Formation contenu media →

Facebook Ads

Les outils que l’on utilise pour la publicité FB ads

Le métier de la publicité facebook ads nécessite plusieurs outils pour concevoir, planifier, corriger, organiser le contenu et les campagnes publicitaires. 


Si vous faites des campagnes facebook ads, vous savez à quel point il est possible d’être vite submergé par les sollicitations du gestionnaire de publicité. Vous devez à la fois combattre la “fatigue publicitaire”, mais aussi gérer les optimisations des campagnes


Comme moi, vous n’êtes probablement pas graphiste ou monteur vidéo, encore moins champion du monde de l’orthographe pour le copywriting de vos publicités, donc vous partirez avec une longueur d’avance si vous utilisez les outils mentionnés dans cet article.


Dans cet article, nous allons vous proposer cinq outils primordiaux que l’on utilise quasiment tous les jours pour optimiser le travail de media buying et produire de bonnes créas. 


  1. Canva

Indispensable pour toutes les agences publicitaires, Canva est un outil très apprécié des media buyers et community managers. La start-up australienne créée en 2012 compte aujourd’hui plus de 1,5 million d’utilisateurs dans le monde. 


Très simple d’utilisation, Canva se distingue par son côté intuitif et facile d’utilisation. Excellent équilibre UI/UX, entre la concentration sur le visuel et l’expérience utilisateur pour réaliser de beaux designs impactant. 


Voici comment se présente la page d’accueil :

 

Pour créer une publication sur les réseaux sociaux, vous pouvez cliquer sur “ réseau social” ou aller dans la rubrique “créer un design”.

 

Il est facile d’ajouter des éléments visuels sur votre publication, ici nous avons ajouté un rectangle blanc cassé et le sujet de notre article. Le smiley est compatible avec la version “pro” de l’outil, accessible pour un peu plus de 9 € par mois. 

De manière assez générale, je trouve Canva très bien fait pour :

  • La redimension d’images, par exemple l’outil propose des dimensions adaptées aux contraintes des différentes plateformes : carré, 9/16, story. Les dimensions peuvent être personnalisées.
  • Les icônes que l’on peut ajouter sur les designs créés. Certains ne sont disponibles qu’en version payante
  • Les filtres, avec Canva enlever le fond d’une image n’a jamais été aussi simple ! Belle alternative au site “remove background”
  • Enfin la simplicité d’utilisation, faire des créatives de qualité, créer son logo d’entreprise, tout ça est très facile grâce à Canva qui fait passer PowerPoint pour un outil d’amateur. 

 

           2. La bibliothèque publicitaire Facebook 

À ce jour, aucun outil ne permet de découvrir combien une marque dépense chaque mois pour ses campagnes publicitaires facebook ads, toute plateforme confondue. Toutefois, avez-vous déjà eu l’idée d’espionner les publicités de vos concurrents sur Facebook ? Si vous êtes Nike, vous pourriez par exemple aller sur le compte Instagram de Puma, interagir avec une publication, visiter le site web pour maximiser vos chances d’être reciblés par une publicité de la marque afin de voir ses atouts.

Mais si je vous disais qu’il existait une technique plus simple pour faire un benchmark du contenu publicitaire ? C’est là qu’intervient la bibliothèque publicitaire Facebook “Facebook Ads Library”. 

 

Facebook Ads Library, qui est totalement gratuit, vous donne la possibilité de regarder en détails plusieurs facteurs : 

 

  • le format de la publicité, si c’est une image, un carrousel ou une vidéo
  • le début de la date de diffusion
  • les offres mises en avant, est-ce que ce sont des jeux concours ? Le développement d’une communauté ? De la génération de leads ou de clients ?
  • Enfin, ce que je préfère, le copywriting utilisé : bénéfice de la publicité, mise en avant/présentation du produit, faire taire les doutes potentiels des utilisateurs. Je ne compte pas le nombre de fois où, en panne d’inspiration, j’ai eu des épiphanies sur les expressions à utiliser pour créer du bon contenu, et ce grâce à la bibliothèque publicitaire de Facebook.

