils étaient utiles, les événements standards originaux restent assez limités. Ainsi, les marketeurs les utilisent souvent pour d’autres raisons que celles prévues. Par exemple, s’ils n’ont pas l’option “Ajouter au panier” sur le site mais qu’il y a l’option “Démarrer une période d’essai”, alors ils traiteront l’événement “Ajouter au panier” comme un événement “Démarrer une période d’essai”.    Les événements standards permettent également de créer de meilleures audiences similaires afin d’atteindre l’objectif fixé. Par exemple, si vous lancez une campagne pour générer des inscriptions à la période d’essai, alors une audience similaire de l’événement “Démarrer une période d’essai” vous permettra de générer des essais moins chers que les événements “Vue de contenu” et “Ajouter au panier”.    Plus vous pouvez suivre les actions, mieux vous pouvez surveiller et améliorer votre entonnoir de conversion Facebook.    Et vous, comment utilisez-vous vos événements standards sur Facebook ? Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts !   

En savoir plus

Guide des Publicités Facebook pour votre E-commerce - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Guide des Publicités Facebook pour votre E-commerce

Mettons-nous au boulot. Après tout, c’est bien pour ça que vous êtes ici, n’est-ce pas ? Vous, ou vos clients, ont des produits à vendre. Avec cet objectif en tête, où allez-vous ? Quel canal de vente donne accès à votre audience cible et constitue le moyen le plus économique d’accroître la portée et la visibilité de vos produits ? Quel canal de vente vous permet d’acquérir de nouveaux clients et même des clients fidèles ?    Facebook, bien sûr !    Vous avez des doutes ? Selon un rapport Facebook, la plateforme comptait 2,32 milliards d’utilisateurs fin 2018. Vous doutez encore que l’audience de votre e-commerce se trouve sur Facebook ? Mettez-les de côté, parce que vos clients potentiels sont certainement présents sur cette plateforme, quelque soit votre secteur, la taille de votre entreprise, votre budget ou vos objectifs. Il est vrai que Facebook a eu son lot de mauvaise publicité, de coûts croissants et de changements de ciblage au cours des dernières années. Mais, le Géant du web continue de régner en maître puisqu’il est le canal de publicité en ligne le moins cher et ses options de ciblages sont incomparables aux autres plateformes.    Si vous cherchez à lancer votre e-commerce sur Facebook Ads pour booster vos efforts marketing et générer des ventes, alors vous vous trouvez au bon endroit.    Dans cet article, notre agence de publicité Facebook vous explique comment identifier vos audiences cibles sur Facebook, comment sélectionner les bons objectifs pour votre campagne Facebook et comment configurer votre compte Facebook pour le succès de votre e-commerce.    Préparer le terrain pour votre e-commerce sur Facebook   Avant même de commencer à générer des ventes sur votre e-commerce grâce à Facebook, prenons le temps de configurer votre compte. Il faut tout d’abord configurer un compte publicitaire pour votre entreprise dans le Facebook Business Manager. Il s’agira par la suite de l’endroit où vous hébergez les éléments de marque de votre entreprise, comme votre Page professionnelle, votre gestionnaire de publicités Facebook et votre catalogue.    Ensuite, que vous soyez prêts à faire de la pub ou non, vous devez générer votre pixel Facebook dans votre gestionnaire de publicités et l’intégrer sur votre site web. Avec ce pixel installé, vous pouvez commencer à suivre les utilisateurs pour de futurs profits, comme la création d’audience personnalisée et le ciblage. D’une manière générale, le pixel vous permet d’analyser et de suivre la performance et les conversions. Vous pouvez également utiliser les données générées par votre pixel pour vos campagnes e-commerce Facebook.    Si vous n’êtes pas encore prêts à lancer vos campagnes e-commerces sur Facebook, suivez ces dernières étapes. Vous gagnerez du temps et prendrez de l’avance en accumulant des données et des audiences que vous utiliserez plus tard.    Campagnes e-commerces sur la base de l’entonnoir Facebook   Facebook propose actuellement 13 objectifs de campagne. Il peut être intéressant de sélectionner les conversions pour vos campagnes e-commerces, mais ce n’est pas toujours le cas. Pour améliorer vos résultats et utiliser efficacement votre budget, d’autres options feraient un meilleur boulot.    Facebook divise les objectifs de campagne en 3 étapes : sensibilisation, considération et conversion. Appréhendez-les comme un plan de conversion ou un entonnoir des ventes.    Campagne e-commerce Facebook : Sensibilisation    Les campagnes de sensibilisation sont un bon moyen de se présenter. Testez celles-ci avec une audience froide qui ne connaît pas encore vos produits. Ces campagnes coûtent généralement moins chères car elles se situent au début de l’entonnoir.    Dans ces publicités, il s’agit de vous présenter de la même manière que lorsque vous rencontrez une nouvelle personne dans la réalité. Ne faites pas de ventes à l’arraché, sans quoi vous pourriez les repousser. En soi, si vous assistez à un événement, pour réseauter vous ne diriez pas : “Bonjour, enchanté. L’argent maintenant.” Si ? Vous ne vous connaissez pas encore. Et bien c’est la même chose en ligne.    Campagne e-commerce Facebook : Considération    Au fur et à mesure que vos utilisateurs avancent dans votre entonnoir Facebook, mais ne sont pas encore convertis, testez votre campagne de trafic. C’est une bonne manière de générer davantage de trafic vers des pages produits particulières pour augmenter vos chances de vente. Certes, cet objectif de campagne sert de présentation plutôt que de sensibilisation ou d’une campagne pour atteindre des clients e-commerce sur Facebook. Mais, cela permet de diriger les utilisateurs vers votre site web et de les étiqueter avec le pixel dans le cas où ils n’ont pas été convertis. Ainsi, vous pourrez les recibler pour qu’ils reviennent sur votre site grâce à un nouveau message sur les fonctionnalités ou les offres spéciales. Les anciennes options de sensibilisation ne nous mènent pas bien loin.    Quand vous lancez votre e-commerce sur Facebook, vous devriez tester soit l’une de ces deux options ou même les deux pour voir ce qui fonctionne le mieux. Avec de genre de campagne, l’utilisation d’un call-to-action, tel que “En savoir plus”, peut être très efficace pour diriger les utilisateurs vers votre site. En effet, ils sont encore dans une phase de découverte et souhaitent en savoir plus sur votre marque.    Par exemple, vous êtes une entreprise de literie et vous souhaitez augmenter les ventes de vos draps. En créant une publicité sur vos nouveaux draps, mais sans faire de vente à l’arraché (hard sell), votre but est tout de même qu’on achète vos draps. Votre objectif premier doit ainsi être d’éduquer, de divertir grâce à votre publicité afin de vous démarquer et de générer des clics vers votre site. Prenez cette information en considération lorsque vous cherchez comment rendre vos produits captivants, informatifs, utiles et même divertissants dans votre publicité pour attirer des nouveaux clients dans votre entonnoir.    Campagne e-commerce Facebook : Conversion   Maintenant que votre audience vous connaît, c’est le moment de passer aux choses sérieuses et de l’inciter à revenir pour faire un achat. Lancez une campagne de conversion avec des audiences tièdes. La meilleure technique, dans ce cas-là, est de recibler une audience tiède pour qu’elle revienne sur votre site et passe une commande. Ainsi, il peut s’agir des précédents visiteurs de votre site web, les visiteurs d’une page, ceux qui ont abandonné leur panier ou les abonnés à votre newsletter.    Pour les campagnes de conversion, vous pouvez passer au cran du dessus en ce qui concerne le call-to-action. Un bouton “Acheter” est efficace pour augmenter vos chances de vente. C’est le moment de les encourager, surtout si vous avez une offre spéciale à partager.    Au vu de vos objectifs de campagne et de votre position dans l’entonnoir, il est préférable de cibler une audience tiède plutôt qu’une audience froide qui coûterait plus chère. Par expérience, on peut voir que cette méthode n’apporte pas de résultat fructueux.    L’algorithme de Facebook tend à avantager les annonceurs qui peuvent atteindre leur objectif fixé. Par exemple, si une campagne de conversion ne génère pas beaucoup de conversions, alors Facebook ne la considérera pas comme une campagne pertinente, de même que ses éléments de marque, auprès de l’audience. Ainsi, votre expérience utilisateur sera faible sur la plateforme. Une agence de publicité Facebook vous dirait que si vous n’atteignez pas environ 30 objectifs par jour, alors votre taux d’impression diminuera avec le temps et vos coûts augmenteront. L’inverse semble également vrai, c’est-à-dire que si votre taux d’objectifs atteints est élevé, alors votre taux d’impression augmentera et vos coûts diminueront. Entre Facebook et les annonceurs, c’est un peu une relation donnant-donnant.    Tirer un maximum de vos campagnes e-commerces sur Facebook    Bonne nouvelle pour les vendeurs sur Facebook : vous pouvez utiliser n’importe quel format publicitaire pour promouvoir un produit. Si vous voulez présenter un seul produit, choisissez plutôt une image unique ou une vidéo pour votre publicité. Si vous avez plusieurs produits, le carrousel ou la collection sont parfaits puisqu’ils offrent plus d’options aux utilisateurs et augmentent ainsi vos chances de vente.    Les ventes catalogues   Les publicités création unique et carrousel peuvent être utilisées pour tous les objectifs de campagne sauf pour les ventes catalogues. Pour cet objectif de campagne, vous devez utiliser plutôt les publicités de collection.    Les publicités de collection ressemblent beaucoup aux publicités carrousel en apparence, mais elles sont plus automatisées, personnalisées et personnalisables. Les publicités carrousel défilent de gauche à droite avec des diapositives individuelles. Les publicités de collection quant à elles prennent plus de place sur l’écran pour une expérience de shopping semblable à celle d’un catalogue.    Pour configurer une campagne de ventes catalogues et commencer à promouvoir votre inventaire de produits, cliquez sur “Catalogues” sous “Ressources”. C’est ici que vous pourrez créer ou télécharger le prix de vos produits ou voir ceux qui ont déjà été partagés avec vous. Si vous êtes plus familiers avec les recherches payées, il s’agit de l’équivalent de Google Merchant Center et du fil d’actualité de Google Shopping.    Si vous utilisez des plateformes d’inventaires e-commerces comme Shopify, Magento ou WooCommerce, vous pouvez les synchroniser avec votre Gestionnaire de publicités Facebook pour avoir un processus plus efficace. Vous gagnerez ainsi du temps puisque votre inventaire sera automatiquement mis à jour et vous n’aurez pas à effectuer de gestion manuelle et en continu sur Facebook.    Avant de commencer, vérifiez votre pixel étant donné que vous aurez peut-être à modifier les événements personnalisés si les événements “Vue de contenu”, “Ajouter au panier” et “Acheter” n’ont pas encore été configurés. Pour vérifier rapidement sans avoir à retourner sur votre pixel dans le Gestionnaire de publicités, installez ou mentionner l’extension Chrome Facebook Pixel Helper.    Ensuite, configurez votre nouvelle campagne de ventes catalogues sur le Gestionnaire de publicité et sélectionnez le ciblage. Une fois arrivé au niveau de la configuration de la publicité, créez un template publicitaire ou sélectionnez un déjà créé. Maintenant que votre campagne est configurée selon vos goûts, publiez-la et c’est parti !    L’automatisation du marketing est la clé de ces dernières années. Facebook vous aide à générer plus de ventes plus efficacement. Avec les publicités dynamiques de collection, vous pouvez vous attendre à avoir un taux de clics et un taux de conversion plus élevés. En effet, grâce à cette méthode, vous atteignez votre audience cible au bon moment avec des produits pour lesquels elle a déjà montré un certain intérêt.    Les publicités vidéo   Le saviez-vous ? Les visiteurs qui regardent les vidéos de produit ont 85% plus de chance d’acheter que les visiteurs qui ne les regardent pas. Est-il nécessaire d’en rajouter sur les avantages à faire des publicités vidéo et booster votre e-commerce sur Facebook ?    La vidéo laisse moins de place à l’imagination et gère mieux les attentes des clients. C’est également un moyen rapide de créer un lien avec son audience. Avec les campagnes de sensibilisation, vous pouvez présenter l’histoire de votre marque ou vos produits pour exposer les nouvelles fonctionnalités. Les campagnes de conversion avec un reciblage peuvent permettre de présenter les témoignages de clients. Il existe de nombreuses possibilités créatives pour promouvoir vos produits et générer des ventes grâce aux publicités vidéo Facebook.    Les publicités vidéo, par rapport aux images statiques, ont souvent un taux de conversion plus élevé. Actuellement, les publicités vidéo peuvent être utilisées pour chaque objectif de campagne, sauf les ventes catalogues. Si vos vidéos ont des dialogues, pensez à tout transcrire pour raconter votre histoire aussi bien visuellement que textuellement, sans oublier l’acoustique. Puisque 85% des utilisateurs Facebook regardent les vidéos sans le son, cette méthode est alors essentiel. On ne veut pas non plus négliger les personnes malentendantes. Pour aider l’acoustique à être plus visuel, il s’agit d’ajouter des sous-titres.    Vous pouvez les ajouter facilement lorsque vous avez sélectionné votre création à l’étape de la publicité. Soit vous choisissez l’option des sous-titres automatiques proposée par Facebook, soit vous téléchargez votre propre fichier SubRip Text ou SRT. Cette option scanne rapidement votre vidéo et génère les sous-titres que vous pouvez revoir et éditer si besoin. Faites attention de ne pas laisser d’erreur dans vos sous-titres, comme le nom de votre marque, surtout si quelqu’un de votre vidéo a un accent.    Facebook e-commerce : de la configuration à la réussite   En tant que marque e-commerce, vous pouvez vous permettre d’utiliser les fonctionnalités Facebook à votre avantage. D’une présentation à une conversion, vous ne vous retrouverez pas dans une impasse puisqu’il existe plusieurs variables à explorer et à tester en tant qu’annonceur, peu importe le niveau d’expertise.    Si vous avez un inventaire plus réduit, commencez petit avec des publicités création unique ou carrousel. Étant donné que vous vous développez, vous comprendrez mieux ce qui fonctionne ou non pour vous. Pour tirer le meilleur de vos efforts Facebook, évoluez vers des campagnes de ventes catalogues avec des publicités dynamiques. Tenez-vous en au ciblage d’audiences avec des messages pertinents selon leur place dans l’entonnoir. Ainsi, vous serez certains d’avoir un bon retour sur investissement pour la publicité de votre e-commerce sur Facebook.   Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts ! 

