7 moyens d'améliorer vos campagnes de retargeting

Connaissez votre audience et vous vous connaîtrez vous-même

...
Manon Ricou
Share:

(Nous vous conseillons aussi notre article : Comment bien débuter avec la publicité Facebook )

Le retargeting, également appelé remarketing, est une technique publicitaire digitale permettant de cibler une audience personnalisée selon leur comportement en ligne. 

En d’autres termes, les campagnes de reciblage transforment le “lèche-vitrine” sur internet en achats sur votre boutique. 

C’est le rêve de tout marketeur que la majorité des visiteurs du site deviennent des clients. Mais il faut se le dire, le processus d’achat est bien plus compliqué. En fait, 98% du trafic de votre site internet ne se transforme pas en client à la première visite. 

Que vous soyez débutant ou expert, ces 7 astuces de retargeting vous aideront à créer des campagnes plus performantes. 

Qu’est-ce que le retargeting ? 

Comme indiqué plus haut, 98% des visiteurs de votre site internet ou de votre boutique partent sans acheter la première fois. 

Et s’il existait un moyen de communiquer avec cette catégorie de personnes ?

S’il était possible de vendre plus de produits à des personnes qui connaissent déjà votre marque ? 

Heureusement pour les marketeurs, la réponse est oui et oui ! Cette méthode s’appelle le retargeting. Avec une stratégie marketing efficace, vous pourrez récupérer ces visiteurs et les convertir en clients, en abonnés, en ambassadeur et bien d’autres. 

Les campagnes publicitaires de retargeting s’inspirent de l’une des théories marketing les plus anciennes : la règle de 7

Cette règle déclare que les prospects doivent entendre ou voir votre message marketing au moins 7 fois avant d’acheter un produit de votre marque. 

Ainsi, vous devez construire une relation de confiance avec l’acheteur à travers plusieurs messages ou interactions. 

Pour améliorer vos campagnes publicitaires, on vous propose 7 astuces simples à mettre en place. 

1. Comprendre le parcours de l’acheteur

Le parcours de l’acheteur, également appelé le “buyer journey”, est très important et vous devez bien le comprendre pour pouvoir l’appliquer à vos campagnes de retargeting. 

De la même manière que pour l’entonnoir de conversion, le processus débute avec plus de clients dans la partie “attirer” et finit avec moins de personnes dans la partie “conversion”

Le reciblage vise à attirer davantage de clients au fur et à mesure qu’ils avancent dans l’entonnoir de conversion. Il faut tout de même être prudent, puisque si vous ne comprenez pas votre parcours d’achat, c’est votre taux de conversion qui en souffrira. 

Une chose à ne surtout pas faire, c’est de laisser ses campagnes de retargeting se débrouiller toute seule. 

Vous pourriez être en train de montrer votre publicité aux mauvaises personnes et plusieurs fois en plus ! Sans ajouter que vous ne pourrez plus avoir conscience de la performance de vos publicités

S’il y a bien une chose que les marketeurs doivent comprendre, c’est leurs données et l’efficacité de leurs décisions marketing. Ainsi, ils doivent pouvoir déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Qui est converti et grâce à quoi ? Quel ensemble de publicités ou contenu publicitaire a le meilleur ROI ? 

2. Améliorer le ciblage d’audience

De nombreuses marques commencent en ciblant quiconque visite leur site internet dans leurs campagnes de reciblage. 

Il est inutile de dire que cette approche n’est pas forcément la plus efficace. 

Les internautes visitent votre site web pour différentes raisons. Ils visitent donc différentes pages. Ainsi, les pages visitées représentent différentes intentions de l’acheteur. Peut-être qu’ils ne cherchent même pas à acheter votre produit après tout. 

L’idée est donc que ces comportements et vos audiences personnalisées s’accordent. Par exemple, si vous êtes un e-commerce et qu’une personne visite votre boutique en ligne pour acheter des chaussures, assurez-vous de bien segmenter votre audience en qualifiant cette personne “d’acheteur de chaussures”. 

En créant différentes audiences fondées sur différents sujets qui intéressent vos visiteurs, vous pourrez cibler chaque audience avec un contenu personnalisé selon leurs intérêts et leurs comportements, tout en réduisant vos coûts publicitaires. 

Ainsi, vous pouvez créer une audience personnalisée selon le trafic de vos pages Facebook ou Instagram, ou encore selon l’expérience client ou des études de cas, etc. 

3. Garder un œil sur la répétition des publicités

La fréquence de leurs campagnes n’est pas toujours suivie par les annonceurs, alors qu’elle est essentielle pour améliorer leur performance générale.  