       

     3) Campaign URL builder 

 

Le paysage publicitaire a été bouleversé avec les récentes déclarations de la Commission nationale informatique et liberté (CNIL). Celle-ci constate que les données personnelles d’utilisateurs français sont menacées d’être consultées par les renseignements américains et met donc en demeure Google Analytics, principal concerné, afin de trouver des solutions empêchant le transfert.

La nouvelle version de Google Analytics qui sera effective pour toutes les entreprises d’ici juillet 2023 permettra l’anonymisation des adresses IP et cherchera à supprimer les cookies tiers.

Si je vous dis ça, c’est parce que l’outil que je m’apprête à vous présenter est un outil de tracking et pourra être impacté. Pour le moment pas d'inquiétude, nous l’utilisons pour la plupart de nos clients !

Voici comment se présente l’interface de Campaign URL Builder :

 

Les champs marqués par un astérisque sont obligatoires. Vous avez dans l’ordre : l’URL du site vers laquelle vous souhaitez rediriger votre publicité, la source (Facebook dans notre cas), le moyen de mesure (impressions), et le nom de la campagne. Rien n’est nominatif, c’est vous qui décidez quoi mettre dans chaque champ. 

Pour un tracking efficace, nous vous conseillons d’utiliser la même nomenclature selon vos campagnes. Les champs “campaign term” et “campaign content” sont utiles pour différencier les audiences et les publicités. Nous vous recommandons de mettre dans “campaign term” le nom de l’audience, et dans “campaign content” le nom de votre publicité. 

Dès que vous aurez rempli tous les champs, une URL avec les paramètres UTM sera générée. Il vous suffira alors de la copier et de la coller dans le gestionnaire de publicités, au niveau de la publicité correspondante, comme dans l’exemple ci-dessous :

 

 

Mais donc, à quoi sert Campaign URL Builder ?

Il est d’une aide utile pour mesurer le trafic de vos campagnes publicitaires dans Google Analytics. Si vous n’utilisez pas Campaign URL Builder, Google Analytics aura du mal à compartimenter votre trafic et l’attribuera à une source qui n’est en réalité pas la bonne.

     4) Le Facebook Pixel Helper 

 

Il s’agit d’une extension sur Google Chrome, qui identifie les pixels installés sur des site web. 

 

Même avec la perte de données des utilisateurs IOS 14, le pixel Facebook reste un moyen incontournable pour faire du reciblage publicitaire, via les évènements standards de conversion

 

Avec le pixel, qui est un bout de code en Javascript à placer sur votre site web par votre développeur ou par vous-même via les intégrations partenaires, vous pourrez suivre : 

  • l’activité de votre site web
  • des actions bien précises de votre site web, entre une page vue, une demande de formulaire remplie, une initiation de paiement, un achat

 

L’extension chrome va vous permettre de savoir si le pixel de Facebook est bien installé sur un site web. Une fois que vous aurez téléchargé l’extension, un petit widget apparaîtra sur le côté de votre onglet web, là où se gère les extensions. 

 

 

Sur ce site, vous pouvez constater que l’extension remonte bien les évènements facebook ads de type “page vue”. Vous pouvez vérifier un à un les événements en effectuant votre parcours client sur votre site. 

 

   5) LanguageTool

 

Un outil découvert l’année dernière, bien plus poussé que le correcteur orthographique par défaut sur les outils typographiques de la suite Google. 

LanguageTool va corriger les fautes d’orthographe classiques que vous êtes susceptibles de faire, et se veut bien plus qu’un simple correcteur d’orthographe et de grammaire : il vous aidera à être stylistiquement riche et affutera votre plume littéraire. La version comporte une vérification améliorée de la grammaire, de la ponctuation, mais la version gratuite peut faire amplement l’affaire.

Nous utilisons LanguageTool pour écrire des paragraphes de qualité, avoir un style qui est susceptible de plaire aux utilisateurs et les faire convertir. Dans chaque champ des publicités facebook ads, c’est à dire le titre, la description et le texte associé, l’outil vous évitera de multiples écueils orthographiques.

Nous vous laissons le découvrir, sachez également que d’autres extensions de ce genre existent, MerciApp par exemple est française.

 

< /body>