En savoir plus

Le guide des Facebook Ads pour les périodes de fêtes (4ème trimestre)  - Slice-agency

News – par Allison Grenouiller

Le guide des Facebook Ads pour les périodes de fêtes (4ème trimestre) 

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook) En famille ou entre amis, les vacances sont souvent l’occasion de faire plaisir et de se faire plaisir aussi !    Pour les e-commerces, le 4ème trimestre, avec le Back to School, le Black Friday, le Cyber Monday, Noël et le Nouvel An, est déterminant. Soit ça passe, soit ça casse.    C’est la période la plus rentable de l’année pour de nombreux sites e-commerce. Ils vont même jusqu’à prévoir un budget marketing plus important afin de maximiser les profits.    Vous n’êtes pas encore au point sur votre stratégie publicitaire Facebook pour la période des fêtes 2019 ? Pas de stress, on vous explique comment faire dans ce guide.    Comment les consommateurs font-ils leurs achats pour les vacances ?  Facebook estime qu’en moyenne une personne passe 3 heures par jour sur son smartphone.    Voici quelques statistiques intéressantes :    56% des acheteurs français utilisent leur smartphone pour acheter en ligne pendant les fêtes.  48% des acheteurs ont répondu qu’ils font des achats plus réfléchis pendant les fêtes.  43% des acheteurs utilisent leur smartphone pour faire des achats pendant les fêtes parce que c’est plus pratique que d’aller dans un magasin.  42% des acheteurs apprécient de pouvoir faire leur commande en ligne et la récupérer en magasin.  26% des acheteurs projettent d’utiliser plus souvent leur smartphone en 2019 pour leur shopping   Les acheteurs sur mobile ne recherchent pas seulement des produits, mais également des avis et des comparateurs de prix pour aller en magasin.    En offrant une expérience omnicanale pendant les fêtes, vous aurez non seulement un bon 4ème trimestre mais aussi de belles années à venir. À condition de permettre aux acheteurs de commander en ligne et de proposer l’option de livraison à domicile ou de retrait en magasin.  Il existe tellement d’options pour les consommateurs que certains préfèrent la bonne vieille méthode de voir le produit avant de l’acheter.    Deux informations essentielles à retenir :    Privilégiez les mobiles. Votre stratégie publicitaire sur Facebook pendant les fêtes doit se concentrer sur les mobiles. Peu de personnes possèdent un ordinateur fixe ou portable, les autres l’utilisent souvent pour leur travail.    Le texte de vos publicités, leurs visuels ou encore votre page produits, tout votre site doit être responsive, c'est-à-dire optimisé pour les mobiles. Est-il facile pour les acheteurs de trouver un produit ? De parcourir les miniatures ? De lire les commentaires ? D’ajouter un produit au panier ? Ou encore de finaliser l’achat avec un paiement en ligne ?    Si la vitesse de chargement de votre site mobile est lente, cela aura un impact sur votre expérience utilisateur et donc sur vos profits au 4ème trimestre.    Achats omnicanaux. Pour certaines entreprises e-commerce, l’idée d’avoir un magasin n’est même pas imaginable. Mais pour ceux qui le peuvent, il est intéressant de voir si c’est une solution viable dans le futur.    Il nous est tous arrivé un jour de vouloir retourner un article commandé en ligne, mais que cela soit trop compliqué. Ou encore, de ne pas acheter le produit parce que la livraison est de 3-4 jours. En ayant un magasin, vous pourrez résoudre ces deux problèmes.    Comment les consommateurs pensent-ils ?  Le nombre de e-commerces se développe chaque année. Et pour la première fois, les consommateurs sont plus ouverts à faire des achats sur une nouvelle boutique en ligne. 39% des acheteurs déclarent rechercher de nouvelles marques pour ensuite aller dans le magasin. Et presque la moitié des acheteurs (49%) cherchent un moyen d’économiser de l’argent et de gagner du temps.    Les acheteurs veulent gagner du temps et de l’argent. Ils veulent aussi trouver de nouvelles marques. Donc vous ! Pour exploiter cette idée, vous pouvez proposer de télécharger votre application mobile, si vous en avez une. Cela permettra à vos acheteurs de gagner du temps quand ils font leurs achats.    Examinez vos offres de l’année pour trouver les meilleures et les relancer lors des fêtes. Les acheteurs sont assez malins pour savoir que tout le monde aura des offres pendant le 4ème trimestre. Souvent, ils font des recherches préalables pour trouver la bonne affaire.    Quand les consommateurs commencent-ils leurs achats pour les vacances ?  On sait que les fêtes ne sont pas loins si on entre dans un magasin et qu’on tombe sur des sapins de Noël (alors même qu’on est en octobre !).    C’est parce que 20% des consommateurs commencent leurs achats de Noël en octobre. Et puis en novembre, c’est le pic avec 49% des consommateurs contre 24% en décembre.    Vous devez donc diffuser, auprès de votre audience, des publicités optimisées pour la conversion pas plus tard qu’en octobre. En novembre et en décembre, vous pourrez alors mettre en place votre message et votre budget.    Vous devez diviser en 4 votre stratégie des publicités Facebook pendant les fêtes.   1. Planifier. En août et en septembre, vous devez déjà prévoir quel genre de contenus, vidéos, audiences, offres et visuels vous allez utiliser pour le 4ème trimestre.     Il existe plusieurs fêtes à thème pendant le 4ème trimestre. Veillez alors à ce que le texte, les images et les vidéos concordent avec l’événement pour maximiser l’engagement.    Il est important de prévoir à l’avance car lorsque octobre arrivera, vous n’aurez qu’un chose en tête : diffuser des publicités et les optimiser. Si vous devez en plus trouver des visuels à utiliser ou des idées d’offres, c’est la catastrophe assurée.    Vous pouvez également prévoir votre entonnoir à l’avance pour éviter les mauvaises surprises. Veillez seulement à suivre les indications suivantes :    Optimisez vos publicités et votre site pour les mobiles.  Installez un pixel Facebook sur votre site web et votre application mobile.  Créez plusieurs audiences froides et personnalisées pour faire des tests.  Disposez de nombreux formats créatifs (vidéos, contenu, images, offres publicitaires, carrousels, etc.) Structurez votre entonnoir Facebook pour les fêtes avec des objectifs précis (attirer, ventes, vidéos vues, etc.) Connaissez les statistiques que vous devez suivre.  Implantez une stratégie Messenger (un indispensable pour les e-commerces)   2. Créer une dynamique. En septembre et en octobre, vous voudrez construire une relation avec vos nouvelles audiences pour qu’elles soient plus familières avec votre marque. Il est alors recommandé d’utiliser des objectifs de vidéos vues et de notoriété de la marque. Vous pourrez atteindre un public à plus grande échelle et ainsi créer une audience ciblée large.    Le but ici n’est pas de faire des ventes (même si elles sont les bienvenues) mais d’établir une relation avec votre nouvelle audience. Il faudra donc créer du contenu pour votre blog et leur proposer des offres pour qu’ils s’inscrivent sur votre liste de diffusion afin d’être tenu au courant des bons plans.    3. Maximiser vos ventes. Vous pouvez en avoir 365 jours par an, mais pour la plupart des secteurs, le 4ème trimestre est la période la plus important et la plus rentable.    Puisque 25% des consommateurs font leurs courses de Noël en octobre, c’est à ce moment-là qu’il faut ouvrir les vannes. Diffusez plusieurs offres et promotions pour stimuler les ventes et renchérissez en novembre et en décembre.    4. Faire des ventes croisées et des montées en gamme. Une fois les fêtes passées, vous avez fait des ventes et avec un peu de chance, vous avez segmenté les acheteurs en audiences personnalisées en fonction des produits qu’ils ont achetés. Dans ce cas-là, c’est le bon moment pour utiliser des publicités dynamiques et leur proposer des produits complémentaires ou ayant des caractéristiques supérieures au produit acheté.    En janvier, les consommateurs sont nombreux à avoir toute une liste de bonnes résolutions. Il faut alors se demander quel produit les aidera à atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés pour 2020.    Comment diffusez-vous vos publicités sur Facebook pendant les fêtes ?  Pour avoir un bon dernier trimestre, il faudra prévoir à l'avance et se concentrer sur les mobiles.    N’attendez pas la dernière minute pour mettre en place une stratégie pour les fêtes sur Facebook. Vous risqueriez de passer à côté de nouveaux clients et revenus. Il y a des chances que vos concurrents soient déjà en train de prévoir leur 4ème trimestre. Ne les laissez pas prendre l’avantage.    Vous n’êtes pas certain de savoir comment prévoir votre stratégie publicitaire sur Facebook pour les fêtes ? Contactez-nous dès aujourd’hui pour une session gratuite et voir comment nous pouvons développer votre entreprise.