Une étude récente montre que la répétition des publicités a un impact négatif sur les émotions de l’acheteur dans les campagnes de reciblage

Plus la publicité est fréquente, plus l’acheteur aura un regard négatif sur votre marque. En effet, elle peut être intrusive, ennuyante et pire encore, elle peut énerver vos clients qui seront fâchés avec votre marque. La fréquence de vos publicités aura donc un effet sur vos ventes actuelles et futures

Il faut alors penser à ajouter des limites de répétition de vos publicités. Ainsi, si vous choisissez de limiter la fréquence de vos publicités à 3, celle-ci ne sera montrée à votre audience seulement 3 fois et ne sera plus diffusée ou alors rediffusée en changeant le contenu. 

4. Tester jusqu’à trouver l’offre la plus convaincante

Les lead magnets, contenu magnétique en français encore appelé “contenu premium”, font partie des CTA les plus convaincants. Il s’agit alors de choisir ce que vos clients aiment et que d’autres personnes aimeront également. 

Si vous n’avez pas vraiment d’idée pour votre lead magnet, commencez par analyser rapidement le trafic de votre site web. Quels sont les produits, les pages, les articles visités le plus souvent par les internautes ?

Pour aller plus loin, analysez également les taux de conversion pour ces produits ou pages. En d’autres termes, vous devez chercher le nombre total de personnes converties via une certaine page par rapport au nombre total de visiteurs. 

Plus le taux de conversion est élevé, plus le magnet est efficace. 

5. Utiliser du contenu créatif dynamique pour les publicités Facebook

Peut-être avez-vous déjà testé les publicités dynamiques Facebook pour vos produits, mais avez-vous testé le contenu créatif dynamique pour vos publicités

Le contenu créatif dynamique est un outil publicitaire formidable puisqu’il permet d’éviter de deviner la description de votre publicité. 

Vous pouvez ainsi télécharger plusieurs variantes d’images, de vidéos, de titres et de descriptions, de même pour les textes de CTA. Facebook fera ensuite un test et choisira les meilleures combinaisons pour une optimisation automatique. 

Il est tout de même important de rappeler que le contenu créatif dynamique ne fonctionne qu’avec le trafic, les conversions et les campagnes d’installation d’application. Vous devez donc utiliser ce genre de publicités au milieu et à la fin de votre entonnoir de conversion. 

Par exemple, si votre e-commerce vend des lunettes de soleil, vous pouvez facilement tester les photos de produit ou les plans d’action dans vos publicités versus les témoignages de clients

Facebook appliquera ensuite votre budget à la publicité pour qu’elle soit la plus performante possible. 

6. Appliquer un séquençage simple de l’engagement des campagnes

Cette méthode consiste à prendre une audience large et de la convertir en une audience restreinte, plus qualifiée

Par contre, ceci n’a rien à voir avec le fait de segmenter votre audience, puisque qu’il s’agit de personnes qui interagissent avec votre contenu. C’est une bonne manière de faire évoluer votre conscience de marque tout en permettant de diriger les personnes vers la fin de votre entonnoir. 

Prenons par exemple, une PME e-commerce qui vend des produits capillaires uniques. Commencez par booster une vidéo qui a bien fonctionné sur Facebook ou Instagram de manière naturelle. 

Après quelques temps, les vues de cette vidéo vont progressivement s’accumuler. Vous pourrez alors créer une audience personnalisée sur la base des personnes ayant vu 3 secondes, 10 secondes, 50%, 75% ou même 100% de votre vidéo. Le ciblage de votre audience sera alors plus sensé en terme de séquençage. 

Il s’agit ici de se mettre à la place de votre audience. Demandez-vous quelle est l’étape logique qui suit la vue de votre publicité. Vous pourrez ensuite la planifier pour les prochains jours ou semaines. 

7. Adopter le marketing émotionnel

On aimerait tous se dire que nous sommes des acheteurs intelligents qui font des choix rationnels, mais ce n’est que partiellement vrai. Notre part émotionnelle a de quoi dire lorsqu’il s’agit d’acheter des produits en ligne. 

Une simple liste de fonctionnalités du produit permet de convaincre l’internaute de manière rationnelle. Mais celle-ci a tendance à n’avoir aucun effet sur sa part émotionnelle. Dans ce cas-là, ce ne sont pas les fonctionnalités qui intéressent l’acheteur, mais plutôt les avantages à avoir ce produit

Il faut donc adresser un message publicitaire qui touchera l’acheteur aussi bien de manière rationnelle que émotionnelle. En gros, il ne faut pas oublier que votre destinataire est un humain. Le langage émotionnel a alors toute son importance. C’est pourquoi, il vaut mieux présenter les avantages du produits plutôt que ses fonctionnalités. 

Aidez votre audience à imaginer une vie avec votre produit, une vie dont elle ignorait l’existence. 

Les campagnes publicitaires sur Facebook sont un vrai casse-tête pour vous ? Vous ne savez pas par où commencer ou comment améliorer leur performance ? Ça tombe bien, parce que chez Slice on est là pour vous aider. Les campagnes de retargeting n’ont aucun secret pour nous. Prenez un rendez-vous dès aujourd’hui pour booster vos publicités Facebook de demain !  

...
Manon Ricou
Share:

Recevez notre e-book

Gratuitement