En savoir plus

Le guide ultime pour propulser votre marque avec Pinterest - Slice-agency

News – par Benjamin Davy

Le guide ultime pour propulser votre marque avec Pinterest

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook) Quand on s’intéresse au marketing des réseaux sociaux, on pense directement à Facebook, suivi de Twitter, Instagram, etc. Ces réseaux sociaux sont populaires auprès des vendeurs parce qu’ils fonctionnent.    Mais, avec une dose de créativité et d’originalité, votre site peut bénéficier des avantages qu’offrent l’un des réseaux sociaux les plus sous-estimé, Pinterest.    Même si 40% des utilisateurs de cette plateforme sont des hommes, Pinterest reste un réseau social essentiellement féminin. C’est peut-être pourquoi il n’est pas pris au sérieux par de nombreuses petites et moyennes entreprises, en particulier B2B.    En n’exploitant pas le potentiel de Pinterest dans votre marketing, vous faites une grossière erreur. Si vous ignorez Pinterest tout en utilisant d’autres stratégies marketing des réseaux sociaux, il est certain que vous ne maximisez pas vos gains.     À ce jour, Pinterest est la cinquième plateforme de réseau social avec 700 millions visiteurs par mois. Le site étant visuellement attrayant (ce qui est son argument clé de vente), il a également un taux d’engagement élevé. Cette information n’est pas négligeable. Pinterest offre alors un très bon moyen pour votre entreprise d’atteindre votre audience cible et de générer du trafic ciblé vers votre site.    En ce qui concerne le trafic généré par les réseaux sociaux référents, Pinterest arrive deuxième juste derrière Facebook.    Avant de voir le pourquoi du comment du marketing sur Pinterest, regardons de plus près cette plateforme.    Qu’est-ce que le marketing sur Pinterest ?    Pinterest est un réseau social fondé sur l’idée de partage d’images. Les utilisateurs peuvent organiser, partager des images et des vidéos provenant d’Internet. Il est également possible de faire une recherche, plaçant la plateforme comme l’un des plus grands moteurs de recherches de contenu visuel.    Les images et les vidéos publiées par les utilisateurs, ainsi que leurs liens et descriptions, s’appellent des “épingles”. Les “épingleurs” disposent également d’une option pour organiser proprement leurs épingles sur des tableaux virtuels, simplement appelés “tableaux”.    Les utilisateurs peuvent personnaliser et donner un thème à leurs tableaux. Ces derniers pourront alors être suivis par d’autres utilisateurs, selon si vous avez décidé de les rendre publics ou privés.    À propos du partage des visuels, vous avez trois options :    Téléverser manuellement et partager des visuels avec leurs liens/descriptions Épingler et partager des visuels découverts à travers votre fil d’actualité Épingler et partager des visuels trouvés grâce à une recherche   Pinterest vous permet de partager des idées et d’inspirer les autres comme aucune autre plateforme de réseau social.    Aussi, puisque chaque “épingleur” s’occupe d’épingler et d’organiser ses visuels, ils n’auront aucun problème à ce que les autres utilisateurs voient leur activité. Le marketing sur Pinterest est alors un moyen très efficace pour faire connaître vos produits ou services.    Pourquoi choisir le marketing sur Pinterest ?    À part si vous vivez dans une grotte, vous avez certainement connaissance de l’énorme évolution de Pinterest ces dernières années. Il s’est avéré être un outil de choix pour de nombreuses entreprises. En utilisant des visuels pertinents, elles ont pu attirer un trafic ciblé de qualité sur leur site.    Au final pourquoi pas ? Actuellement, Pinterest a 250 millions d’utilisateurs actifs par mois et selon Pew Research, 29% des adultes américains utilisent Pinterest.    Par rapport aux autres réseaux sociaux, Pinterest est nettement plus petit. Mais cette option reste intéressante puisque les utilisateurs de cette plateforme sont réellement engagés. Ainsi, vous avez plus de chance d’amener un internaute à cliquer sur votre site depuis Pinterest que depuis Twitter, par exemple.    En guise d’exemple, si vous vendez des t-shirts en ligne, Pinterest peut propulser votre entreprise à un tout autre niveau. La raison ? Les utilisateurs sur Pinterest sont pré-conditionnés à cliquer sur le bouton d’achat puisque trouver un produit sur Pinterest n’a rien à voir avec Facebook ou Instagram.    Les “épingleurs” ont l’habitude de trouver des produits intéressants sur cette plateforme. Ils ne sont pas nouveaux dans l’achat de produits intéressants, que ce soit via une recherche ou via leur fil d’actualité. Pinterest a un gros potentiel pour générer des ventes, d’où l’avantage du marketing sur cette plateforme.    Voici quelques statistiques qui vous convaincront du pouvoir de Pinterest à générer de nouvelles entreprises.    40% des utilisateurs Pinterest ont un revenu par ménage de 100 000 euros. Ainsi, les épingleurs ont un grand pouvoir d’achat, ce qui est une information très utile à exploiter pour votre entreprise. Aussi, 50% des épingleurs gagnent 50 000 euros. Un utilisateur actif Pinterest aura alors plus de chance d’acheter, plutôt qu’un utilisateur inactif qui n’épingle pas.  93% des utilisateurs actifs Pinterest ont déclaré utiliser le réseau social pour planifier ou rechercher des achats. Le marketing sur Pinterest et la publicité prennent tout leur sens quand on voit le nombre de personnes prêtes à acheter un produit. Pinterest peut alors devenir une part importante de votre stratégie de contenu marketing. Vous pouvez ainsi proposer du contenu éducatif qui aide l’utilisateur à planifier leur achat.  50% des utilisateurs Pinterest ont acheté un produit après l’avoir vu sur une épingle sponsorisée. Les épingles sponsorisées sur Pinterest sont extrêmement efficaces en raison de leur format de publicités intégrées. Elles se fondent naturellement dans le fil d’actualité de l’utilisateur et ne les dérangent donc pas. En s’abonnant à un épingleur, l’utilisateur verra des épingles sponsorisées qui ciblent un groupe démographique particulier.  Presque 85% des recherches Pinterest se font sur mobile. Le marketing sur mobile est sans aucun doute en plein essor. En sachant cela, vos efforts concernant le marketing sur mobile seront récompensés et vous aurez un meilleur retour sur investissement.  70% des utilisateurs Pinterest recherchent et sauvegardent des épingles. Ils n’utilisent pas cette plateforme de manière passive. En choisissant les bons tableaux et les bonnes étiquettes pour vos épingles, vous pourrez atteindre plus d’utilisateurs et générer alors plus de ventes.    3 moyens d’exploiter le marketing sur Pinterest   Pinterest est une mine d’or pour le marketing. Mais pour avoir un bon marketing sur Pinterest, il ne s’agit pas seulement d’avoir une belle photo de profil et une description de votre entreprise.    Le plus important est d’avoir une stratégie claire qui se renvoie à vos objectifs. À terme, l’idée est d’établir une forte présence sur Pinterest. Mais ceci n’est possible que si vous vous dirigez dans la bonne direction.    Découvrez trois moyens de tirer profit de cette immense opportunité qu’est le marketing sur Pinterest. Vous pourrez augmenter la portée de vos épingles, quelque soit votre secteur.    #1 : Construisez votre autorité   De nombreuses entreprises profitent des bénéfices qu’apportent le marketing sur Pinterest. La manière la plus simple d’utiliser ce réseau social et de construire et de faire évoluer l’autorité de votre marque. Ainsi, vos prospects auront une plus grande confiance en votre marque et seront plus enclins à faire affaire avec vous.    Peu importe le produit ou le service que vous proposez, Pinterest vous permettra toujours d’augmenter la notoriété de votre marque. Vous pourrez alors mieux amener les utilisateurs à acheter chez vous.    Par exemple, si vous êtes dans le secteur de la beauté, vous pouvez créer des tableaux qui aideraient les femmes intéressées par un relooking complet. En plus de renforcer votre marque, vous avez la possibilité de promouvoir vos produits de manière créative.    Et la meilleure, c’est que vous n’avez même pas besoin de produire tout votre contenu. Vous pouvez mélanger les techniques en partageant différentes sources d’autorité, ce qui met en valeur vos connaissances sur le secteur auprès de vos abonnés.    Il faut donner l’impression à vos abonnés que votre Pinterest est l’endroit pour trouver des informations fiables sur votre industrie.    En construisant votre autorité de marque ainsi, vous pourrez :    Construire des liens de confiance avec votre audience cible et renforcer votre relation avec elle. Connaître un haut niveau de fidélité client, ce qui peut se traduire par des ventes répétées à long terme.  Obtenir plus d’avis de clients satisfaits et de prospects qui deviennent des ambassadeurs de votre marque.    #2 : Augmentez votre portée   Soyons francs, toute entreprise souhaite étendre sa portée pour générer plus de ventes. Une audience large est également la clé pour tester de nouveaux produits et avoir un retour ciblé. Pinterest est une communauté très accessible. Vous pouvez donc en profiter pour atteindre plus de personnes.    Si vous souhaitez augmenter votre portée de la bonne façon, vous aurez besoin d’une botte secrète. Cette stratégie n’est pas communément utilisée par les autres, à tort.   Une de ces stratégie se concentre sur l’exploitation des tableaux collectifs. L’idée est de se balader sur la plateforme et d’échanger avec les utilisateurs populaires de Pinterest. Ainsi vous pourrez rester en contact avec des utilisateurs qui ont réussi à construire une communauté importante et fidèle. En créant des collaborations avec ces utilisateurs, vous diffuserez votre contenu à une audience qualifiée.    Cette co-entreprise offre des avantages aux deux parties. Elle vous apporte une meilleure visibilité et permet de construire votre autorité en vous associant à une marque pertinente pour votre secteur.    Pour que cette collaboration porte ses fruits, il est important de se mettre à la place du prospect. Ses abonnés doivent donc être concernés par votre contenu et vice versa. Il faut que cette co-entreprise soit logique à tous les niveaux.    En adoptant une stratégie bien réfléchie, vous pourrez rapidement toucher une plus grande part de votre audience.    #3 : Augmentez votre trafic    Le trafic est ce qui fait tourner un site internet. Sans le bon type de trafic entrant, il sera difficile de développer votre présence en ligne ainsi que vos ventes. Il existe de nombreuses manières payantes et gratuites de générer du trafic vers votre site web. Mais Pinterest peut les surpasser aisément s’il est bien utilisé. Compte tenu de sa popularité et de son évolution constante, il n’est pas surprenant qu’il soit un réseau social qui attire un trafic de meilleur qualité que Youtube et LinkedIn réunis.    Cependant, pour générer du trafic grâce à Pinterest, il faut :    Avoir un contenu attrayant et utile pour pouvoir être partagé.  Épingler vos épingles sur des tableaux de manière cohérente.    Les utilisateurs Pinterest ont réussi à utiliser la plateforme pour leur marketing en épinglant de beaux visuels. Ils ne partagent pas seulement des images pour leur attrait visuel, mais aussi parce qu’elles donnent de la valeur à votre contenu.    Les images sont des éléments qui peuvent :    Résoudre un problème concret et offrir une solution efficace Inspirer les gens à prendre des mesures positives Offrir quelque chose de satisfaisant et de séduisant Faire appel à un certain centre d’intérêts/d’activités Être uniques et créatives à leur manière   Ce n’est pas sorcier de générer du trafic grâce à Pinterest. Une marque qui a déjà des bases solides pourra donc aisément le faire.    Comment faire un tableau Pinterest qui donne des résultats positifs ?    Les tableaux Pinterest sont un bon moyen d’avoir des abonnés et de rester connecté avec vos prospects. Dans vos débuts du marketing sur Pinterest, il faut s’assurer que vos tableaux aient des épingles de bonne qualité et cohérentes avec votre audience cible.    Une fois vos tableaux créés, il est de votre responsabilité de les entretenir en épinglant constamment du contenu de qualité. Voici quelques conseils précieux pour vous aider à créer des tableaux Pinterest attractifs.    #1 : Choisissez vos mots-clés   Les recherches sur Pinterest fonctionnent de la même manière que sur Google. Il faut donc choisir les bons mots-clés pour vos thèmes au moment de créer vos tableaux.    Commencez par créer une liste de mots-clés pertinents que votre audience cible utiliserait pour ses recherches. Ajoutez ces mots-clés à une feuille de calcul à laquelle vous pourrez insérer les thèmes principaux, suivis des sous-thèmes.    #2 : Choisissez vos types de contenu   Le bon côté de Pinterest en tant que plateforme visuelle est que vous n’êtes limités aux images statiques. Ainsi, vous pouvez ajouter différents types de contenu pour vous démarquer de vos concurrents et créer de la valeur pour vos abonnés.    Infographies GIF animés Vidéos   Décidez donc au préalable quel genre de contenu vous allez utiliser dans vos tableaux. Vous pouvez chercher quel genre de contenu a le plus de partage et d’épingles dans votre secteur.  #3 : Faites des recherches sur vos concurrents   Si vos concurrents sont actifs sur Pinterest, il y a des chances pour que leurs tableaux aient du succès. L’idée n’est pas de les copier, mais de surveiller leurs tableaux afin d’avoir plus de connaissances sur le sujet.    En bref, vous allez chercher à comprendre leur performance selon :    Les thèmes choisis qui obtiennent des résultats Le type de contenu qui fonctionne le mieux   Tout ce que font vos concurrents ne sont pas forcément une réussite, bien évidemment.  Votre boulot va alors consister à non seulement trouver ce qui fonctionne le mieux pour eux, mais également ce qu’ils ont raté.    Faites une liste d’idées de contenu à épingler sur vos tableaux et analysez quels types de contenu leur rapportent le plus haut niveau d’interactions.    #4 : Rassemblez du contenu de qualité   Si votre tableau est tout nouveau, vous devez l’organiser pour qu’il donne la meilleure impression à votre audience cible.    Il faut donc s’assurer que les 15-20 premières épingles du tableau soient de haute qualité et indémodables.    Ce contenu doit donc être :    Pertinent  De qualité Utile   Le contenu épinglé devrait obliger les utilisateurs à s’intéresser à vos tableaux et éventuellement à vous suivre. Au fur et à mesure que vous avancez, il faudra continuer à rassembler du contenu actuel et utile. Il est également de mise de continuer à épingler du contenu connexe, précieux aux yeux de vos abonnés.    Vous pouvez facilement trouver et suivre des sources de contenu fiables en suivant deux étapes fondamentales :    Identifiez les blogs pertinents dans votre secteur connus pour publier régulièrement du contenu de qualité.  Découvrez du contenu indémodable à partager sur votre nouveau tableau en visitant des forums et autres réseaux sociaux, tels que Reddit, Instagram, etc.    #5 : Surveillez vos statistiques   Comme n’importe quelle autre campagne marketing, vous devez savoir où vont vos efforts dans votre marketing sur Pinterest. En suivant votre performance pour mieux la comprendre, vous aurez de meilleur résultats.    La construction de l’objectif de votre marketing sur Pinterest débute avec la création d’un nouveau tableau. C’est également à ce moment que vous devez établir votre analyse.    Déterminez les indicateurs essentiels de votre campagne sur Pinterest. Grâce aux données récoltées, vous pourrez comprendre les sources de contenu qu’il faut utiliser et celles qu’il faut éviter.    4 astuces pour des épingles originales   Si la plateforme de Pinterest vous semble intéressante, il ne faut pas non plus y aller à l’aveugle. En bref, vous devez suivre certaines étapes pour accéder à une meilleure visibilité de vos épingles.    Votre cible doit donc remarquer votre contenu sur Pinterest, que l’utilisateur soit abonné ou non à votre compte Pinterest. Sinon, le marketing sur Pinterest n’aura aucun intérêt et sera même une perte de temps.    #1 : Optimisez les recherches sur Pinterest    Pour être trouvé sur Pinterest, le plus important est d’optimiser votre visibilité pour les recherches. La majorité des utilisateurs actifs Pinterest font une recherche pour trouver des épingles.     Il est important d’optimiser les éléments suivants pour tirer profit de votre marketing sur Pinterest :    Votre nom : Le nom de votre compte Pinterest doit être bien pensé. C’est un élément essentiel de votre visibilité dans les recherches. Ceci, uniquement si vous l’avez bien optimisé. Les utilisateurs Pinterest emploient différents termes de recherches. L’idée est que vous devez apparaître dans les résultats de recherche liés à un terme pertinent pour votre marque, mais aussi populaire. Le mot-clé cible de votre marque devrait alors se trouver à la fin du nom de votre compte Pinterest. Ainsi, il aura une meilleure visibilité et les utilisateurs auront plus de chance de le trouver dans leurs recherches. Vos tableauxPeu importe la qualité de vos tableaux, si votre audience ne les trouve pas. Vous n’aurez alors aucun bénéfices de votre campagne marketing sur Pinterest. Essayez d’utiliser des mots-clés informatifs pour les titres de vos tableaux. Les utilisateurs ne trouveront pas forcément vos tableaux grâce aux recherches, mais vous augmenterez tout de même vos chances d’être trouvé par les bonnes personnes. Vos épinglesVotre description doit introduire rapidement vos visuels. En utilisant les bons mots-clés dans la description, vous pourrez apparaître plus souvent dans les résultats de recherche. Il existe une manière très simple de tester vos idées de mots-clés. En tapant le terme dans la barre de recherche, Pinterest vous proposera des suggestions de mots-clés similaires et populaires utilisés par les internautes.    #2 : Restez actifs quotidiennement   De nombreuses marques font l’erreur d’épingler de manière très irrégulière. Le fait d’épingler régulièrement peut vous aider de deux façons :    Plus d’utilisateurs trouveront vos épingles, ce qui signifie une meilleure visibilité et un meilleur trafic.  Le nombre d’abonnés concernés par votre compte Pinterest augmentera. Votre audience sera alors de meilleure qualité puisque ces abonnés aiment réellement votre contenu.    Maintenir une continuité dans l’activité de son compte peut poser problème aux marques occupées et focalisées sur d’autres activités marketing. Dans ce genre de scénario, il faudrait épingler entre cinq et dix visuels par jour.    Par contre, si vous avez le temps ou une équipe dédiée à votre marketing sur Pinterest, alors votre activité d’épinglage sur Pinterest peut passer au niveau supérieur. Le réseau de distribution de contenu Pinterest Ahalogy indique que pour augmenter efficacement sa visibilité et son influence sur Pinterest, il faudrait épingler jusqu’à 25 visuels par jour.    Encore une fois, être régulier signifie épingler tous les jours la même quantité d’épingles. Que ce soit 10 ou 30 épingles, il vous faut absolument un équilibre puisque c’est exactement ce que vos abonnés attendent de vous.    #3 : Testez votre timing   Il n’existe pas de formule préconçue pour connaître le bon moment pour épingler. Tout dépend de l’audience ciblée par votre entreprise. S’agit-il d’une audience locale ou plutôt globale ? Pour cela, il faut tester le timing de vos épinglages.    Pinterest est un réseau social rempli d’internautes tous très différents. Essayez donc d’épingler à différentes heures de la journée pour tenter d’atteindre une part d’audience plus grande.     L’heure optimale pour épingler varie d’une marque à l’autre et selon différents facteurs. C’est pourquoi, faire des tests coule de source. Les données récupérées serviront alors à connaître le meilleur moment de la journée pour épingler. Il faut également garder un œil sur la manière dont vos abonnés (ou non-abonnés) réagissent à vos épingles.   #4 : Ré-épinglez d’anciennes épingles   Augmenter ses abonnés ciblés à votre compte Pinterest n’est qu’une partie de l’équation. L’autre partie consiste à faire en sorte qu’ils voient vos épingles. Le fait est que tout le monde ne verra pas toutes vos épingles postées. Ainsi, il n’y a pas que la régularité de vos épingles qui compte pour que les utilisateurs cliquent sur celles-ci.    Il existe une méthode sous-estimée pour le faire qui consiste à ré-épingler du contenu déjà épinglé sur votre compte. Par exemple, si vous avez une épingle postée il y a un mois avec un bon retour, pourquoi ne pas la ré-épingler et avoir un retour encore plus élevé ? Vous pouvez utiliser cette méthode avec des épingles postées il y a quelques jours, semaines ou mois.    Bon nombre de vos nouveaux abonnés seront avides de contenus de qualité. Lorsque vous ré-épinglez d’anciennes épingles qui avaient eu un bon retour, vous offrez ainsi une preuve de votre valeur à ces nouveaux abonnés.    De plus, si vous utilisez Pinterest pour faire connaître vos produits et générer plus de ventes, vous pouvez rappeler à vos abonnés (ou potentiels acheteurs) ce que vous avez à offrir.    Il est temps de vous lancer dans l’aventure de marketing sur Pinterest   Même si on vient de vous donner le guide ultime du marketing sur Pinterest, peut-être avez-vous besoin d’aide pour développer votre entreprise. Ça tombe bien, vous êtes au bon endroit. Nous nous spécialisons dans le marketing pour des petites entreprises sur Pinterest avec le management et la publicité sur cette plateforme.    Contactez un membre de notre équipe dès aujourd’hui pour savoir comment développer votre entreprise et devancer la concurrence.      Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super fort !

En savoir plus

Les 7 meilleures pratiques pour Facebook - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Les 7 meilleures pratiques pour Facebook

Les bonnes pratiques pour vos publicités Facebook La première raison pour laquelle les entreprises utilisent Facebook, c’est parce que l’opportunité marketing est formidable grâce à la portée de vos publications. Avec 2,41 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois, il y a de grandes chances que vos clients potentiels soient présents sur le réseau social.  Par contre, Facebook ne cesse de se développer et de plus en plus d’utilisateurs (et de marques) en tirent profit. Du coup, la concurrence est rude et pour se démarquer il s’agira d’une vraie bataille pour attirer l’attention d’acheteurs. C’est pour cette raison que la portée organique moyenne d’une page Facebook a considérablement diminué et continue de baisser.  Bien évidemment, il existe des astuces pour améliorer votre portée organique. Mais si vous cherchez des résultats rapides et précis, la réponse se trouve dans la publicité sur Facebook. Effectivement, la plateforme a bien évolué au fil des années. Depuis la création organique d’une audience, elle est devenue payante pour ceux qui souhaitent être de la partie.  La publicité sur Facebook grandit et il n’y a pas de meilleur endroit pour se développer. Un coup d’œil aux statistiques et on comprend le vrai pouvoir des publicités sur Facebook et combien elles peuvent aider votre entreprise à gagner de l’argent.  Avec près de 93% de marketeurs, la publicité dépend de la plateforme. Ce qui fonctionne très bien pour ceux qui ont une approche stratégique et ceux qui seront prêts à expérimenter pour réussir.  Maintenant que ceci est dit, il n’est pas toujours facile d’avoir un ROI élevé avec les publicités Facebook. Vous devez appliquer les meilleures pratiques pour vos publicités Facebook et être cohérent dans vos campagnes.  Mais il ne s’agit pas d’une science infuse. En effet, il existe un certain nombre de variables pour y arriver. Il peut s’agir aussi bien du ciblage de vos publicités ou du choix de leur format. Vous ne pouvez pas ignorer ces éléments qui ont une importance capitale, sans quoi vous risquez de perdre plus que vous ne gagnez.  Facebook ne doit pas vous faire perdre de l’argent, mais plutôt vous aider à tirer le meilleur du budget de votre publicité en continuant à améliorer vos campagnes. Suivez les meilleures pratiques proposées par notre agence de publicité Facebook est tout ira bien.  Dans cet article, découvrez les 7 meilleures pratiques sur Facebook pour vous aider à générer des résultats ciblés, mais aussi réduire vos chances d’échec.  Les 7 meilleures pratiques sur Facebook pour engager grâce aux publicités #1 Connaître votre cible N’importe quelle agence Facebook Ads vous dira que le ciblage est essentiel pour l’engagement. C’est pourquoi vous devez savoir exactement qui vous ciblez. L’idée est d’atteindre ces utilisateurs parce qu’ils seront intéressés par votre offre.  Les utilisateurs veulent découvrir et en savoir plus sur votre type de contenu Ils sont curieux de savoir ce que vous vendez et ce que peuvent leur apporter vos produits Ils sont plus réceptifs à vos messages marketing   Le ciblage des bons utilisateurs est souvent pris pour acquis. Les marques ont en effet tendance à penser que plus la portée est large, meilleurs sont les résultats.  Mais retenez une chose : peu importe les gros chiffres, si votre ROI est faible. La plupart du temps, il est assez normal d’avoir une audience clairement déterminée, ni trop large, ni trop restreinte.  Pour avoir un ciblage efficace, vous devez, en tant que marque, savoir :  Quel type de réseau social utilise votre audience ciblée actuelle Combien de différents langages elle utilise généralement  À quel type de communication ils correspondent Quel contenu les attire le plus et quel est leur engagement Après avoir fait de bonnes recherches, vous devriez pouvoir répondre à ces questions.  Vous pouvez également passer par les Audience Insights de Facebook pour mieux connaître votre audience. En analysant ces données, vous devriez pouvoir :  Cibler vos publicités de manière approfondie Écrire un texte publicitaire ultra pertinent qui génère des résultats N’oubliez pas que le fait de bien connaître votre audience contribue largement à la réussite de vos publicité Facebook. Alors, n’hésitez pas à prendre le temps qu’il faut pour comprendre qui est votre cible et pourquoi.  #2 Écrire de meilleurs textes Facebook Ads est bien connu pour ses atouts visuels. Vous pouvez imaginé une publicité Google sans image, mais pas une publicité Facebook.  Il n’y a aucun doute sur le fait qu’il faut utiliser les bonnes images pour vos publicités Facebook. Elles peuvent aussi bien faire décoller votre campagne que la faire échouer.  Selon notre agence Facebook Ads, les publicités Facebook qui ont un certain succès regroupent des éléments communs. Ainsi, les images sont :  Claires Accrocheuses Familières ou reconnaissables Évoquent le produit, le service ou l’événement Palette de couleurs cohérentes Éléments guidant les mouvements oculaires Présentent immédiatement l’information Il faut aussi choisir les bonnes couleurs pour susciter les bonnes émotions de la part de votre audience cible. Une étude a montré que pour 85% des consommateurs, la couleur a eu une influence sur leur décision d’achat.   Par contre, une bonne image n’a aucun effet si elle n’est pas accompagnée d’un bon texte publicitaire.  Votre investissement dans la publicité sur Facebook aura de la valeur au moment où votre publicité aura un réel impact. Une rédaction pertinente et percutante vous aidera non seulement à obtenir plus de clics vers votre site, mais aussi à mieux diriger les utilisateurs. On peut dire que c’est l’une des pratiques les plus importantes sur Facebook Ads.  Pour que votre publicité Facebook fonctionne, il s’agit d’avoir ces trois éléments :  Persuader Stimuler Divertir Quand ces trois éléments se retrouvent dans votre texte publicitaire, il est plus facile de créer une connexion avec votre audience. Cela permet également de leur transmettre les informations exactes concernant l’action recherchée. Faites-en une partie intégrante de vos publicités Facebook afin que celles-ci soient rentables.  Voici trois façons simples de mieux écrire des textes publicitaires Facebook pour générer des conversions :  Vérifiez que votre texte corresponde à votre visuel Trouver le bon visuel pour votre publicité Facebook peut paraître éprouvant, surtout lorsqu’il s’agit de marketing B2B. De nombreuses entreprises ne font pas vraiment d’effort avec leurs visuels et mettent une image sans aucune raison particulière.    Elles ne vont pas se demander si le visuel va bien avec le texte publicitaire. En utilisant des images hors sujet par rapport au texte, vous faites une énorme erreur qui peut affecter votre campagne. En somme, vous n’offrez pas aux utilisateurs Facebook l’expérience qu’ils méritent.   L’idée n’est pas d’embrouiller l’esprit des personnes qui vont voir vos publicités, bien au contraire. C’est pourtant bien ce qu’il se passe lorsque votre image et votre texte ne collent pas. Résultat, vous vous retrouvez avec un ROI et un taux de réponse faibles.  Utilisez un seul bouton Call-to-Action clair Les publicités Facebook qui ont le plus de succès sont celles qui n’en font pas trop. Elles se concentrent sur un seul objectif à atteindre. C’est pourquoi il est important que votre CTA représente votre principal objectif.  Par exemple, vous pouvez décider de générer plus leads ou encore de générer plus de ventes. Vous devrez toujours diriger vos utilisateurs vers un CTA clair. Même les publicités bien conçues peuvent faire un flop si leur CTA n’est pas approprié. Prenez votre temps de trouver celui qui convient.  Dites Non au jargon et Oui au vocabulaire simple Certaines des meilleurs messages publicitaires sont écrits dans un langage simple. Votre objectif est de convaincre les utilisateurs de faire une action, pas de les impressionner avec vos talents d’écrivain. Enlever tout verbiage et concentrez-vous sur l’objectif de votre publicité Facebook pour écrire un texte que les utilisateurs comprendront.  Ainsi, quiconque voit votre publicité devrait savoir qu’est-ce que :  Votre offre et de quoi elle s’agit Les avantages qu’ils peuvent obtenir L’action que vous souhaitez qu’ils exécutent Souvenez-vous que plus votre publicité Facebook est simple à comprendre et à assimiler, plus vous aurez de réponses.  #3 Profitez des avantages du Remarketing sur Facebook Sur Facebook, vous n’êtes pas limités à un seul type de marketing. Vous êtes libres d’atteindre vos prospects existants grâce au reciblage d’audience. L’avantage est qu’ils vous connaissent déjà et donc votre stratégie publicitaire peut avoir encore plus d’impact. Dans la liste des meilleures pratiques sur Facebook, le remarketing est plutôt bien positionné.  Ainsi, le remarketing vous permet de montrer vos publicités à des utilisateurs qui ont déjà interagi avec votre marque par le passé.  Les précédents visiteurs de votre site web Vos précédents consommateurs/clients Les abonnés actuels à votre newsletter Le remarketing sur Facebook est l’une des manières les plus efficaces pour renouer le contact avec des prospects ou des clients potentiels ayant plus ou moins interagi avec votre marque. Ces leads sont importants puisque leur potentiel de conversion est bien plus élevé.  En effet, ces utilisateurs sont déjà familiers avec votre marque et savent ce que vous et vos produits représentent. Par rapport aux prospects qui ne vous connaissent pas vraiment, le moindre petit coup de pouce peut s’avérer très utile.   Imaginons que vous ayez un podcast. Pour augmenter le nombre de vos auditeurs, il ne faut pas cibler des utilisateurs au hasard. Une agence de publicité Facebook vous dirait de cibler une audience personnalisée à partir des utilisateurs Facebook dont vous êtes le plus sûrs.    Voici un exemple :  Créer une audience personnalisée à partir des visiteurs récents sur votre blog. Cibler seulement les visiteurs qui ont utilisé un appareil iOs, comme iPhone et iPad.  Promouvoir seulement les épisodes qui ont eu le plus de succès sur votre podcast.   Vous pourriez générer presque 4000 clics bien ciblés vers les épisodes du podcast en ne payant que 0,24€ par clic, pour un budget de moins de 1000€.  Si vous avez déjà un bon trafic tous les mois vers votre site web ou une liste d’emails des abonnés à votre newsletter, alors vous devriez recibler plutôt que de créer une nouvelle audience.  En faisant cela, vous réduirez non seulement vos chances de perdre de l’argent sur votre publicité, mais vous obtiendrez aussi des résultats plus rapidement.  #4 Bénéficiez des avantages des publicités vidéo Facebook est le plus gros concurrent de YouTube. Il voudrait même prendre sa place comme première plateforme vidéo. Pourquoi ? Parce qu’une grande partie des utilisateurs Facebook consomment de plus en plus régulièrement de contenus vidéo sur Facebook.  En n’utilisant pas la vidéo dans vos publicités Facebook, vous passez à côté d’une opportunité en or. Cette pratique est souvent ignorée sur Facebook parce qu’elle demande plus d'effort.  Mais, une vidéo, bien réalisée, ajoutée à une publicité Facebook peut surpasser facilement les publicités avec une image. La vidéo peut s’avérer être un élément puissant de votre stratégie marketing vidéo de base.  Voici quelques astuces pour tirer profit des publicités vidéos sur Facebook :   Utiliser du texte avec les vidéos : le marketing vidéo n’est pas toujours simple. Parfois, vous pouvez créer des vidéos qui mettront un peu de temps à arriver au plat de résistance. Alors s’il y a un risque que le message de votre vidéo ne soit pas bien compris, vous devez ajouter du texte pour être sûrs de garder l’attention de l’utilisateur. Rédigez un texte efficace accompagné d’un titre en béton pour attirer l’attention sur votre vidéo avant qu’ils ne fassent défiler l’écran.  Avoir un bon début : les 10 premières secondes de votre vidéo sont très importantes. Soit ça passe, soit ça casse. Les utilisateurs savent généralement en quelques secondes si la vidéo va les intéresser ou non. Alors, il est primordial d’attirer leur attention dès les premières secondes avec un très bon début. Ainsi, vous pouvez utiliser des images persuasives au début pour créer un meilleur impact. Donnez aux utilisateurs exactement ce qu’ils recherchent pour qu’ils continuent à regarder votre vidéo. Et il faut qu’elle vaille la peine d’être regardée.  Avoir une approche authentique : vous vous êtes déjà demandés pourquoi les photos des bibliothèques d’images ne fonctionnaient pas aussi bien qu’une vraie photo, une photo naturelle ? C’est tout simplement l’authenticité. De la même manière, les vidéos avec de fausses/mauvaises mises en scènes ne sont pas aussi attrayantes qu’un contenu réel, authentique et acceptable. Facebook est une plateforme sur laquelle les utilisateurs souhaitent se connecter à d’autres personnes. Alors en tant que marque, votre boulot est de créer une vidéo plus humaine et plus abordable. Oubliez les publicités que vous voyez à la télévision. Pensez plutôt à la manière authentique de vous adresser à votre audience cible. Vous devez vous adresser directement à vos prospects/clients. C’est seulement comme ça que vous pourrez vous démarquer du reste.    #5 Surveillez régulièrement la performance de vos publicités   Quand la radio et la télé étaient au top, la publicité relevait plus de la devinette. Vous ne pouviez pas vraiment évaluer la réponse du public. Et une fois que votre campagne était lancée, vous ne pouviez plus rien y faire.    Mais avec les réseaux sociaux, tout a bien changé. Cela vous a non seulement permis de contrôler la performance de votre campagne publicitaire, mais aussi de l’ajuster en conséquence. Toutes les autres meilleures pratiques sur Facebook échoueront si vous ne contrôlez pas votre performance.    L’idée est alors de comprendre la performance de votre publicité Facebook, puis d’améliorer petit à petit chaque publicité pour une meilleure performance. Le contrôle des publicités Facebook est aussi tranquille qu’une balade dans un parc. C’est pourquoi il faut l’utiliser si votre audience se reconnaît dans vos publicités. Sur la base de ces commentaires, vous pouvez modifier différents éléments de votre annonce.    Si vos publicités n’obtiennent pas de clics, vous devrez peut-être améliorer votre texte ou changer votre CTA. Si vos publicités ne génèrent pas le bon type d’engagement, peut-être faut-il changer le visuel ou la vidéo selon le format de la publicité. Si vos publicités n’atteignent qu’une petite partie de votre audience, vous devrez modifier votre stratégie de ciblage.    Que ce soit votre première campagne publicitaire sur Facebook, ou votre centième, vous devriez toujours améliorer vos publicités plutôt que de lancer une toute nouvelle campagne.   Cibler un différent genre d’audience ou créer une audience personnalisée Augmenter ou réduire votre budget selon les réactions Modifier le calendrier pour améliorer vos chances de succès Essayer d’optimiser la campagne différemment Tester d’autres choix de livraison Modifier le placement de chaque publicité Mettre à jour avec du nouveau contenu, unique et créatif   Peu importe votre niveau d’expérience, votre première publicité ne sera sûrement pas la bonne. Ce n’est pas comme ça que cela fonctionne, tout simplement. Vous devrez régulièrement améliorer votre campagne publicitaire en faisant des tests. Ainsi, vous pourrez filtrer et trouver les publicités qui génèrent un retour sur investissement élevé.    Il est donc important de ne pas faire de devinette en ce qui concerne les publicités Facebook et de créer plusieurs ensemble de publicités et de publicités avant de lancer une campagne. Et c’est en progressant que vous pourrez vous débarrasser des publicités avec une faible performance, pour les remplacer par celles qui en ont une meilleure.    Laissez un peu de temps à votre campagne pour qu’elle puisse rendre des données intéressantes à analyser. C’est avec ces données que vous pourrez mesurer la performance de votre publicité et savoir ce qui fonctionne ou non. Les agences de publicités Facebook vous recommandent toujours de ne pas commencer à comparer la performance de vos publicités tant que votre publicité n’a pas été vues par au moins 2000 personnes.    En étant patient, vous pourrez identifier les publicités qui ont les meilleurs résultats assez rapidement. Une fois que ceci est fait, vous pouvez facilement les modifier pour améliorer leurs résultats et optimiser vos dépenses publicitaires.    #6 Gardez un œil sur votre budget   Avec Facebook Ads, vous être libre de choisir votre propre budget. Vous pourriez lancer une campagne avec moins de 5€ et commencer à voir le résultat.    Par contre, si vous ne gardez pas un œil sur votre campagne et son ciblage, alors vous risquez de perdre plus que vous ne gagnez. Le coût publicitaire sur Facebook dépend de plusieurs facteurs, de la taille de votre audience à la cible souhaitée.    Budget quotidien vs budget à vie   Facebook vous permet de définir votre budget, mais il est important de bien le faire. Vous pouvez choisir entre un budget pour une journée et un budget à vie (forfait), où les montants déterminés sont répartis de manière égale tout au long de la période sélectionnée.    En ce qui concerne l’établissement du budget, il n’y a pas de règles strictes. Cela dépend entièrement du type de risque que vous pouvez prendre et si vous connaissez bien votre audience. Mais si vous commencez tout juste et que vous ne connaissez pas encore les ficelles, il est plus logique de choisir un budget réduit.    Lorsque vous vous sentirez plus à l’aise, vous pourrez petit à petit augmenter votre budget. Souvenez-vous également que chaque pratique pour améliorer vos publicités Facebook vous donnera de meilleurs résultats une fois que votre budget sera en place.    Le test par répartition de vos publicités   Pour que votre campagne publicitaire soit rentable sur Facebook, il est important de faire un test par répartition avant d’investir plus. Le bon côté, c’est que cette fonctionnalité est déjà intégrée dans Facebook. Tester vos publicités pour trouver les plus faibles est sans aucun doute une pratique essentielle pour améliorer vos publicités Facebook.    En faisant un test par répartition, vous saurez exactement quelles publicités fonctionnent le mieux pour vous et qui ont un bon potentiel. Chaque variation de la publicité que vous testez par répartition vous rapproche un peu plus d’un profit plus élevé.    Il est alors intéressant de tester les éléments suivants pour améliorer votre campagne Facebook :    Création publicitaire Texte publicitaire Titre publicitaire Format publicitaire Audience cible Call-to-Action  Offre ou incitation   Peu importe ce que vous dit votre instinct, il faut toujours se concentrer sur le succès de vos publicités Facebook. Il ne s’agit pas de trop analyser votre campagne Facebook puisque cela ne vous mènera nulle part.    Plus vous faites de tests par répartition des variations de votre publicité, plus vous êtes sûrs de votre campagne. Et finalement, mais pas des moindres, si vous utilisez déjà Google Ads, ou d’autres publicités PPC, avec succès, alors ces connaissances pourraient vous servir pour améliorer votre stratégie publicitaire sur Facebook.    #7 Avoir une stratégie sur le long terme   Les publicités Facebook ont souvent été comparées aux publicités Google. Surtout parce qu’elles fonctionnent sur un système d’enchères similaire. Par contre, si vous creuser un peu, vous constaterez qu’il existe une énorme différence entre les deux.    Une recherche sur Google correspond généralement à un produit à acheter, à lire, etc. Mais les utilisateurs Facebook ne cherchent rien. Ils sont directement exposés à vos publicités sur leur fil d’actualité, sans qu’ils n’aient rien demandé.    Ainsi, pour réussir véritablement votre publicité sur Facebook, il ne faut pas penser aux retours instantanés, mais plutôt se pencher sur une stratégie sur le long terme.    Par exemple, si vous utilisez Facebook Ads pour générer des leads pour votre agence immobilière, alors vous devrez savoir avec certitude comment vous allez gérer et convertir ces prospects en clients sur le long terme. C’est la seule manière d’avoir un ROI positif. Quand vous débutez avec la publicité sur Facebook, la première chose à faire est d’atteindre les personnes intéressées pour qu’elles entrent dans votre entonnoir de conversion.    Que votre campagne Facebook ait pour but de générer plus d’engagement, de trafic, de leads ou de ventes, vous devrez penser sur le long terme pour éviter toute perte. Dans votre quêtes des meilleures pratiques sur Facebook, l’important est de ne jamais oublier la vision sur le long terme.   Notre agence de publicité Facebook applique ces bonnes pratiques tous les jours sur la plateforme. Si ça marche pour nous, il n’y a pas de raison que ça ne soit pas le cas pour vous.  Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts ! 

En savoir plus

Les posts sponsorisés sur Instagram & dark posts - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Les posts sponsorisés sur Instagram & dark posts

Si votre entreprise a une stratégie de marketing conscient sur les réseaux sociaux, alors vous vous êtes déjà demandés comment les posts sponsorisés fonctionnent-ils sur Instagram ?    Pour comprendre, il faut déjà connaître les fonctionnalités disponibles pour les comptes professionnels sur Instagram.    Ces dernières années, Instagram a développé de nombreuses fonctionnalités pour aider les entreprises à tirer le meilleur des réseaux sociaux et à atteindre un maximum de personnes. Il y a notamment des nouvelles fonctionnalités publicitaires pour les posts sponsorisés, comme des analyses et une meilleure qualité de vie.    C’est encore plus utile lorsqu’on sait ce qui différencie Instagram des autres réseaux sociaux. Cette plateforme permet, comme aucune autre, de connaître son audience et donc un meilleur engagement auprès de votre marque. Avec des groupes d’abonnés plus attentifs, vous aurez plus de chance de générer des conversions sur Instagram que sur un autre réseau social.    En 2016, Instagram a apporté le premier grand changement : celui des comptes professionnels. Au lieu de personnaliser les comptes personnels, les entreprises qui ont une page Facebook peuvent désormais créer un compte professionnel dont les outils dépassent ceux d’un simple profil personnel.    Instagram vous offre même l’opportunité de retourner à un compte personnel si vous le souhaitez. Certains affirment que les algorithmes de Facebook et d’Instagram jouent plus en faveur des comptes personnels que des marques. Mais comment est-ce que cela pourrait être vrai lorsque Instagram pousse les entreprises à se convertir ?    Ces outils dédiés aux comptes professionnels pèsent dans la balance. Voici quelques exemples d’atouts pour les entreprises sur Instagram :    Un bouton de contact dédié plutôt que caché dans votre bio. La faculté de désigner la catégorie ou le secteur de votre entreprise.  L’accès à des statistiques sur Instagram. Plutôt que de se reposer sur les likes/commentaires, les Insights vous permettent d’avoir une analyse approfondie de votre engagement, de votre portée démographique et de vos impressions.  L’opportunité de diffuser des publicités plutôt que de simples posts sous forme de publicités. Ces publicités apparaissent alors comme des posts sponsorisés dans le fil d’actualité ou dans votre story. Elles comptent d'innombrables critères de ciblage, de formats de publicité, d’objectifs et de moyens de paiement.  L’intégration du marketing d’influence. Depuis la répression de la FTC, les influenceurs sont dans l’obligation de déclarer leurs gains pour chaque post sponsorisé. Les comptes professionnels peuvent se lier à leurs publications payantes avec la balise “Partenariat rémunéré” afin de rester conformes et d'obtenir des analyses sur les contenus qu'ils n'ont pas postés.   L’une des fonctionnalités à approfondir est la possibilité de promouvoir vos publications. Apparus dans la foulée avec toutes les améliorations sur Instagram, les posts sponsorisés ouvrent une nouvelle fenêtre de tir.    Comment les posts sponsorisés fonctionnent-ils pour développer votre entreprise ?    Vous avez déjà entendu parler de la preuve sociale ?    Il s’agit du concept que l’engagement augmente avec les avis, les témoignages, les partages et les autres indicateurs de popularité qui contribuent à votre crédibilité en tant que marque. Cela paraît évident, mais du coup il faut jouer le jeu avec les réseaux sociaux.    Si les gens se tournent vers d’autres, ce n’est pas seulement pour leur validation, mais aussi pour découvrir la prochaine révélation. Et il n’y a rien de mal à ça.    Dans un monde qui va à mille à l’heure, quelle sont les chances que du contenu de qualité se fasse dépasser par tout le monde ? Sauf si le pain point est l’exécution technique.    Lorsqu’un post devient influent grâce à l’engagement, il y a un effet boule de neige qui va engendrer plus de likes, de commentaires et de conversions. On aime souvent ce que d’autres aiment.    Alors comment un post Instagram sponsorisé fonctionne-t-il sur ma preuve sociale ?   La plupart du temps, les posts sponsorisés concernent le renforcement de la notoriété de votre marque. En boostant une publication, vous pouvez relancer votre effet boule de neige et avoir plus d’influence. Cette méthode explose votre portée et sera très efficace si vous avez un objectif de visibilité.    Les algorithmes d’Instagram, comme de nombreux réseaux sociaux, utilisent un facteur d’accélération/viralité. Ainsi, plus vite vos publications démarrent du bon pied, plus votre classement dans les algorithmes vous permettra d’apparaître sur le fil d’actualité.    Comment leur en vouloir ? Il y a plus de 800 publications par seconde sur Instagram pour plus d’un milliard d’utilisateurs actifs par mois en 2018. Alors, il y a du pain sur la planche si vous souhaitez avoir de la visibilité. Mais il ne faut pas désespérer, c’est déjà arrivé maintes et maintes fois.    Instagram est l’une des plateformes qui propulsent le plus rapidement. Depuis la création des comptes professionnels, il est même devenu indispensable pour une marque d’avoir son profil Instagram.    Selon Instagram, 60% des utilisateurs découvrent de nouveaux produits ou services sur leur plateforme. De plus, 75% d’entre eux disent qu’ils passent à l’action après avoir vu une publication. Il peut s’agir de visiter le site web, d’acheter un produit ou encore de partager la publication. Tout ce dont une entreprise peut rêver.    Comment les posts sponsorisés fonctionnent-ils par rapport aux publicités ?    Le bouton “Promouvoir” sur Instagram offre un petit plus aux publications des comptes professionnels. De même que sur Google ou Facebook Ads, vous pouvez étendre votre portée en payant.    La structure des publicités/posts sponsorisés sur Instagram repose sur le coût par 1000 impressions (CPM), soit pour mille pages vues. Ainsi, vous payez le montant de l’enchère précisé sur votre publication chaque 1000 vues.    D’autres plateformes comme Google Ads fonctionnent avec le coût par clic (CPC), où vous avez une visibilité gratuite et ne payez que pour les clics réussis. Puisque la visibilité a une valeur pour Instagram, il faudra tout donner pour optimiser vos publications et atteindre vos objectifs sans gaspiller trop d’argent.    Par contre, il existe quand même une différence entre les publicités créées via le Gestionnaire de publicités Facebook et les publications sponsorisées sur Instagram. Et elle est de taille.    Avant de comprendre comment les posts sponsorisés fonctionnent, il faut déjà savoir ce que c’est. Ce sont des publications non publicitaires que vous souhaitez convertir en sponsorisées pour une plus grande portée. Elles peuvent apparaître au même endroit avec la même étiquette “Sponsorisé”, mais elles sont traitées différemment par Instagram dans ses algorithmes.    Tout s’explique parce qu’il existe une nuance dans leurs objectifs respectifs. Même si dans les deux cas, on souhaite accroître sa visibilité et son engagement. Une publicité a bien plus de critères de ciblage et de personnalisation parce que le but est de convertir les utilisateurs. Un post sponsorisé sert surtout à donner une nouvelle dimension à des posts performants en terme de vues, de likes, de commentaires et de partages.    Si la visibilité, la portée et l’engagement sont vos objectifs, alors pensez à l’option des posts sponsorisés comme boost.    Vous pouvez vous demander, pourquoi choisir les posts sponsorisés plutôt que les publicités ?   Souvenez-vous que l’objectif de booster une publication Instagram est d’avoir un maximum de visibilité et la meilleure portée possible. Il n’est pas nécessaire de lancer une nouvelle campagne à chaque fois que vous souhaitez renforcer la notoriété de votre marque.    Instagram le sait et c’est bien la raison pour laquelle il offre cette fonctionnalité. Son objectif est de convertir les publications de qualité en publicités ciblées pour le grand public pour partager sa valeur avec le plus de personnes possible, au-delà de votre audience classique.    Alors que les ventes et les générations de leads sont primordiales, vous devez avoir une variété de contenu pour alimenter vos comptes sur les réseaux sociaux. Si c’est toujours la même chose, ça ne sera certainement pas bon pour votre audience ou pour votre marque. Une stratégie marketing efficace sur les réseaux sociaux comporte un bon mélange de posts sponsorisés et de publicités.    Les posts sponsorisés Instagram sont-ils plus chers ou moins chers que les publicités ?    Il n’existe pas vraiment de données assez concluantes pour dire qui est le plus cher entre la publicité et le post sponsorisé. Cependant, AdEspresso a déclaré que la fourchette des valeur de CPC va de 0,70€ à 0,80€. Ce chiffre se fonde sur deux données démographiques. Les utilisateurs âgés de 25 à 34 ans peuvent coûter jusqu’à 1,23€ par clic. Par contre, les moins âgés (13 à 17 ans) coûtent 0,47€.    Comment les posts sponsorisés sur Instagram fonctionnent-ils et comment se lancer ?   Si vous avez cliqué sur cet article, c’est peut-être parce que vous êtes dirigeant d’entreprise et que vous souhaitez lancer vos réseaux sociaux ou encore mieux comprendre le fonctionnement des posts sponsorisés sur Instagram pour booster vos publications.    Les posts sponsorisés débutent par la création d’un compte professionnel. Vous en avez sûrement déjà un, mais si ce n’est pas le cas, rien est encore perdu. N’importe quel compte personnel peut devenir un compte professionnel en quelques clics.    Allez dans les réglages d’Instagram et choisissez “passer au profil professionnel”.  Si vous ne possédez pas encore une page Facebook pour votre marque, il est préférable d’en créer une au préalable avec les détails de votre entreprise. Personnalisez votre profil avec des boutons comme “contact” ou encore un lien vers votre site web. Vérifiez d’avoir ajouté toutes vos informations avant de finaliser la création du profil.      Une fois le profil professionnel activé, vous êtes prêts pour faire votre premier post sponsorisé.    Sur votre profil, cliquez sur le bouton “Promouvoir” dans votre publication afin de diffuser des publicités sur l’application.    Vous serez ensuite redirigés vers une page pour décider du Call To Action (CTA) de votre publication. Il existe les CTA “sur le champ” et “en savoir plus”. Votre CTA dépend entièrement de vos objectifs pour la promotion d’une publication en particulier. Prenez alors le temps d’évaluer les options qui s’offrent à vous.    Vous pouvez choisir un CTA simple comme une redirection vers votre profil, ou vers votre messagerie instantanée, ou encore vers votre site web ? Si vous avez une boutique physique, vous pouvez décider d’orienter le visiteur vers un numéro de téléphone ou l’adresse de votre boutique. En choisissant votre site web, vous bénéficiez d’une flexibilité puisque vous avez plusieurs CTA possibles comme “en savoir plus”, “contactez nous”, “réservez maintenant” ou encore “s’inscrire”.    Après avoir choisi votre CTA, Instagram vous demande de sélectionner une audience cible. Vous aurez le choix entre une audience automatique et une audience personnalisée.    Si vous décidez de créer une audience manuellement, vous devrez définir les préréglages démographiques pour les prochaines publications. Instagram fournit des paramètres classiques comme la localisation, l’âge et le genre. Mais vous pourrez également cibler certains centres d’intérêts.    Instagram vous permet de choisir jusqu’à 10 centres d’intérêts qui représentent précisément  l’audience désignée. C’est ici que la magie opère. En faisant les bons choix, vous maximisez le potentiel du ciblage d’audience. Les centres d’intérêts concernent aussi bien les passions, les films, les événements que les personnes.    Après avoir renseigné l’âge, le genre, la localisation et les centres d’intérêts, vous aurez votre population active pour qui vous diffusez des publications sponsorisées.    Une fois que c’est fait, Instagram vous envoie vers la dernière étape. C’est ici que vous déterminez votre budget, la durée et la répartition de la publicité.    Instagram vous donne une vague estimation de votre portée selon votre budget quotidien et la durée de diffusion de votre post sponsorisé. Instagram décide également s’il est préférable de choisir la story ou le fil d’actualité selon l’audience sélectionnée.    Instagram fixe une limite de maximum 1000€ de dépenses publicitaires par jour pour une durée maximum de 30 jours et une portée allant de 400 000 à 1 million de personnes. Les posts sponsorisés sont associés à des rendements décroissants. C’est pourquoi, les analyses de vos posts seront essentielles pour déterminer ce qui vaut le coup.    Heureusement, Instagram décompose les analyses de vos posts sponsorisés dans les statistiques des comptes professionnels seulement (bien évidemment).    Les statistiques sur Instagram   Instagram recommande de dépenser au moins 10€ pour promouvoir votre publication. Mais au final, ce sera à vous de décider quelle est la valeur des posts sponsorisés pour votre entreprise.    Les statistiques sur Instagram vous permettent de garder un œil sur les différents engagements pris par les utilisateurs avec votre profil, y compris ceux attribués à vos posts sponsorisés.    Vous pouvez suivre des données comme :    Les impressions Les visites de votre profil Les abonnements Les partages Les clics sur votre site web Les commentaires Le nombre de personnes qui ont cherché votre adresse Le nombre de personnes qui vous ont contacté Le nombre de personnes qui vous ont découvert   Cette liste est facile à comprendre et décompose les différents types d’engagements et d’impressions de manière chronologique et démographie.    Vos études de marché doivent alors se concentrer essentiellement sur le ciblage d’audience, en dehors de la création d’un contenu attrayant.    Dans les statistiques de vos publications, vous trouverez une grille de photos avec des numéros indiqués.    Vous pouvez appliquer des filtres pour faire une recherche selon vos types de publications, engagements et sur une période donnée. Ainsi, vous aurez une idée sur vos contenus les plus performants, de même que sur le niveau d’engagement.     Les filtres :    Commentaires Likes Portée Impressions Engagement   Pour accéder à une analyse encore plus détaillée, appuyez sur “Statistiques” sur chacune de vos publications. Vous trouverez ainsi une liste d’actions prises sur ces publications :    Les visites de votre profil Les abonnements Les clics sur votre site web   Vous pouvez avoir une liste similaire d’actions prises sur vos stories Instagram :    Appuis sur suivant Appuis sur retour Réponses Glissements vers l’avant  Sorties   Instagram génère également des rapports détaillés sur les sources des impressions :    Le nombre de fils d’actualité sur lesquels vous êtes apparus.  Les utilisateurs qui vous ont trouvé grâce à une recherche hashtag. Les vues depuis la page de votre profil. Les utilisateurs qui vous ont découvert grâce à la rubrique Explorer ou grâce à des mots-clés naturels.  La localisation du fil d’actualité Les utilisateurs qui vous ont trouvé grâce aux identifications, aux partages et aux mentions.    Tout mettre à profit    Bien que ce soit utile pour analyser vos publications, les posts sponsorisés ont également leur importance.    Les statistiques de vos posts sponsorisés vous donnent seulement une vision des fonctionnalités minimum des visites, des impressions, de l’engagement, des dépenses et des données démographiques.    C’est plus ou moins à vous de décider si les posts sponsorisés sont avantageux. Ainsi, vous devez suivre les données vous-mêmes et générer une ventilation des coûts.    Les statistiques à surveiller :    Le taux d’engagement à atteindre. Vous pouvez ainsi savoir si votre contenu est percutant et s’il engendre des conversions.  Votre CPC. Il ne vous est pas directement communiqué par Instagram, mais vous devez pouvoir dire combien vous dépensez pour vos posts sponsorisés et surtout combien ça coûte par visite sur votre site web, par informations de contact partagées, par conversions, etc.    Bien que les publications aient une meilleure analyse, vous pouvez les utiliser en votre faveur en les transformant en posts sponsorisés. Après tout, un post sponsorisé n’est qu’une publication boostée.    La première chose à analyser est votre audience. Avez-vous atteint votre audience cible ? Y a-t-il une cohérence démographique entre la publication et le post sponsorisé ?    Ensuite, il s’agit de regarder les actions prises par les utilisateurs lorsqu’ils voient votre post sponsorisé. Votre post sponsorisé a-t-il l’effet escompté ?    De même que pour un site web, le taux de rebond est une métrique essentielle pour déterminer l’efficacité de votre contenu. Une engagement et une portée faibles sont l’indicateur d’un contenu inefficace. Une portée convenable avec un faible engagement signifie, pour sa part, que bien que vous atteignez votre audience cible, vos CTA sont inefficaces ou votre contenu ne génère pas d’engagement.    Soignez votre contenu   Comment fonctionnent les posts sponsorisés avec votre contenu ?    Les posts sponsorisés sur Instagram permettent de booster vos publications et de leur offrir une meilleure portée. Mais si le contenu est brut, le message tombera dans l’oreille d’un sourd.    Les statistiques et d’autres formes d’analyses vous aideront à mieux guider votre contenu et à déterminer les pain points. Par contre, la création d’un contenu pertinent doit avoir une approche plus globale.    Un contenu efficace doit être intéressant, mémorable et exploitable. Ainsi, vous devez prendre en compte les points communs entre vos clients. La meilleure manière d’y arriver est de faire une veille des médias sociaux.    La veille des médias sociaux, c’est un peu comme écouter aux portes et entendre tout ce que les utilisateurs racontent pour en prélever des tendances dans un certain secteur.    Il existe de nombreux logiciels pour vous aider à suivre la conversation. Vous cherchez essentiellement à déterminer le sentiment du client envers votre marque, certains types de produits et même votre concurrence.    La veille des médias sociaux peut aider vos posts sponsorisés sur Instagram :    Suivre le sentiment des clients après une nouvelle campagne de posts sponsorisés.  Identifier les pain points de votre client moyen à cibler. Découvrir les lacunes dans les services / Produits offerts dans votre secteur (pas seulement votre marque). Trouver des données démographiques qui doivent encore être ciblées de manière intelligente.  Aider à intégrer le jargon du client / mots à la mode qui parlent à votre audience.  Éliminer le contenu inefficace ou les erreurs dans votre stratégie.    La veille des médias sociaux est devenu un standard du secteur et aide à combler les trous de votre budget marketing.    Pensez-y   Les posts sponsorisés sur Instagram peuvent vous offrir ce petit boost dont vous avez besoin pour atteindre plus de personnes. Mais ce ne sont pas non plus les seules pièces du puzzle.    Optimiser vos campagnes de posts sponsorisés Instagram avec succès peut prendre beaucoup de temps. Même si Instagram fournit des analyses sur votre contenu dans une interface intuitive, il n’est pas toujours facile de tirer le meilleur de vos publications et publicités.   En fait, il n’est pas rare que les entreprises de toutes tailles trouvent un coup de pouce dans la gestion de leurs comptes sur les réseaux sociaux et de leurs publicités. En faisant appel à une agence de publicités sur les réseaux sociaux, vous garantissez que votre budget marketing n’est pas gaspillé et que vous recevez au minimum les standards du secteur.    Si vous cherchez une agence de publicité pour gérer vos comptes et votre marketing sur les réseaux sociaux, nous sommes une équipe de professionnels prête à venir à votre rescousse. Nous vous aiderons à atteindre les objectifs commerciaux que vous vous êtes fixés en améliorant vos campagnes marketing grâce à une optimisation constante pour qu’elles soient plus percutantes.    Vous souhaitez obtenir une meilleure visibilité et plus de conversions sur les réseaux sociaux ? Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts ! 

En savoir plus

Qu’est-ce qu’un bon taux de conversion sur Facebook Ads? - Slice-agency

News – par Allison Grenouiller

Qu’est-ce qu’un bon taux de conversion sur Facebook Ads?

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook)   Quand on nous demande : “qu’est-ce qu’un bon taux de conversion sur Facebook ads?”, on a un peu envie de répondre : “quelle est la taille d’un bout de ficelle”   Il y a tellement de variables à prendre en considération qu’il ne serait pas possible d’utiliser un pourcentage arbitraire comme point de repère pour votre propre entreprise.   Imaginons que deux entreprises identiques vendent le même produit, avec la même campagne Facebook. La seule différence : L’une cible Bangkok, l’autre cible New york.  Qui aura le meilleur taux de conversion?   L’entreprise installée à Bangkok aura un taux de conversion bien plus élevé que celui de l’entreprise américaine, puisqu’il y a très peu d’annonceurs en Thaïlande.   Une faible concurrence conduit souvent à un meilleur taux de conversion.   La localisation n’est qu’un des nombreux facteurs à prendre en compte.    Quelle conversion est mesurée ?   Il y a une conversion lorsqu’un utilisateur atteint un objectif souhaité sur votre site ou sur Facebook.   Par exemple, si vous diffusez des publicités sur un article de blog, votre objectif peut être de générer du trafic sur votre site web, de saisir les adresses mail de prospects ou d’attirer les prospects sur votre page d’accueil pour qu’ils regardent au moins 50% de la vidéo.   Il s’agit du haut du tunnel ou « top of the funnel » dans l’entonnoir de conversion. Ces objectifs permettent d’attirer les internautes à visiter votre site web. Leur taux de conversion augmente bien plus qu’avec un objectif transactionnel sur votre boutique en ligne.   D’après une étude WordStream menée auprès de 256 entreprises américaines, le taux moyen de conversion sur Facebook est de 9,21%.      Cette conversion de 9,21% inclut toutes les pages vues, les opt-in, les appels directs, les vidéos vues, les ventes et les autres actions qu’une entreprise souhaite réaliser.   Une conversion sur Facebook ne correspond pas forcément à une vente. Il peut s’agir de toute une gamme d’objectifs.   Le taux de conversion le plus élevé est atteint en bas du tunnel   On l’appelle aussi « bottom of the funnel ». En règle générale, plus l’utilisateur s’avance dans votre tunnel ou « entonnoir de conversion », plus il est facile d’obtenir une conversion.   Par exemple, si vous diffusez la publicité de votre produit auprès d’un public qui n’a jamais vu votre produit, avec l’objectif de réaliser une vente, alors le taux de conversion sur Facebook sera bas. Moins de 3% du trafic total du site web sont convertis lors de leur première visite.   Les visiteurs vont évidemment comparer vos prix à ceux de vos concurrents, prendre un peu de temps pour réfléchir avant d’acheter. Généralement, votre taux de conversion sur une audience froide ne dépassera pas un chiffre.     En ciblant un prospect qui a regardé 75% de la vidéo d’un produit, a vu le produit sur votre boutique en ligne et l’a ajouté à son panier, votre publicité Facebook aura une meilleure répercussion sur votre taux de conversion, qui pourrait passer à deux chiffres avec la bonne campagne.   Selon l’emplacement de l’utilisateur dans votre tunnel, vos publicités Facebook  généreront différents taux de conversion.   Qu’est-ce qu’un bon taux de conversion sur Facebook   Il ne faut pas se laisser aveugler par les taux de conversion sur Facebook et détruire des campagnes réussies parce que votre pourcentage est faible.    Le taux de conversion devient utile lorsque vous devez remettre à l’échelle votre campagne afin de l’optimiser. Avec un point de repère, vous pourrez mesurer les changements et voir s’ils ont eu un effet positif.   En fin de compte, il est plus important de regarder votre ROI plutôt que le pourcentage de votre taux de conversion sur Facebook.   Par exemple, est-ce qu’un taux de conversion de 1% sur Facebook vous paraît bien ?   J’imagine que non, mais si j’ajoute que le panier moyen est de 5000€ et que la publicité Facebook coûte 500$, tout ceci pour un profit de 4500€ ? La réponse doit être oui !   Ça sonne plutôt bien 1% maintenant.   De l’autre côté, si le taux de conversion est de 10% avec un panier moyen de 20€ et vous dépensez 1000€ pour une publicité Facebook, vous trouvez ça comment ? Je précise qu’après les coûts, vous perdez 500€.   Maintenant on se sent cloche avec ses 10%.   Il faut ignorer le pourcentage du taux de conversion sur Facebook et s’intéresser à l’essentiel : Est-ce que vos publicités Facebook vous apportent un retour sur investissement rentable ? Pour y répondre, il s’agit d’avoir une analyse approfondie de votre tunnel de conversion sur Facebook.   Chez Slice, on s'occupe de trouver la meilleure formule pour vos publicités.

En savoir plus

Règlement général sur la protection des données - Slice-agency

News – par Benjamin Davy

Règlement général sur la protection des données

Politique de protection des Données Personnelles de Slice Slice est très sensible à la protection des données personnelles de ses utilisateurs. L'ensemble des règles applicables à la protection de vos données personnelles, comme les mesures techniques de protection de vos données numériques sont applicables, figurent dans le présent document qu'il est nécessaire que vous acceptiez lors de votre première utilisation à l’app de Slice. Slice vous informe qu’en poursuivant votre navigation sur nos Services vous acceptez la collecte par Slice de données personnelles vous concernant dans la mesure décrite dans les présentes conditions.   1. Slice collecte certaines données Lorsque vous utilisé l’app de Slice sur ordinateur personnel, sur tablette ou sur téléphone mobile, Slice collecte et traite les données de votre recherches. Nous collectons l’ID, le Nom de la page Facebook, la catégorie, le nombre de publications, les abonnées instagram, les mentions j’aime et les résidences principale des gestionnaires des pages. L’ensemble de ses informations sont publiques. Nous ne collectons pas davantage données.    2. Identification du responsable du traitement de vos données En collectant et en traitant les données de ses utilisateurs Slice agit en qualité de responsable du traitement de vos données. Afin de garantir à ses utilisateurs une parfaite transparence sur le traitement de vos données, Slice a choisi de nommer un Délégué à la Protection des Données personnelles (le "DPD"). Pour l'exercice de vos "droits RGPD" ou pour répondre à toute question sur le traitement des données, vous pouvez contacter le DPD de Slice par email à l'adresse : theau@slice.club    3. Durée de conservation de vos données Slice s’engage à conserver vos données personnelles pendant une durée de 1 an à compter de votre dernière connexion. Si vous ne vous reconnectez pas à notre app nous effacerons l'ensemble de vos données, ne conservant que des données minimales permettant à Slice de justifier des actions entreprises sur vos données dans le cadre de l'exercice de vos droits GDPR.   4. Destinataires de vos données personnelles Slice est le seul destinataire des données personnelles collectées à partir de l’app.   5. Vos droits sur vos données traitées Pour exercer vos "droits RGPD" rappelés ci-dessous, vous devez vous adresser directement à Slice dans les conditions fixées ci-dessous. En cas de "doutes raisonnables" quant à votre identité, Slice peut vous demander de fournir des informations supplémentaires nécessaires pour confirmer votre identité et d'attendre de recevoir ces informations supplémentaires avant toute action relative à vos données. 5.1. Justificatif de votre identité Pour que Slice puisse vous identifier comme la personne effectivement concernée par le droit d'accès et/ou de rectification, vous devez envoyer à Slice une copie recto verso de votre carte d’identité par courrier postal, en précisant également votre adresse électronique. Aucune demande ne sera prise en compte par Slice à défaut de réception du justificatif de votre identité. 5.2. Droit d’accès (article 15 RGPD) Vous disposez du droit de demander directement, sans frais, à Slice de vous confirmer (ou non) l'existence du traitement de données personnelles vous concernant. Si Slice traite effectivement des données personnelles vous concernant, Slice s'engage à vous adresser dans les trente (30) jours de votre demande, par voie électronique, à l'adresse mail que vous indiquerez (i) une copie intégrale desdites données et informations vous concernant et (ii) l'ensemble des informations supplémentaires (notamment les finalités et les destinataires du traitement, les catégories et la durée de conservation des données) fixées par l'article 13 RGPD. Slice vous rappelle toutefois que l’exercice du droit d’accès et de recevoir copie de vos données est gratuit si vous l’exercez dans des conditions raisonnables. Si vos demandes de droit d'accès sont « manifestement infondées ou excessives, notamment en raison de leur caractère répétitif » (art. 12.5 RGPD), Slice peut refuser de vous répondre ou vous demander une participation financière pour la fourniture de ces informations. Vous pouvez exercer votre droit d'accès en écrivant à "Slice - à l'attention du Délégué à la Protection des Données - 7 avenue pozzo di borgo Saint Cloud 92210 avec une copie de votre carte d’identité. Slice s'engage alors à vous donner accès en ligne à l'ensemble de vos données et aux informations que Slice est tenue de vous communiquer. Il ne sera procédé par Slice à aucun envoi "papier" de ces informations.   5.3. Notification des violations de données personnelles (article 34 RGPD) Toute "violation" de vos données personnelles qui serait constatée par Slice (et qui entraînerait, de manière accidentelle ou illicite, l'accès ou la divulgation non autorisée, l'altération, la perte ou la destruction de tout ou partie de vos données personnelles) fera l'objet d'une information à la Commission Nationale Informatique et Libertés au plus tard dans les 72 heures de la découverte par Slice de cette violation. Pour le cas où cette violation de vos données personnelles entrainerait un risque élevé pour vos droits et libertés, Slice s'engage à vous en informer dans les meilleurs délais, sauf : si Slice a mis en œuvre des mesures de protection techniques et organisationnelles et si ces mesures ont été appliquées à vos données personnelles affectées par ladite violation, comme par exemple des mesures qui rendent vos données [personnelles] incompréhensibles pour toute personne qui ne serait pas autorisée à y avoir accès si Slice a pris des mesures ultérieures qui garantissent que le risque élevé pour vos droits et libertés n'est plus susceptible de se matérialiser si cette information exigerait des efforts disproportionnés pour Slice. Dans ce cas, Slice s’engage à une communication publique ou à une mesure similaire vous permettant d'être informé(e) de manière tout aussi efficace. 

En savoir plus

Réduisez votre CPA Facebook avec ces 3 astuces - Slice-agency

News – par Benjamin Davy

Réduisez votre CPA Facebook avec ces 3 astuces

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook)   Le Gestionnaire de publicités Facebook a bien plus de statistiques et de fonctionnalités qu’il n’en paraît.    Certaines statistiques sont utiles pour réduire votre coût par action (CPA), tandis que d’autres sont futiles et ne donnent pas vraiment d’informations concrètes.    Dans cet article, découvrez trois fonctionnalités de reporting dans le Gestionnaire des publicités Facebook pour réduire votre CPA global ou minimiser le gaspillage de vos publicités.    La performance de votre publicité en temps réel   Suivez la performance de vos campagnes, vos ensembles de publicités et vos publicités, à toute heure de la journée.    Pour cela, il suffit de cliquer sur “Répartition” dans le Gestionnaire de publicités et sélectionnez “Heures de la journée” (Fuseau horaire du compte publicitaire).   Facebook répartira ensuite vos campagnes par heure pour exposer l’heure à laquelle il y a des conversions.    Concentrez-vous sur les heures qui vous fournissent les résultats escomptés. Par exemple, si votre campagne est optimisée pour les achats, existe-t-il une période spécifique de la journée où les ventes sont plus fréquentes ?  Vous constaterez peut-être que vous gaspillez vos dépenses publicitaires aux heures matinales et tardives de la journée. Vous pourrez également adapter vos campagnes aux moments où les utilisateurs sont les plus susceptibles de réaliser votre action.    Il est possible de faire une répartition par fuseau horaire de l’utilisateur. Mais il est préférable de garder le fuseau horaire du compte publicitaire car on ne peut pas diffuser des publicités en fonction du fuseau horaire de l’utilisateur.    Les Insights de diffusion   Les Insights de diffusion sont une des fonctionnalités de reporting sur Facebook. Ils permettent de voir comment Facebook diffuse vos campagnes dans leurs enchères.    Les Insights de diffusion sont disponibles pour vos ensembles de publicités qui ont été diffusés au moins 5 jours d’affilée et ont généré au moins 500 impressions.   Le critère de référence est le pourcentage des premières impressions.  Le pourcentage des premières impressions révèle combien de personnes dans votre audience ont vu votre publicité pour la première fois. Cette statistique est importante à surveiller pour les campagnes dans la phase de sensibilisation (Top of the funnel - TOFU). Lorsque votre pourcentage de premières impressions est inférieur à 60%, les performances de vos ensembles de publicités chutent. Cela veut dire qu’il est temps d’élargir votre audience ou d’actualiser vos créations.   Vous pouvez également vérifier si vos ensembles de publicités ciblent des audiences qui se chevauchent en cliquant sur l’onglet “Chevauchement d’audience”.    Si plusieurs campagnes ont un taux de chevauchement des enchères supérieur à 25%, alors votre audience est certainement trop restreinte. Vous allez donc avoir des utilisateurs qui sont ciblés par plusieurs de vos campagnes. En bref, plus le taux est élevé, plus vous diffusez les mêmes publicités aux mêmes personnes.    La personnalisation des colonnes    Dans le Gestionnaire de publicités, Facebook a ajouté 12 colonnes prédéfinies pour suivre la performance de vos campagnes. Mais rien ne vous empêche de créer vos propres colonnes. Au contraire.    Pour commencer il faut cliquer sur le menu déroulant ‘Colonnes’, puis sélectionner ‘Personnaliser les colonnes’. Maintenant, c’est à vous de choisir celles que vous souhaitez afficher.    Par exemple, pour voir la performance de votre entonnoir, vous pouvez choisir les colonnes suivantes :  Vues du contenu sur le site web Ajouts au panier sur le site web Coût par ajout au panier sur le site web Achats sur le site web Valeur de conversion des achats sur le site web ROAS Les vues du contenu du site web est la première étape de votre entonnoir. Ils arrivent sur une landing page ou encore sur la page d’un produit.  La deuxième étape permet de savoir si l’utilisateur à ajouter un article dans son panier.  La troisième étape serait donc qu’il finalise l’achat de l’article.    En créant ce genre de panneau de statistiques, vous pourrez mieux suivre la performance de vos ensembles de publicités. Il sera également plus rapide d’identifier l’origine des problèmes qui surviennent dans votre entonnoir.    Par exemple, si vous avez de nombreuses vues du contenu sur le site web mais aucun ajout au panier, cela peut vouloir dire que votre landing page n’accroche pas assez les visiteurs ou bien que vous attirez la mauvaise audience pour votre boutique.    De même, si vous avez un bon nombre d’ajouts au panier, mais aucune vente, il s’agit alors d’un problème de conversion sur votre site web.    Le choix des bonnes statistiques   Facebook propose plus de 100 statistiques vous permettant de suivre la performance de vos campagnes. Il vous suffit de choisir celles qui vous intéressent le plus et elles vous donneront les insights exploitables pour améliorer votre Gestionnaire de publicités.    Utilisez ces 3 astuces pour réduire votre CPA global sur Facebook.  Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super fort !

En savoir plus

Vous pouvez maintenant faire de la pub sur Facebook Marketplace - Slice-agency

News – par Antoine Davy

Vous pouvez maintenant faire de la pub sur Facebook Marketplace

Facebook a discrètement lancé Marketplace en 2016. Depuis 2018, ce placement permet aux marques de diffuser des publicités.    Dans cet article, on vous montre le fonctionnement du Marketplace et pour quels types de publicité.    Qu’est ce que Facebook Marketplace ?  Le Facebook Marketplace est tout simplement une version du “Boncoin” (Craiglist aux USA). Ainsi, les utilisateurs Facebook peuvent mettre en vente des produits sans avoir à payer de frais. N’importe qui, dans la zone à proximité, peut voir ces produits sur Marketplace.    Sur mobile, vous pouvez trouver Marketplace sous forme d’une icône dans le coin supérieur droit de l’écran. Pour les utilisateurs sur bureau, l’icône apparaît dans le coin supérieur gauche, sous votre photo de profil.    Lorsque vous répertoriez vos produits de manière naturelle, vous avez trois options :    Nom Prix Localisation  Catégorie (plus de 15) Description (longue forme) Photos (plus de 10)   Ces options ne sont disponibles que si vous souhaitez répertorier vos produits de manière naturelle. Si vous lancez une campagne de publicité, vos produits apparaîtront de la même manière que dans votre fil d’actualité.    Comment faire de la pub sur Facebook Marketplace ?    Pour maximiser l’utilisation du placement sur Marketplace, vous devez choisir l’un de ces objectifs marketing :    Portée Trafic Conversion  Ventes catalogue Vues vidéo   Les publicités diffusées sur Marketplace, le seront également sur le fil d’actualité. Par contre, vous ne pouvez pas utiliser que Marketplace comme placement pour vos publicités. Comme pour toutes les publicités Facebook, vous pourrez suivre leurs conversions grâce au pixel de Facebook. Les métriques vous permettront également de voir les performances de vos publicités sur Marketplace.    Pour l’instant, il n’est pas encore possible de diffuser des publicités vidéos sur Marketplace, mais seulement des images ou des carrousels. Vous pourrez choisir cette option de placement dans la section des ensembles de publicités.    Note : Actuellement, il est possible d’utiliser ce placement lorsque vous ciblez des audiences aux États-Unis. Si vous choisissez un autre pays, un message d’erreur s’affichera.    Marketplace vaut-il le coup ?    Plus de 550 millions d’utilisateurs visitent des groupes Facebook (hors Marketplace) pour acheter des produits. De l’autre côté, plus de 18 millions d’articles ont été mis en vente sur Marketplace, et ce seulement pour le mois de mai.    Facebook n’est alors pas qu’un outil social. Les utilisateurs l’utilisent également pour découvrir des produits et faire des achats.    Si vous souhaitez utiliser Marketplace comme placement pour vos publicités, il peut être utile de faire quelques tests de campagnes.    Créez des publicités dynamiques pour des audiences froides : les utilisateurs qui visitent Marketplace sont des acheteurs actifs. Le choix du ciblage large de Facebook pour les publicités dynamiques pourrait s’avérer être le bon pour vos produits et vos visuels.    Testez les posts naturels : l’avantage est qu’ils permettent d’utiliser les options d’annonce par défaut, ce qui vous offre plus de place pour vendre. Vous pouvez même mettre un lien vers votre page Facebook pour rester en contact grâce au Messenger. L’inconvénient, par contre, est que ces posts ne peuvent pas être boostés et qu’il est difficile de les scaler, étant donné qu’il faudrait ajouter chaque post manuellement.    Utilisez-vous Marketplace ?    On n’a pas encore les données, mais c’est fort possible que les publicités pour les conversions auront une meilleure performance sur Marketplace puisque l’utilisateur recherche activement un produit. Sur le fil d’actualité, les utilisateurs scroll surtout pour rester au courant des activités de leur cercle social.    Avez-vous déjà diffusé des publicités sur Marketplace ? Contactez-nous si vous cherchez une agence de publicité Facebook, nous sommes super forts ! 

En savoir plus